February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

CHAMP DE MARS: Où étaient les journalistes de Week-End quand PTP lançait la saison 2022 en évitant plusieurs pertes d’emplois ?

Le journal Week-End parle d’un drame humain qui se profile à l’horizon chez la MTCSL, avec les conditions imposées par la COIREC à la MTCSL pour le renouvellement du bail du Champ de Mars, qui aurait occasionné en une licence de ‘HRO’. Cet hebdomadaire pointe le doigt le Gouvernement pour cette situation.

Ces journalistes ont peut-être la mémoire courte. Qui ne se rappelle pas de la décision de l’ancien président du MTC, Jean-Michel Giraud, qui avait, avec son équipe, décidé de ne pas lancer la saison hippique l’année dernière alors que la date du coup d’envoi était déjà fixée. Ce dernier avait même fait ressortir qu’il n’y aura pas de courses de sitôt, mettant l’avenir de l’industrie hippique en péril. Sans l’initiative de la People’s Turf PLC (PTP), qui a pris son destin en main pour lancer la saison hippique 2022, les courses hippiques auraient été assurées d’une mort certaine.

Est-ce que le journal Week-End avait fait mention de cette démarche salutaire de la PTP, qui avait permis à la saison de respirer et préserver de nombreux emplois l’année dernière ? La réponse est un ‘Non’ catégorique. Et dire qu’ils font semblant de se soucier des employés du Club Bicentenaire pour obtenir la sympathie du public.

Retard d’un renouvellement de bail du CDM : La MTCSL sanctionne une de ses employées

Comment la Mauritius Turf Club Sports and Leisure (MTCSL) peut-elle contester la décision de la Côte d’Or International Racecourse and Entertainment Complexe (COIREC) pour le non-renouvellement du bail du Champ de Mars ?

Selon la présidente de la MTCSL, Anne-Sophie Julienne, dans une interview qu’elle a consacrée à un hebdomadaire, elle affirme que la date butoir, soit le 18 septembre 2022, n’a jamais été évoquée par la COIREC malgré les nombreuses discussions avec la MTCSL l’année dernière et qu’elle proteste contre cette initiative de la COIREC.

A l’entendre, cela laisse présager que la MTCSL n’est en aucun cas fautive dans la non-attribution du bail du Champ de Mars, ce qui aurait débouché sur une éventuelle licence de ‘Horse Racing Organisor’.

Pourtant, comment expliquer le limogeage d’un certain Madame Corinne, employée de longue date à la MTCSL, tenue comme seule coupable dans cette affaire de délai pour la requête du renouvellement du bail du Champ de Mars ?

En tenant cette employée comme seule responsable de cette faute et en prenant des actions à son égard, la MTCSL n’a-t-elle pas acceptée elle-même que l’instance a fauté.
Renvoyé donc la balle chez la COIREC, et surtout sur le Gouvernement, est devenue donc une habitude de la part de la MTCSL et de son allié, le groupe Le Mauricien.

Et dire que les deux organisateurs de courses ont reçu le même ‘deadline’ pour soumettre leur application pour le renouvellement du bail du Champ de Mars.

La People’s Turf propose une piste en velours pour la saison hippique 2023

La People’s Turf PLC (PTP) a employé les grands moyens depuis la fin de la précédente saison pour l’entretien de la grande piste au Champ de Mars. La compagnie débourse gros, entourée d’une équipe de professionnels pour rendre cette piste en gazon son éclat d’antan.

Malgré toutes les démarches de la PTP pour proposer une piste en parfaite état avant le début de la saison 2023, il y a certains qui continuent à blâmer la nouvelle organisatrice de courses, faisant mention qu’elle n’a pas l’expérience requise pour l’entretien de cette piste.

La PTP invite donc le public, conduit en erreur par ces personnes malintentionnés, à venir effectuer un constat de cette piste en gazon, qui ressemble à un ‘track’ en velours actuellement.

On serait ravi que certains chez la MTCSL/ MTC nous expliquent comment la construction d’un nouvel hippodrome était évoquée à maintes reprises dans le passé en raison que la piste du Champ de Mars s’était dégradée, bien avant la venue de la PTP. Le MTC n’avait-elle pas l’expérience requise à cette époque. A bon entendeur…

Leave a Reply

Your email address will not be published.