July 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Cour intermédiaire : « Shah Rukh Khan local » trouvé coupable d’acte indécent sur mineure

Anand Kumar Sookayee, 43 ans, alias « Shah Rukh Khan local », était accusé d’«attempt upon chastity» sur une mineure de 12 ans en violation de l’article 249 (2) du Code pénal. Il avait plaidé non coupable et présenté ses excuses mais les preuves contre lui étaient trop accablantes.

Témoignage de la mineure

Les faits se sont produits en juillet 2019 alors que la mineure n’était âgée que de 12 ans. Elle a déclaré sous serment qu’elle se trouvait dans le bus scolaire pour rentrer chez elle et qu’elle était assise à la 6ème rangée, au milieu du siège, entourée de deux amies. À un certain moment, celle assise à sa gauche est descendue du bus et Anand Kumar Sookayee, le receveur de l’autobus, est venu s’asseoir à côté d’elle. Elle a indiqué qu’Anand Kumar Sookayee lui a demandé ce qu’elle avait mangé et bu. En arrivant à Sebastopol, l’autre amie, assise à sa droite, est descendue du bus. Le receveur en aurait alors profité pour lui soulever la jupe et caressé ses jambes. Elle a expliqué avoir repoussé la main de ce dernier qui lui a ensuite demandé son numéro de téléphone avant de lui tenir la main en déclarant qu’il était amoureux d’elle.

En arrivant à Pellegrin, la mineure est descendue du bus pour rentrer à pied. Lorsqu’elle est arrivée chez elle, son frère l’a vu en train de pleurer. Elle lui a donc raconté l’incident avant que ses parents n’en soient avertis et ne rapportent l’affaire à la police. Le frère de la mineure a également été appelé comme témoin. Il a ajouté que sa petite sœur lui a aussi confié que qu’Anand Kumar Sookayee l’avait demandée en mariage en lui promettant de l’emmener au Caudan Waterfront pour lui acheter des cadeaux.

Témoignage d’Anand Kumar Sookayee

Anand Kumar Sookayee a admis que le jour des faits, il s’est assis à côté de la mineure dans le bus et qu’il lui a demandé ce qu’elle avait mangé ainsi que son numéro de téléphone et la permission de lui tenir la main. Il a précisé avoir tenu sa main gauche avec sa main droite tout en niant avoir touché ou caressé ses jambes, comme allégué par la mineure.

Lors du contre-interrogatoire, Anand Kumar Sookayee a reconnu qu’au moment des faits, il travaillait comme receveur du bus scolaire. Il a admis connaître la mineure sans savoir son nom, qu’il savait que c’était une élève car il avait l’habitude de la voir dans son uniforme scolaire et qu’il la trouvait très belle. Le jour des faits, la mineure était dans le bus dans lequel il travaillait et il s’est assis à côté d’elle pour entamer une conversation. Il lui a pris la main et lui a dit qu’il l’aimait mais il a nié avoir touché ses jambes. Anand Kumar Sookayee a ensuite déclaré qu’il tenait son distributeur de billets dans sa main gauche et que sa main droite tenait la main de la mineure de sorte qu’il n’aurait pas pu « pass lame lor so lazam ». En cour, il a admis avoir fait une erreur et présenté ses excuses.

Constatations de la magistrate

La magistrate Essop a pris en compte qu’à l’époque des faits, Anand Kumar Sookayee était âgé de 40 ans et était marié tandis que la mineure était âgée de 12 ans. La magistrate a constaté, avec une grande inquiétude, la facilité avec laquelle Anand Kumar Sookayee a avoué avoir… avoué son amour à la mineure. Selon la magistrate, Anand Kumar Sookayee a considéré qu’une telle chose était normale tout en admettant qu’il avait peur que les professeurs de l’école présents dans le bus, au moment des faits, le voient tenir la main de la mineure.

Elle a ajouté qu’il est clair qu’Anand Kumar Sookayee a repéré la mineure, qu’il s’est mis en tête de l’approcher, qu’il la trouvait vulnérable et qu’un tel comportement montre une nature prédatrice de sa part. De ce fait, la magistrate a jugé qu’Anand Kumar Sookayee était coupable d’acte indécent sur une mineure.

Leave a Reply

Your email address will not be published.