January 27, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Féminicides : elles s’appelaient Dikshita, Mahima, Fadila et Swaleha…

0 0
Read Time:2 Minute, 15 Second

Dikshita, Mahima, Fadila et Swaleha. . Quatre femmes ont succombé sous les coups de leurs conjoints. Triste et révoltant constat : la violence à l’égard des femmes a augmenté à Maurice en l’espace de quelques jours. Le flux constant de cas a conduit les autorités mauriciennes, sous la houlette du ministère de l’Egalité, à analyser la situation.

Dikshita Veerapen, 25 ans, a été tuée chez elle à Bambous le lundi 7 mars par son compagnon, Vidianand Beeharry, au cours d’une dispute. Elle a reçu des coups de barre de fer et une lacération avec un couteau. Le suspect, 28 ans, fait l’objet d’une accusation provisoire de meurtre devant la justice. Il est en détention.

Mahima Gunga, 19 ans, a été poignardée au cœur le jeudi 17 mars par son grand-père, Dhananjay Tooloa, 72 ans, suite à une dispute à leur domicile à Camp de Masque. Le suspect a été arrêté et sera traduit en justice pour meurtre.

Fadila Futtinga, 31 ans, a trouvé la mort des mains de son époux, Jiten Futtinga, le mardi 22 mars, aec la complicité de Roopsingh Heeralall, 31 ans. Ils ont dissimulé le cadavre dans un champ de cannes à Poste de Flacq. Les deux suspects ont été arrêtés. L’époux de la victime été inculpé de meurtre, le mercredi 23, et son complice a été traduit devant la cour sous une accusation de complicité.

Swaleha Koyratty, 50 ans, a éte mortellement étranglée le 22 mars, jour de son anniversaire. Le suspect n’est nul autre que son époux. Feizal Abdool Mohabuth, 53 ans, qui l’aurait étranglée lors d’une dispute chez eux à Plaine Verte. Après être passé à l’acte, le suspect s’est livré à la police après avoir ingurgité une substance nocive. Il a rendu l’âme, mercredi le 23 mars.

La ministre Kalpana Koonjoo-Shah réagit

La ministre de l’Egalité des genres et du Bien-être de la famille, Kalpana Koonjoo-Shah a réagi, suite à ces drames. Elle a affirmé : « Le ministère de l’Egalité continue à travailler dur afin d’assurer la protection des Mauriciennes. C’est chagrinant que quatre victimes de violence y ont laissé la vie en l’espace de deux semaines. Il faut continuer à trouver des stratégies pour lutter contre ces violences et mieux encadrer les femmes. Le ministère, en collaboration avec la Family Protection Unit, va encadrer les familles endeuillées et leur apporter un soutien continuel. »

Elle a aussi précisé que le ministère de l’Egalité et le High Level Committee présidé par le Premier ministre mettront en place des mesures plus strictes afin de veiller à la protection de la femme et ainsi stopper les violences à leur égard.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.