May 21, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Chaos: Une mission technique en préparation pour évaluer les besoins infrastructures

Les discussions entre Maurice et la Grande Bretagne concernant le rétablissement de la souveraineté de Maurice sur les Chagos et le retour des Chagossiens dans l’archipel évoluent dans la bonne direction et le gouvernement s’apprête à envoyer une mission technique dans l’archipel pour évaluer les besoins en infrastructure telle une piste d’atterrissage et une jetée pour l’accostage des bateaux. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre en réponse à la Private Notice Question et aux questions supplémentaire du leader de l’Opposition à l’Assemblée nationale, hier.
Dans sa réponse liminaire, le Premier ministre a donné moult détails sur les négociations en cours avec la Grande Bretagne et sur l’issue positive des cas soumis aux différentes instances internationales, notamment la Cour Internationale de Justice, l’Assemblé générale de l’Organisation des Nations Unies et le Tribunal International sur le Droit de la Mer. Toutes ces instances ont rendu des jugements favorables concernant la souveraineté de Maurice sur l’ensemble de l’archipel des Chagos ce qui constitue une grande victoire pour le pays car cela facilitera le retour des Chagossiens sur leurs îles natales, a dit le Premier ministre.
Pour Pravind Jugnauth, ces deux aspects du dossier sont étroitement liés et le gouvernement s’assure que les représentants des Chagossiens soient impliqués dans les discussions et dans toutes les missions entreprises au niveau international pour régler le contentieux qui existe avec le Royaume Uni. Pas moins de quatre rounds de négociations ont eu lieu avec la Grande Bretagne jusqu’ici et une cinquième rencontre aura lieu sous peu dès que les deux parties arriveront à s’entendre sur une date commune.
Une mission sacrée
Le Premier ministre a déclaré qu’il marche sur les pas de son père, sir Anerood Jugnauth, pour qui le rétablissement de la souveraineté de Maurice sur l’ensemble de l’archipel et le retour des Chagossiens sur leurs îles natales est une mission sacrée qu’il s’engage à poursuivre au nom du peuple mauricien et des Chagossiens. Pravind Jugnauth a déclaré que le jugement favorable obtenu de la Cour Internationale de Justice fait aujourd’hui jurisprudence et que la résolution des Nations unies engage tous les pays à reconnaître l’île Maurice comme seul pays détenteur de la souveraineté sur l’ensemble de l’archipel des Chagos. D’ailleurs l’Organisation des Nations unies a modifié sa carte du monde pour inclure les Chagos au sein de la république de Maurice, a rappelé le Premier ministre.
Compensation de plus de Rs 50 milliards
Pravind Jugnauth a donné des détails sur les différentes rencontres qu’il a eues avec l’ancien et l’actuel Premier ministre britannique, Elizabeth Trust et Rishi Sunak, mais il se dit incapable de préciser quand les discussions prendront fin. «Elles prendront le temps qu’elles prendront car ces négociations sont complexes, mais les choses vont dans la bonne direction», a insisté le Premier ministre. Sur ce, leader de l’Opposition a proposé au Premier ministre d’insister, une fois les négociations terminées, pour le paiement d’une compensation et d’un loyer du gouvernement américain pour l’utilisation de Diego Garcia comme base militaire. Une compensation que Xavier Luc Duval estime à plus de Rs 50 milliards car, selon lui, le gouvernement américain paie un loyer de Rs 3 millions tous les ans pour l’utilisation d’un plus petit territoire comme base à Djibouti.
Le leader de l’Opposition a aussi évoqué la question de la double nationalité que détiennent les Chagossiens vivant en Grande Bretagne. Il a demandé au Premier ministre de veiller à ce que ces derniers ne soient pas renvoyés à Maurice une fois que les discussions avec le gouvernement britannique auront abouti. Le Premier ministre a répondu que tous le Chagossien, d’où qu’ils viennent, pourront s’installer dans l’archipel et tous ceux détenant un passeport mauricien seront autorisés à se rendre sur ces îles.

Leave a Reply

Your email address will not be published.