July 2, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

« Batté bef » pour Ramgoolam et son allié, le PMXD

0 0
Read Time:1 Minute, 32 Second

Pour les élections générales du 11 septembre 2000, nous avons eu droit à être témoins d’une raclée reçue par le Ptr de Navin Ramgoolam en alliance avec le PMXD, Parti Mauricien Xavier Duval, baptisé « Pixidoux » par certains. En effet, après l’affaire Kaya, ce nouvel allié du Ptr, né de la dernière pluie dans le paysage politique local, n’allait rien apporter en termes de votes de la tranche dite population générale de l’électorat au parti rouge.
Au contraire, ce fut la deuxième alliance entre le MSM et le MMM qui allait bénéficier ce support de taille et Navin Ramgoolam fut renvoyé à ses études. La plupart des candidats et parmi des membres du précédent cabinet ministériel, alignés au sein de l’alliance Ptr/PMXD enregistraient un pourcentage de moins de 40%. Ce qui donnait une indication claire et nette du rejet du peuple pour cette alliance rouge/bleu. Ce du Ramgoolam/Duval ne faisait élire que six candidats et le leader du PMXD, à savoir Xavier-Luc Duval a été secouru par le Best Loser System pour se retrouver au Parlement.

Pour ce qui fut de ces retrouvailles entre les militants du MSM et du MMM, 54 sièges symbolisaient un net regain de forme pour cette grande famille. Un gouvernement à l’israélienne avec le partage du Prime ministership propulsait Paul Bérenger au poste de Premier ministre. Sir Anerood Jugnauth avait respecté sa parole faite au leader des Mauves. SAJ devait quitter l’hémicycle pour se rendre au Réduit en tant que président et Pravind Jugnauth devenait ainsi vice-Premier ministre. Pour beaucoup, le gouvernement de 2000 à 2005 aurait été le meilleur que le pays ait connu. Mais, en 2005, le pays allait vivre une autre page de son histoire politique avec le rejet de Paul Bérenger au poste de PM.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %