June 29, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Enquetes

Décès de 11 patients dialysés : mise sur pied d’un Fact-Finding Committee

0 0
Read Time:3 Minute, 9 Second

A la suite d’une rencontre que le ministre de la Santé a eue avec le Premier ministre, Pravind Jugnauth, hier, et après ses explications au Conseil des ministres, décision a été prise de mettre sur pied un Fact-Finding Committee pour faire la lumière sur le décès de 11 patients dialysés de l’hôpital de Souillac. Les modalités n’ont pas encore été finalisées.

Jusqu’à jeudi, le ministre de la Santé campait sur sa position. Kailesh Jagutpal refusait toute enquête sur  les circonstances du décès de 11 patients sous dialyse de l’hôpital de Souillac, dont 9 étaient positifs à la Covid-19. Sauf que hier, vendredi 23 avril, lors de la conférence de presse du National Communication Committee, il a fini par annoncer la mise sur pied d’un Fact-Finding Committee pour faire la lumière sur ces cas. Cette commission sera présidée par l’ex-juge Deviyanee Beesoondoyal, qui sera épaulée par deux assesseurs.

L’institution de ce Fact-Finding Committee a été décidée par le Conseil des ministres, qui s’est réuni hier, a fait savoir le ministre de la Santé. Qui a ajouté qu’il avait eu, au préalable, «une rencontre avec le Premier ministre». Au dire de Kailesh Jagutpal, «le Cabinet a pris une très bonne décision». Et de préciser qu’à ce stade, les «terms of reference» du Fact-Finding Committee, qui pourra enquêter plus largement et faire des recommandations,  n’avaient pas encore été finalisés.

A une question de la presse, il a toutefois souligné qu’il maintient les propos qu’il a tenus au Parlement mardi, en réponse à la Private Notice Question du leader de l’opposition, qui voulait savoir s’il allait mettre sur pied une commission d’enquête. Le ministre avait alors répliqué qu’il n’en voyait pas l’utilité, se disant très satisfait de la performance du personnel de santé qu’il avait qualifié de héros. Or un jour après, l’ex-n˚2 du gouvernement, Ivan Collendavelloo, avait qualifié ces décès d’homicides.

A ce jour, les proches d’un patient sous dialyse qui a perdu la vie ont porté plainte pour négligence médicale. C’est le Medical Negligence Standing Committee qui devait initialement se charger d’enquêter. Ce sera désormais du ressort du Fact-Finding Committee.

Il faut dire que le décès de 11 patients dialysés de l’hôpital de Souillac en l’espace de moins d’un mois a suscité un grand émoi au sein de la population. D’ailleurs, le lundi 12 avril dernier, après la mort de sept patients sous dialyse, qui étaient en quarantaine et avaient été testés positifs à la Covid-19, le ministre de la Santé, entouré du Dr Davy Ip, néphrologue, et du Dr Philip Lam, spécialiste en médecine interne, s’était adressé à la presse. La question portait sur comment les personnes dialysées placées en quarantaine avaient pu être contaminées. D’autant que la contamination par les équipements de dialyse, tout comme dans le transport ou même la salle de l’hôpital de Souillac, avait été écartée. Il restait alors l’hypothèse d’une possible contamination dans le centre de quarantaine. Mais le Dr Davy Ip avait été nuancé dans ses propos, en faisant ressortir que «personne ne peut être sûr à 100 %».

Aucun nouveau cas hier

A l’heure où se tenait la conférence de presse hier, aucun nouveau cas de Covid-19 n’avait été détecté. Les résultats des 464 tests PCR effectués sont négatifs, a fait savoir le ministre de la Santé. Il a aussi déclaré que le dépistage ciblé à Roche-Bois n’a révélé aucun cas positif. A ce jour, un patient est sous oxygène à l’hôpital ENT. Le nombre de cas actifs est de 125.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %