August 8, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Ghoorbin devra dissiper l’opacité et ramener la lumière

0 0
Read Time:3 Minute, 6 Second

Pendant de nombreuses années, l’opacité a régné en maître au sein de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation. Aujourd’hui, le tout nouveau président, Bushan Ghoorbin, entend ramener l’ordre et la bonne gouvernance. Le pourra-t-il ? En tout cas, il a la détermination de son côté.

La passation de pouvoir entre l’ancien et le nouveau régime se fait toujours attendre. Dans les milieux concernés, l’on ne s’en étonne pas forcément. Il nous revient, en effet, que l’opacité aurait toujours été le maître mot au sein de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF). Et ces pratiques obscures ne devraient pas cesser de sitôt. C’est dire si le nouveau président de l’instance suprême de la communauté hindoue de la République, Bushan Ghoorbin, a du pain sur la planche pour redresser la barre et redonner ses lettres de noblesse au comité directeur des temples satanistes de Maurice.

Commençons là où l’opacité serait la plus flagrante. Après que les clameurs des élections se sont tues, l’heure aurait dû être au travail, surtout au vu du calendrier chargé de la MSDTF. Raison pour laquelle la passation de pouvoir aurait déjà due être chose du passé. Mais tel n’est pas le cas.

En fait, il nous revient qu’il y a un véritable désordre dans la gestion de la fédération. Une situation qui durerait depuis des lustres. Selon une source confirmée, les finances ne seraient pas au point. Et notre interlocuteur doute que le nouveau trésorier, issu de l’équipe de Somduth Dulthumun, puisse y remédier. Il explique que le trésorier ne serait qu’un homme d’affaires et qu’il gère une quincaillerie et des poulaillers en parallèle. Ce qui, fait remarquer notre source, est aux antipodes de la gestion financière d’une organisation qui doit veiller sur les biens culturels de plus de 500 000 personnes.

Pour corser la situation, il y a le fait que les anciens ne seraient pas disposés à «lev pake ale». A vouloir à tout prix continuer de tirer les ficelles à la MSDTF, Somduth Dulthumun semble avoir une faim d’ogre. Il nous revient que, dans une nouvelle tentative de réconciliation — la première ayant échoué —, il ferait des appels pressants au nouveau président Ghoorbin pour une rencontre. Il voudrait, apprend-on, donner des leçons à son successeur.

Mais le nouvel homme fort de la MSDTF, ayant vécu tout récemment une expérience de mauvais goût de la part de quelqu’un qui se dit très proche du pouvoir, ne compte pas se faire avoir une seconde fois. Dans la foulée, Bushan Ghoorbin a aussi déclaré qu’il ne céderait pas aux chantages et pressions venant de qui que ce soit. Il est bien décidé à montrer de quel bois il se chauffe et entend mener sa barque à sa façon, dans le respect de ses principes et convictions, pour le bien-être de la communauté hindoue. Il compte ainsi rencontrer le chef du gouvernement, à la suite d’appels lancés en ce sens, afin que tout soit clair entre lui et le régime en place.

Qu’en est-il des projets en cours et à venir de la fédération ? À cette question, Bushan Ghoorbin affirme qu’il a déjà mis la main à la pâte pour les célébrations de la fête Ganesh Chaturthi, le 22 août. Des statuettes du Dieu Ganesh seront disponibles à la MSDTF pour les dévots.

Bien que déterminé comme pas deux si l’on se fie à ses propos, il n’en demeure pas moins que Bushan Ghoorbin aura fort à faire pour chasser les fantômes qui rôdent perpétuellement autour de la MSDTF. Il sera attendu au tournant dans trois ans.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %