January 28, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Critères pour passer en Grade 2 : « Un sentiment d’infériorité chez les tout-petits »

0 0
Read Time:2 Minute, 48 Second

Les élèves de Grade 1 et leurs parents sont dans l’incompréhension suivant les nouveaux critères pour passer en Grade 2. C’est une décision considérée comme prise à la va-vite qui aura des conséquences négatives sur les parents et les enfants. C’est ce qu’affirme Dharam Gokool, l’ancien ministre de l’Éducation. Les avis divergent sur la décision prise le vendredi 25 février par le Conseil des ministres. A savoir que les élèves nés en 2015 qui auront toujours 6 ans après mai 2022, resteront en Grade 1 et ceux ayant eu 7 ans avant la fin de mai 2022 pourront accéder en Grade 2. Des parents réclament une révision de ces critères car « bon nombre d’enfants seront désavantagés ».

Des parents ont tenu à faire part de leur inquiétude. L’un d’eux témoigne de son soulagement car sa fille a pu accéder en Grade 2, étant née en février 2015 tout en pensant aux autres élèves. « Ma fille était super contente quand elle a su qu’elle pouvait passer en Grade 2. Il y avait quelques amis avec elle mais elle a été déçue car certains autres camarades sont restés en Grade 1. » Ainsi, elle affirme que c’est une injustice car l’âge ne détermine pas le niveau de l’enfant. « Le ministère doit absolument revoir cette décision car beaucoup de ces écoliers ont du potentiel, et à travers les réseaux, j’essaye de donner mon avis sur ce critère d’inégalité. »

Une enseignante, d’un collège à Port-Louis, indique que sa fille de 6 ans n’a pu accéder en Grade 2. « La décision prise par la ministre nécessitait une longue réflexion et il n’y a pas eu des consultations avec d’autres instances qui auraient pu donner un meilleur avis sur la situation. On n’a pas suscité les avis des experts dans le domaine, de ceux qui sont sur le terrain ou encore des pédagogues et des parents… C’est une injustice de prendre cette décision basée sur l’âge d’un enfant. Ma fille en fait les frais. Elle reste en Grade 1 car elle est née en octobre 2015. J’estime que tous les enfants auraient dû être considérés sur un même pied d’égalité. Ainsi, la ministre de l’Education aurait pu opter pour un test d’évaluation à tout le batch de Grade 1 (année 2021-2022). De ce fait, il aurait été question de connaissances acquises avec ceux ayant le niveau requis pour passer en Grade 2, et non pas diviser le batch qui fait que les élèves nés jusqu’en mai ont accès en Grade 2 et ceux après mai, subissent une sorte d’injustice. »

Malgré la situation et son désaccord, cette maman attend de voir l’évolution de la situation. Quant à sa fille, elle est au courant de la situation car c’est un sujet que maman aborde tous les jours. La petite confie : « J’ai été séparée de depuis la semaine dernière. Pourquoi moi je reste en Grade 1 ? Pourquoi je ne suis pas avec mes amis ? » Sa maman ajoute que sa fille ressent cette injustice en culpabilisant. « Elle demande si c’est parce qu’elle n’a pas correctement travaillé qu’elle reste en Grade 1. Ce sentiment d’infériorité se fait déjà ressentir chez les tout-petits. »

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.