July 12, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Backyard Gardening Scheme – L’emphase sur l’importance de l’autosuffisance alimentaire

Le Premier ministre (PM), Pravind Jugnauth, a participé samedi 21 août à une cérémonie de remise de chèques aux 8 bénéficiaires du Backyard Gardening Scheme. Elles ont chacune reçu un chèque de Rs 25 000 ainsi qu’une trousse à outils de jardinage et une poubelle de compostage. C’est une initiative du Citizens Advice Bureau (CAB) qui vise à encourager les femmes au foyer à faire du jardinage pour promouvoir la production locale et réduire la dépendance du pays aux importations.

La pandémie de Covid-19, qui a frappé le pays ainsi que le monde entier en 2020, a fait réfléchir bon nombre de citoyens qui autrefois n’accordaient pas d’importance à la production locale. Se retrouver du jour au lendemain dans l’incapacité d’avoir recours à l’importation, nous a poussés à mettre en place des systèmes pour augmenter l’approvisionnement alimentaire local. D’ailleurs, les femmes au foyer qui ont fait le choix de promouvoir le projet ‘Entreprendre pour l’autosuffisance’, l’ont bien compris. C’est pour cela qu’elles se sont laissé tenter par les opportunités offertes par le gouvernement.

De Rs 20 000 à Rs 100 000

Diverses autres personnalités dont la vice-PM, ministre (VPM), ministre de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Science et de la Technologie, Leela Devi Dookun-Luchoomun, membre de l’Assemblée nationale, Yogida Sawmynaden, et le Parliamentary Private Secretary, Prakash Ramchurrun, étaient présents à la cérémonie qui s’est tenue à Baguant Hall au Conseil de district de Moka. A savoir que le projet « Entreprendre pour l’autosuffisance », une initiative du CAB de St Pierre et de Quartier-Militaire, vise à encourager les femmes au foyer résidant dans les 15 villages du district de Moka à faire du jardinage. A ce jour, quelque 70 ont fait une demande de prêt et 38 ont déjà été approuvées.

Lors de son allocution, le PM s’est dit agréablement surpris du nombre de femmes qui ont profité des opportunités offertes par le gouvernement, contribuant ainsi à l’économie. «Cette activité leur permet de produire et de consommer des aliments nutritifs en augmentant l’approvisionnement alimentaire local tout en économisant sur les importations, a-t-il déclaré. Le Budget 2021-2022 a augmenté le prêt maximum dans le cadre du DBM Backyard Gardening Loan Scheme de Rs 20 000 à Rs 100 000. » Par conséquent, les bénéficiaires qui auront acquis de l’expérience et des techniques, pourront étendre leurs activités.

Pravind Jugnauth a aussi rappelé les autres facilités gouvernementales offertes pour favoriser l’agriculture locale telles que le ‘Sheltered Farming’ pour laquelle une subvention de 50% est accordée. Il a fait ressortir que ce projet est actuellement en cours à Plaine Magnien et Ville Bague où 251 bénéficiaires ont reçu une aide de Rs 75 millions alors que Rs 178 millions ont été déboursés pour une série de projets liés à l’agriculture.

Cultiver = contribuer au progrès du pays

« Nous importons jusqu›à 75% de nos produits alimentaires, a jouté le PM. De ce fait, nous restons vulnérables aux problèmes de chaîne d’approvisionnement et aux facteurs affectant le pays exportateur. » C’est en ces termes qu’il a encouragé les bénéficiaires à sensibiliser les autres pour qu’ils profitent des facilités offertes par le gouvernement. Il a souligné que si chaque Mauricien entreprend des activités agricoles et d’élevage sur des terres inexploitées, celles-ci contribueront de manière significative au progrès du pays. « Nous sommes aujourd’hui dans une situation d’urgence où nous devons tous faire de notre mieux pour réduire notre dépendance aux importations. »

La VPM Dookun-Luchoomun a abondé dans le même sens en saluant la mise en œuvre réussie du projet grâce à une collaboration conjointe du CAB et d’autres parties prenantes, notamment le ‘Food and Agricultural Research and Extension Institute’ et le ministère de l’Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire. De plus, elle a mis l’emphase sur l’autosuffisance alimentaire et les avantages de la production locale, notamment l’approvisionnement en produits frais et sans pesticides. « Nous remercions ces femmes au foyer qui contribuent à la production de nourriture non seulement pour leur propre consommation mais aussi les autres. Nous les encourageons davantage à faire preuve de persévérance, d’engagement et d’efforts dans leurs initiatives. »