January 31, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Covid-19 : Les sous-variants BQ. 1 et BQ. 1.1 pourraient causer une nouvelle vague de contamination

0 0
Read Time:3 Minute, 5 Second

Les experts de la santé avertissent qu’une nouvelle vague de COVID est en train d’émerger. Les variants BQ.1 et BQ.1.1 représentent actuellement plus de 11% des cas de COVID-19 aux États-Unis, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). Il est considéré comme suffisamment remarquable pour figurer sur la liste des variants à haut risque.

Selon Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses, les variants BQ.1 et BQ.1.1 ont des qualités et des caractéristiques qui peuvent être manquées par certaines des interventions. Il s’est exprimé lors d’un point de presse : « La mauvaise nouvelle est que les nouvelles variantes qui émergent ont des traits qui peuvent échapper à certaines de nos interventions. Mais vu que les nouveaux variants appartiennent à la sous-ligne BA.5, il y a presque certainement une protection croisée qui peut être construite ».

Qu’en est-il de BQ.1 et BQ.1.1, et dans quelle mesure devrions-nous nous en préoccuper ?

BQ.1 et BQ.1.1 font partie d’une nouvelle vague de variantes de COVID-19 en augmentation à travers le monde. Le Dr Thomas Russo qui est professeur et chef du service des maladies infectieuses à l’université de Buffalo à New York s’est exprimé à propos de ces nouveaux variants : « BQ.1, BQ1.1 et ces autres nouvelles variantes ont toutes évolué à des endroits différents, mais dans une certaine mesure, elles partagent des protéines de pointe similaires, ce qui les rend au moins aussi infectieuses que la variante parentale à partir de laquelle elles ont évolué. Il y a une possibilité d’une nouvelle vague de contamination ».

BQ.1 et BQ.1.1 sont des sous-variantes de la variante Omicron BA.5 et le Dr Russo indique que les deux variants sont très similaires. Auparavant regroupé dans les données du CDC sous BA.5, il a finalement eu sa propre place dans le système de suivi des données COVID-19 du CDC, après que les cas aient continué à augmenter.

BQ.1 et BQ.1.1 sont particulièrement préoccupants lorsqu’ils se produisent dans un monde où l’immunité se développe grâce aux vaccins et à l’infection naturelle. Le Dr Russo note que si une personne est en contact avec une ou plusieurs des variantes qui échappent à cette immunité, elle pourrait propager l’infection à un rythme plus élevé.

Symptômes de BQ.1 et BQ.1.1

William Schaffer, spécialiste des maladies infectieuses et professeur à la faculté de médecine de l’université Vanderbilt souligne que BQ.1 et BQ.1.1 ne présentent pas de symptômes qui les distinguent des variantes précédentes de COVID-19. « Jusqu’à présent, il ne semble pas qu’il cause une maladie plus grave, même s’il n’en est qu’à ses débuts », dit-il avant d’ajouter que « il n’y a rien de spécifique pour suggérer qu’une variante est meilleure qu’une autre pour spécifier les symptômes ». A savoir que les symptômes des nouveaux variants incluent les maux de tête, la perte de goût ou d’odeur, mal de gorge, congestion nasale ou nez qui coule, nausées ou vomissements, diarrhée entre autres.

Maurice confrontée à une forte augmentation de nouveaux cas de Covid-19

Selon les dernières données recueillies par le ministère de la Santé, les nouveaux cas de Covid-19 sont en hausse depuis quelques semaines à l’île Maurice. Les derniers chiffres démontrent que le flu clinic de l’hôpital Victoria à Candos a répertorié un total de 90 cas positifs au Covid-19 le mardi 8 novembre. Parmi, 4 patients ont été hospitalisés à l’hôpital ENT à Vacoas en raison de leurs états de santé.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.