May 21, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Former des femmes pour devenir des entrepreneures

Un programme de formation d’une journée sur les « Entrepreneurship Skills » ciblant une trentaine de femmes, a été lancé par la ministre de l’Intégration sociale, de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale, Fazila Jeewa-Daureeawoo, à l’Elderly Day Care Centre à Roches Brunes, hier. Il s’agit d’une initiative de son ministère, en collaboration avec la National Empowerment Foundation (NEF) et l’organisation non gouvernementale (ONG) Time Banking Association. L’objectif principal est de familiariser les femmes avec le monde de l’entrepreneuriat et de les doter des compétences et capacités préalables pour lancer leur propre entreprise.

L’esprit d’entreprise et le leadership, la définition et la réalisation d’objectifs SMART, l’adaptabilité pour évaluer les risques et la résolution de problèmes sont parmi les quelques sujets qui seront abordés pendant la formation. Selon la ministre Fazila Jeewa-Daureeawoo, le gouvernement s’efforçait de créer une société inclusive et équitable qui soutenait le développement et l’autonomisation des plus vulnérables, y compris les femmes. Elle a indiqué que les femmes représentaient aujourd’hui plus de 53% de la population totale de Maurice et qu’elles apportaient une contribution remarquable dans tous les secteurs de l’économie. En outre, Fazila Jeewa-Daureeawoo a expliqué que plusieurs nouvelles lois et législations avaient été mises en place pour répondre aux besoins des femmes et protéger leurs droits fondamentaux. « Le gouvernement a pris des mesures, à savoir le programme d’aide au salaire minimum et l’octroi de prêts à des taux d’intérêt plus bas pour les femmes qui souhaitent créer leur propre entreprise. Une somme de Rs 200 000 est également allouée à chaque ministère afin d’organiser des activités et des programmes pour l’autonomisation des femmes », a déclaré la ministre.

Et d’ajouter que le gouvernement croit fermement en la capacité des femmes à mieux contribuer au développement socio-économique de l’économie mauricienne. « L’entrepreneuriat joue un rôle vital dans l’émancipation et l’autonomisation des femmes en leur permettant de devenir indépendantes et de recevoir un revenu décent. L’innovation est la clé de l’entrepreneuriat et les femmes doivent développer des compétences telles que la persévérance, la patience et le travail acharné pour réussir dans la vie », a-t-elle affirmé. D’emblée, la ministre s’est dit convaincue que le programme de formation contribuerait à élargir les connaissances et à développer les compétences des femmes aspirant à devenir entrepreneures et à créer leur propre entreprise. Enfin, elle a demandé aux participants de tirer le meilleur parti de la formation et à se prévaloir des programmes que le gouvernement mettait à leur disposition pour soutenir l’autonomisation des femmes.

Leave a Reply

Your email address will not be published.