January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Coopération économique : Maurice et les Émirats arabes unis consolident leurs relations bilatérales

0 0
Read Time:10 Minute, 12 Second

Après des années de collaborations entre les deux nations, les investisseurs émiratis sont plus que jamais intéressés à réaliser d’importants investissements, notamment dans divers secteurs, tels que l’immobilier de luxe, la banque, la finance et le commerce, entre autres. De plus, les investisseurs émiratis considèrent Maurice comme une ouverture pour les affaires sur le continent africain.

Les Émirats arabes unis (EAU) et Maurice souhaitent renforcir leur coopération dans le secteur économique. A l’issue de plusieurs échanges au fil des années, les avantages que peuvent bénéficier les deux nations, ont été identifiés.  Les EAU sont considérées comme un hub commercial majeur au Moyen-Orient, avec de nombreuses opportunités d’investissement dans tous les émirats, à savoir Dubai et Abu Dhabi. Maurice a franchi un grand pas il y a deux semaines, en ouvrant un bureau de l’Economic Development Board (EDB) dans les locaux de la Dubaï Chambers of Commerce.

En effet, l’objectif vise à renforcer et élargir le partenariat entre EDB de Maurice et la Dubaï Chambers of Commerce. L’EDB a inauguré un nouveau bureau à Dubaï, plus précisément au siège de la Dubaï Chambers le 16 mars dernier, à l’occasion du Dubaï Expo 2020.  Selon l’EDB, cette initiative est le résultat des discussions fructueuses tenues en janvier dernier entre le ministre des Finances, Renganaden Padayachy et M. Abdul –Aziz Abdulla Al Ghurair, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Dubaï. Suite à cette discussion, un bureau de représentation est mis gratuitement à la disposition de l’EDB pour les deux prochaines années.

Renganaden Padayachy a salué l’effort du président de la Chambre de commerce de Dubaï, qui a facilité l’ouverture de ce bureau à Dubaï en si peu de temps. Des sources de l’EDB indiquent que l’ouverture de ce nouveau bureau s’inscrit dans la vision stratégique globale de l’EDB de renforcer les liens économiques dans ses marchés traditionnels et émergents et ce, après l’ouverture des bureaux en France, Inde, Japon, Chine, Singapour, Afrique du Sud, Kenya et Rodrigues. D’ailleurs, Ken Poonoosamy, le PDG de l’EDB a signé un Memorandum of Understanding (MoU) avec la Chambre de Commerce de Dubaï. Une démarche qui a eu lieu en présence du président de la République, Prithvirajsing Roopun, le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, et autres distingués invités.

Le ministre des Finances a exprimé sa confiance et son optimisme dans le contexte de cette nouvelle collaboration entre les deux organisations. Selon lui, cette collaboration ouvrira de nouvelles opportunités pour les entreprises et renforcera les liens économiques entre les deux pays. « L’accent sera mis sur le développement des secteurs économiques tels que l’industrie pharmaceutique, les services financiers, l’immobilier, les TIC et les énergies renouvelables, entre autres. L’île Maurice est classée par la Banque mondiale comme le pays le plus propice aux affaires en Afrique et se classe 13e au rang mondial. Tout comme Dubaï est aujourd’hui une plaque tournante mondiale pour attirer les entreprises, notre gouvernement s’est fixé des objectifs pour attirer les investisseurs étrangers, les professionnels ainsi que pour renforcer la Silver Economy », a déclaré le ministre des Finances.  Et d’ajouter que l’EDB joue un rôle de catalyseur dans la mise en œuvre du programme socio-économique du pays. « Dans notre stratégie de rayonnement, l’EDB doit étendre son empreinte et ses succursales à l’étranger pour assurer une visibilité maximale. Dubaï est un nœud essentiel pour se connecter à l’échelle mondiale et une présence permanente de l’EDB à Dubaï ne peut que renforcer les liens », ajoute le ministre. Grâce à cette collaboration, l’EDB sera en mesure de capter plus efficacement les investissements directs étrangers en provenance des EAU.

Deux protocoles d’accord signés

Par ailleurs, en vue de renforcer les relations bilatérales entre Maurice et les EAU, deux protocoles d’accord ont été signés entre le ministre des Affaires étrangères de la Coopération régionale et du Commerce international, Alan Ganoo, et son homologue des EAU, S.E Sheikh Shakhboot Nahyan Al Nahyan. Le premier accord concerne un comité mixte de coopération (JCC) entre le ministère des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international de la République de Maurice et le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale des EAU. De sources concordantes, nous apprenons que cet accord va permettre de mettre sur pied une plateforme permanente de dialogue entre les deux gouvernements, dont le but vise à évaluer annuellement l’état de notre coopération bilatérale, assurer la mise en œuvre des accords existants et explorer de nouvelles voies de coopération. Il nous revient que les EAU et Maurice envisagent de renforcer les relations économiques et commerciales par le biais des cadres appropriés et des projets d’investissement conjoints. La coopération s’étalera dans divers domaines dont politique, judiciaire, de la sécurité, de l’éducation de la formation, de l’information, de la culture, du sport, de l’environnement et d’autres domaines d’intérêt commun.

Le deux accord, signé entre le ministère de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale (Division de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale) de Maurice et le ministère de la Communauté Développement aux EAU, concerne les soins aux vieilles personnes et la protection des personnes en situation d’handicap. L’objectif vise à établir un cadre de coopération pour le bien-être des personnes âgées et en situation d’handicap, entre le ministère de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale et le ministère du Développement communautaire des EAU. Ainsi, les opportunités de collaboration seront identifiées et des mesures seront prises pour promouvoir le bien-être des personnes âgées ainsi que les droits des personnes en situation d’handicap.

Maurice centre financier et commercial pour l’Afrique

Lors d’une mission en décembre 2021, le ministre des Services finan- ciers, Mahen Seeruttun, avait eu une rencontre avec le ministre des Affaires étrangères émirati. Leur discussion était axée sur les opportunités à saisir en vue d’améliorer la coopération bilatérale. L’accent a été mis sur les accords stratégiques dans le but de faciliter la venue des investisseurs afin de profiter des opportunités offertes dans les deux pays.

Par ailleurs, une Mauritius Finance & Investment Week a été organisée par le gouvernement mauricien, avec le soutien du Consulat de Maurice à Dubaï en décembre dernier, avec l’organisation du premier Business Forum sur le thème « Maurice en tant que hub d’investissement pour l’Afrique ». Le ministre Mahen Kumar Seeruttun avait énoncé la stratégie visant à positionner Maurice comme le Centre Financier et Commercial idéal pour l’Afrique. Il a aussi parlé des avantages qui en découleront en tant que plate- forme compétitive pour structurer, administrer et gérer les entreprises vers et depuis l’Afrique.

Le gouvernement local aspire à positionner Maurice au premier plan de l’Afrique, notamment en tant que partenaire de développement tout en soutenant activement le progrès et la prospérité du continent. L’Afrique représente la deuxième plus grande destination des investissements extérieurs provenant de Maurice après l’Inde, à hauteur de 82 milliards de dollars américains, ce qui contribue environ 6 milliards de dollars américains de recettes fiscales pour l’Afrique par an. Le ministre avait profité de cette occasion pour inviter les investisseurs internationaux, dont les Émiratis, à profiter des nombreux accords commerciaux signés par Maurice , notamment l’accord de libre-échange continental africain, l’accord de coopération économique et de partenariat global avec l’Inde et l’accord de libre-échange Maurice-Chine, aussi bien que les blocs régionaux tels que la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) et le Marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe (COMESA).

Destination commerciale

Le ministre du Développement industriel, des PME et des Coopératives, Sunil Bholah, a participé au Retail Summit 2020 à Dubaï le 14 mars dernier. Il a présenté Maurice comme une destination commerciale, en présentant les opportunités d’investissement dans notre île, aux acteurs engagés dans le commerce international. « Maurice a réussi à passer d›un pays de monoculture à une économie plus diversifiée ancrée sur des piliers économiques tels que l›agriculture, le tourisme, la manufacture, les TIC et les services financiers », a-t-il déclaré. Sunil Bholah s’est attardé sur les mesures incitatives et les opportunités d’investissement qui sont mises à la disposition des investisseurs internationaux. Il a aussi brossé un tableau sur le mode de consommation et le profil des acheteurs à Maurice. Le ministre a également vanté les atouts de Maurice en tant qu’une démocratie bien établie qui jouit d’une stabilité sociale et politique. Sunil Bholah a aussi parlé des avantages qui sont conférés aux investisseurs grâce aux différents accords commerciaux entre Maurice et les autres pays tels que l’Inde, la Chine, la Turquie et le Pakistan, entre autres. Et d’ajouter que Maurice est une destination sûre pour la conduite des affaires avec des facilités modernes telles que la connectivité, le dynamisme des services financiers et le soutien institutionnel.

Dubaï Expo 2020

La Dubaï Expo 2020 a été une occasion en or pour les représentants de Maurice de promouvoir le pays dans le secteur des affaires. Ainsi que le ministre Sunil Bholah a participé à une « Business Conference » le 16 mars dernier, organisée sous le thème « Maurice : notre engagement pour un développement soutenable ». Il a saisi l’opportunité pour partager le savoir-faire local, l’expertise de nos opérateurs, les opportunités d’investissements et le progrès accompli par l’industrie mauricienne avec les différents acteurs internationaux. Le but visait à positionner Maurice comme une destination idéale pour les affaires et de présenter la transformation de Maurice dans son parcours de développement durable. Sunil Bholah a lancé un appel aux chefs d’entreprise et aux élites industrielles présents à la conférence pour qu’ils envisagent de tirer parti de la multitude d’opportunités que Maurice offre en tant que base d’investissement ainsi que de sa pléthore d’incitations et de mesures de soutien.

Il a aussi rappelé que Maurice et les EAU ont signé un accord d’évitement de double imposition et un accord de promotion et de protection des investissements. « Nous devrions explorer le potentiel de collabo – ration par le biais de coentreprises et d’alliances commerciales stratégiques pour exploiter le marché africain. Nous sommes, en fait, ouverts aux investisseurs des EAU dans un large éventail d’activités dans le secteur manufacturier, les services financiers, l’immobilier et l’hôtellerie, les énergies renouvelables et les services de télécommunication. En ce qui concerne le secteur manufacturier, notre orientation stratégique est de nous concentrer sur les produits pharmaceutiques, les dispositifs médicaux, les sciences de la vie, les textiles techniques, les avancées technologiques telles que l’IA, la robotique, la joaillerie haut de gamme, la transformation des aliments, l’ingénierie de précision, le recyclage, l’aéronautique et les composants automobiles, entre autres », a-t-il fait ressortir.

Dans la même optique, le ministre et sa délégation, comprenant des fonctionnaires, du PDG de l’EDB Mauritius, entre autres, ont visité la Dubaï Industrial City le 17 mars dernier. Il s’est entretenu avec le Managing Director de Dubaï Indus – trial City. Il a été surtout question d’un partage d’information sur le progrès accompli par le secteur manufacturier des deux pays et l’étude de nouvelles pistes de collaboration. Sunil Bholah a profité de l’occasion pour évoquer la possibilité d’augmenter les échanges commerciaux entre Maurice et Dubaï en termes d’exportation et d’importation des produits.

Le Fashion Design Institute (FDI), opérant sous l’égide du ministère du Développement Industriel, des PME et des Coopératives, a organisé un défilé de mode au Dubaï Expo 2020, en collaboration avec l’EDB. Les vêtements ont été confectionnés par les étudiants en dernière année au FDI, sous la supervision de leurs chargés de cours et avec le soutien de Carlin International. Le thème du défilé tournait autour de l’innovation de l’industrie de la mode. Ce défilé de mode a été l’occasion de présenter des collections retraçant l’histoire et les différentes cultures et traditions mauriciennes.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.