May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
International

Brexit :

Theresa May, moins d’un an avant l’actuel premier ministre, avait aussi obtenu un accord de Brexit, que le Parlement avait rejeté trois fois. Le premier ministre doit convaincre les eurosceptiques radicaux et les unionistes nord-irlandais.

À 10 h 35, jeudi 17 octobre, le premier ministre britannique s’est exprimé triomphalement sur le réseau social Twitter : « Nous avons une formidable nouvel l’accord qui nous redonne le contrôle. » Avant d’ajouter : « Maintenant, le Parlement doit concrétiser le Brexit samedi pour que l’on puisse travailler à d’autres priorités comme le coût de la vie, le système de santé, les crimes violents et notre environnement. »
Lors de six autres tweets envoyés sous les étiquettes « Concrétiser le Brexit » et « Reprendre le contrôle », Boris Johnson a détaillé les avantages de ce nouvel accord. Un travail de communication capital. Le dirigeant conservateur sait qu’il doit convaincre médias et citoyens, afin d’emporter l’adhésion des députés réticents, avant la séance exceptionnelle de la Chambre des communes samedi 19 octobre.