March 3, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Asian Racing Federation : un autre mensonge indécent du journal Le Mauricien

Un autre article a été ajouté à la longue liste d’écrits « mensonges et diffamatoires » publié par le journal Le Mauricien.

À la solde des bourgeois du Mauritius Turf Club, de qui il obtient ses financements pour faire de la propagande anti-gouvernementale, Le Mauricien s’enlise jour après jour dans la médiocrité à force d’induire le public en erreur.

Cette publication s’est attaquée à la seule autorité hippique du pays, la Horse Racing Division, en ciblant son Racing Executive Officer, le professionnel Sud-Africain Deanthan Moodley, en arguant dans son édition du 1er mars que ce qu’il a avancé lors de la conférence de presse de la HRD la veille au sujet du « membership » de la HRD et de la MTCSL à la Asian Racing Federation était faux !

Le Mauricien a publié une capture d’écran du site de la Asian Racing Federation qui démontrait que la MTC Sports And Leisure Ltd était reconnue comme membre affilié par cette instance internationale, sans juger bon de vérifier cette information. Depuis la tenue de l’Assemblée générale de l’Asian Racing Conference le 14 février à Melbourne, Australie, Deanthan Moodley, qui était sur place n’a cessé de dire que la HRD a été acceptée comme membre associé, et que la MTCSL ne fait à ce jour partie d’aucune instance de la Asian Racing Federation.

D’ailleurs, pensez-vous qu’une instance internationale accordera le statut de membre à un club organisateur des courses hippiques qui ne dispose pas d’une licence en bonne et due forme ? Il faut vraiment être manipulateur et prendre ses lecteurs pour les derniers des imbéciles en publiant une telle ineptie. Mais voilà que Le Mauricien a été pris dans son propre jeu malsain, lorsque la Asian Racing Federation, réalisant sans doute sa bourde, a tout de suite enlevé le nom de la MTCSL de la liste des membres affiliés. Du coup, on attend de voir si ce journal aura la décence de rectifier dans son édition du 2 mars, tout en présentant des excuses à la personne diffamée ou si le journaliste en question et le directeur, ‘toutous fidèles’ du MTC, vont fuir la queue entre les jambes. *Tipili Pip Pip*

Leave a Reply

Your email address will not be published.