July 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Appel du Premier ministre pour réduire les accidents de la route

Se félicitant que les décisions prises lors des réunions précédentes soient mises en œuvre par les autorités concernées, PRAVIND JUGNAUTH a annoncé que la TRMSU envisageait une révision à mi-parcours de la stratégie nationale de sécurité routière 2015-2025 dans le but d’adapter les stratégies à l’évolution du contexte.

J’en appelle au sens de responsabilité de tous les usagers de la route pour adhérer aux règles et règlements relatifs à la circulation routière afin d’assurer leur sécurité et de prévenir les décès et les blessures graves dus aux accidents de la route ». Tel a été le message lancé aux usages de la route par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, lors de la 5e réunion de la National Road Safety Commission au Sir Harilal Vaghjee Memorial Hall à Port-Louis hier.

Pour information, la Commission nationale de la sécurité routière, présidée par le Premier ministre, a été créée en 2016 pour définir les objectifs, les buts à atteindre et déterminer la politique et les priorités concernant les projets et programmes de sécurité routière. Cette commission réunit différents ministres qui travaillent de concert en utilisant les données en vue d’évaluer les objectifs et les actions initiés dans l’élaboration de plan pour l’amélioration de la situation au niveau de la sécurité routière et la prévention des pertes de vies humaines sur les routes. La Commission veille également à la mise en œuvre de la stratégie nationale de sécurité routière 2015-2025, qui s’inspire largement de l’initiative mondiale de la Décennie d’action des Nations unies et vise à réduire de 50 % le nombre d’accidents mortels et de blessés graves d’ici à 2025.

Lors de son intervention à cette 5e réunion, le Premier ministre a mis en exergue le nombre alarmant de décès sur les route, avec à ce jour 76 personnes ayant perdu la vie dans 73 accidents de la route, alors que le chiffre pour l’année dernière s’élève à 131 personnes tuées dans 119 accidents de la route. Pravind Jugnauth a appelé à des mesures d’application plus vigoureuses de la part des forces de police. « À ce rythme, l’objectif fixé de réduire de 50 % le nombre de tués et de blessés graves d’ici 2025 ne sera pas atteint », a-t-il déploré.

Le Premier ministre a également noté que le nombre de décès entre 26 et 50 ans représente plus de la moitié du nombre total de personnes tuées, ce qui témoigne d’une grande indiscipline dans la façon de conduire de la jeune génération. Il a invité les membres de la Commission à réfléchir aux moyens d’inverser cette tendance. Le PM est également d’avis que les ingénieurs de l’Unité de gestion et de sécurité du trafic routier (TRMSU) devraient être formés à la sécurité routière, car chaque décision qu’ils prennent influence la vie des citoyens sur la route.

Se félicitant que les décisions prises lors des réunions précé – dentes soient mises en œuvre par les autorités concernées, Pravind Jugnauth a annoncé que la TRMSU envisageait une révision à mi-parcours de la stratégie nationale de sécurité routière 2015-2025 dans le but d’adapter les stratégies à l’évo – lution du contexte.

« L’objectif de réduction du coût des accidents et le finan – cement de la stratégie de sécurité routière est estimé à 1,5 % du produit intérieur brut, ce qui pour Maurice s’élève à Rs 6 milliards. Cette somme, a été confirmée par un projet de recherche initié dans le cadre de l’Observatoire de la sécurité routière par l’Université de Maurice », a aussi indiqué Pravind Jugnauth. Ce dernier a affirmé que ce coût est toutefois supérieur au fardeau supplémen – taire de la souffrance humaine, qui n’est pas quantifiable et pour lequel des recherches supplémen – taires sont nécessaires.

Félicitant le ministère de l’Éducation, de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie pour la formation et l’enseignement de la sécurité routière aux enfants, notamment par le biais du Continuum de l’éducation, le Premier ministre a dit attendre avec impatience des actions plus prometteuses pour les jeunes générations dans le domaine de la sécurité routière. Il a également exprimé sa satisfaction sur d’autres initia – tives telles que : la signature par 29 organisations publiques et privées de la Charte pour la sécurité routière marquant leur engagement en faveur de la sécurité routière au travail et de la prévention des risques routiers auxquels les employés sont exposés ; le renforcement de l’application du code de la route et l’adoption de lois et règle – ments pour dissuader les mauvais comportements au volant et les infractions au code de la route ; et des réseaux routiers modernes sûrs et efficaces.

Après avoir écouté les diffé – rents rapports présentés par les ministres et les représentants de la police et de l’UTRM, le Premier ministre a conclu la réunion en encourageant les membres de la Commission à faire des propo – sitions et à donner leur avis et leurs suggestions sur la manière de rendre le fonctionnement de la Commission plus efficace afin d’atteindre les objectifs fixés dans le cadre de la Stratégie nationale de sécurité routière.

A noter que plusieurs ministres ont assisté à cette réunion.