January 28, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Ansen Iyaloo (Lead Consultant & fondateur de KPI Consultant Ltd) : « Entrer sur le marché africain n’est pas compliqué »

0 0
Read Time:4 Minute, 51 Second

Selon Ansen Iyaloo, restreindre les PME au marché local est incorrect. Il avance que la Covid-19 a engendré un certain nombre d’opportunités qui permettent aux PME de prendre d’assaut la région africaine.

On a longtemps avancé que l’Afrique pourrait être bénéfique pour les PME. Est-ce toujours le cas ?

Les PME, tout comme les grandes entreprises, ne seront rien sans un marché dynamique et en progression. L’Afrique nous donne exactement cela. Outre le marché, il y a une progression constante en termes de ressources humaines, culture, technologies et de finance. Les PME ne peuvent restreindre leur croissance et leur portée sur le marché dans ce monde globalisé. Et l’Afrique leur apporte une autre dimension à explorer et à grandir. Différentes solutions et structures sont mises en place pour permettre aux PME d’accéder au continent africain. De plus, ces «outils» et accords commerciaux sont mis en place pour vraiment dynamiser le monde des affaires – la technologie et la situation continentale ont encore renforcé la nécessité d’explorer de nouveaux marchés et processus. Alors oui, c’est toujours le cas – et ne pas utiliser ces outils ne serait pas une bonne chose pour les PME.

Avec la Covid-19, les PME sont-elles peu enclines à s’exporter et s’installer en Afrique ?

Pas du tout. Je pense que la pandémie a mis en évidence la façon dont nous limitions notre progression en n’investissant pas suffisamment dans nos stratégies de résilience et d’accès au marché. L’exportation était continuellement là mais en raison des coûts logistiques, elle n’était pas toujours attrayante. Cependant, nous voyons comment Amazon a bénéficié d’un modèle logistique fiable. Nous avons Chronopost, DHL et FedEx et la poste mauricienne que nous n’avons pas assez utilisés. Entrer sur le marché africain n’est pas compliqué. C’est une question de volonté et de méthodologie calculée et factuelle. Cela ne doit pas coûter cher si vous faites bien vos recherches.

La Covid-19 nous présente un « nouveau-normal » plein d’opportunité. La peur n’a pas de places dans l’entrepreneuriat et dans le succès. L›explication possible pour laquelle peu de PME mauriciennes ne traversent pas l›océan pour pénétrer sur le continent, c’est que le manque de connaissances associé à une faible marge financière brouille leur portée à long terme. La solution est claire : obtenez les bonnes informations et faites les bons investissements et les bons choix. C’est inspirant de regarder les PME africaines travaillant au-delà des frontières et vendant des quantités énormes, Permettez-moi d’ajouter qu’il existe des joyaux bilatéraux et collaboratifs présents sur le continent. C’est une question d’état d’esprit.

Quelles sont les PME qui peuvent s’installer et exporter en Afrique ?

Toute PME a un produit qui peut s’adapter au continent africain. Il s’agit de faire des études de marché et d’apporter les ajustements appropriés en fonction des différences culturelles, de l’optimisation des ressources, des lois et réglementations nationales, et en fonction des goûts et de la perspective de votre marché. Ceci s’applique non seulement à l’Afrique mais au monde globalisé. Vous ne pouvez pas y aller et vendre un hamburger sans vous assurer que le marché peut s’y connecter. Qu’il s’agisse d’artisanat, de services, de vêtements, et d’alimentation, entre autres, les PME ont une gamme de produits très passionnée, flexible et dynamique. Tant qu’ils apportent une solution adaptée au marché africain, il y aura du succès.

Quels sont les points à considérer avant de s’installer ou exporter en Afrique ?

Analyser le marché, les gens, les lois et règlements, les devises, et le plus important pour moi – la culture – est une étape critique. Nous devons respecter le fait que notre solution produit-service qui fonctionne à merveille, localement, n’est pas présentée comme une solution valable au Ghana ou au Nigeria. Faites des recherches adéquates, parlez aux habitants, lisez des rapports, regardez leurs nouvelles locales et obtenez quelques contacts locaux avant de commencer les procédures. Les goûts diffèrent. Ce qui est élégant ici peut être détesté là-bas, ce qui est cher ici peut être très bon marché là-bas. Alors, réfléchissez bien à la façon dont votre produit y sera perçu.

Deuxièmement, il y a tellement d’accords commerciaux et de solutions disponibles et il faut chercher toutes les informations et solutions avant d’investir. Il y a peut-être une meilleure alternative à considérer. La réalisation d’une évaluation d’entrée sur le marché est un service que nous proposons chez KPI Consultancy Ltd. Il est essentiel de poser les bonnes questions et d’obtenir les informations correctes pour éclairer notre plan marketing.

Troisièmement, obtenir la bonne aide – il ne s’agit pas toujours de marges – il faut faire ce qu’il faut et recevoir les bénéfices escomptés en conséquence. Avoir un partenaire local ne signifie pas qu’ils vont reprendre votre marché mais qu’ils vont libérer un nouveau potentiel. Choisissez judicieusement et comprenez qu’une nouvelle entrée sur le marché est une opportunité et certainement un investissement rentable.

Avec la pandémie, les PME doivent-elles prendre avantage et investir en Afrique ?

Même si nous n’avons jamais eu de pandémie mondiale, restreindre les PME au marché local est incorrect. Oui, nous concédons que les PME sont des organismes dynamiques confrontés à des limitations organiques en ce qui concerne la finance, le marché, les capacités humaines, les technologies et les faibles marges. Cependant, si on étudie les PME qui ont franchi d’autres frontières, on remarquera qu’il s’agit d’avoir les bons marchés, stratégie et attitude. Il ne faut pas limiter le potentiel par la peur. Il faut les bons gestes pour transformer tout doute en opportunité !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %