January 28, 2023
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Fourniture d’eau par camions citernes : La CWA sollicite l’aide du secteur privé

0 0
Read Time:2 Minute, 36 Second

La faible pluviosité enregistrée depuis plusieurs mois, qui impacte sur la fourniture d’eau à travers le pays, contraint la Central Water Authority (CWA) à repenser son système de distribution afin de satisfaire les consommateurs. C’est ainsi qu’elle envisage d’avoir recours au privé pour renforcer sa flotte de camions- citernes. A ce jour, la CWA dispose de 35 camions citernes, dont dix ont été achetés, l’année dernière. Au vu de la situation actuelle dans les réservoirs, cette flotte de véhicules se révèle insuffisante, malgré l’apport des dix nouveaux camions. La CWA louera donc des camions citernes des entreprises du secteur privé afin de satisfaire ses abonnés. Cette mesure fait partie du plan d’action pour les six zones d’alimentation du pays préparé le mois dernier.

Les réservoirs étant actuellement à 52% de leur capacité, la fourniture d’eau ne s’améliorera pas de sitôt fait-on remarquer à la CWA en s’appuyant sur les données du service météorologique. D’où la nécessité d’améliorer la distribution du précieux liquide en sollicitant l’aide du privé. Le déficit en matière de stockage est de 27 % par rapport à l’année dernière, explique-t-on à la Water Resources Unit (WRU) où on se dit inquiet de la présente situation. Le directeur de la WRU, Lormush Juggoo ne cachait pas ses craintes pour les mois à venir sur une radio privée. «Le mois d’octobre a été le plus sec de ces trente dernières années. C’est pourquoi nous tenons une réunion chaque semaine afin de suivre l’évolution de la situation sur une base hebdomadaire », a-t-il expliqué.

La plus longue sècheresse

L’inquiétude est aussi de mise à la CWA où l’on note que la moitié de l’été est déjà entamée sans que les grosses pluies n’aient fait leur apparition, ce qui impacte non seulement sur le niveau des réservoirs mais aussi sur les nappes phréatiques, dont le volume d’eau s’amenuise graduellement, et les rivières dont certaines s’assèchent déjà. Si cela continue, le pays risque de connaître la plus longue sècheresse de ces dernières années, dit-on. Les grosses pluies sont attendues pour la fin de décembre mais d’ici-là ce sera la croix et la bannière pour les Mauriciens. La CWA appliquera alors son plan d’action qui prévoit, entre autres, l’interdiction d’utiliser l’eau potable pour l’arrosage des pelouses et des jardins, pour le lavage des voitures et pour le nettoyage des terrasses. Ces mesures iront de pair avec une campagne de sensibilisation contre le gaspillage d’eau.

Il est à noter que tous les ans, à pareille époque, c’est la même rengaine, les autorités se fiant uniquement sur la nature pour assurer une fourniture d’eau adéquate aux Mauriciens. Ces derniers attendent en vain que l’on adopte une approche holistique qui prévoit, entre autres, la remise en état du système de distribution en remplaçant les tuyaux défectueux, le stockage obligatoire d’eau pluviale pour certains besoins domestiques et le dessalement de l’eau de mer.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.