October 7, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Hommages à Sir Anerood Jugnauth – Cet homme qui a fait, qui fait et qui fera toujours partie de l’histoire de Maurice

0 0
Read Time:6 Minute, 3 Second

Il est si facile de se cacher derrière un écran et de critiquer ou poster des commentaires dénués de respect quand on ne connaît pas l’Histoire. Sir Anerood Jugnauth (SAJ) était non seulement un grand homme politique mais également un époux aimant, un père exemplaire, un grand-père gâteau et un ami sur qui l’on pouvait compter selon les dires de ceux qui l’ont côtoyé. Diriger un pays n’est pas une mince affaire et SAJ l’a fait durant des années. Il a consacré 60 ans de sa vie au service de la nation et ce n’est pas rien. Il a apporté une contribution majeure à l’émancipation politique et au développement socio-économique du pays. Cette figure politique, affectueusement appelé « bolom » s’en est allé le 3 juin dernier et ceux qui ont été témoins de son parcours ou qui ont tout simplement appris à le connaître, ont tenu à lui rendre hommage pour tout ce qu’il a fait de bien pour notre pays.

Vishnu Luchmeenaraidoo : « Hommage à un ami, un compagnon politique »

« Il a consacré sa vie au service de la nation, au service de notre pays et on ne peut qu’en être fier ». C’est avec beaucoup d’émotion que M. Vishnu Luchmeenaraidoo a rendu un dernier hommage à Sir Anerood Jugnauth le 4 juin dernier à son domicile à La Caverne. « Li rest dan mo leker ene gran guerye ». À titre personnel, a-t-il témoigné, SAJ lui a donné l’occasion de profiter de son expérience pour servir le pays. Surtout dans les années 80, se souvient-il, quand le pays faisait face à une crise « extrêmement grave », et c’est avec force et détermination que SAJ a surmonté ces années diffi- ciles. Il se rappelle aussi du dossier Chagos, un sujet sensible que l’ancien Premier ministre avait pris l’engagement de gérer depuis bien avant l’indépendance du pays, « Il voulait rendre Chagos à notre pays ». Avant de conclure, M. Lutchmeenaraidu a confié aux journalistes qu’il devait rencontrer SAJ dans deux semaines mais le destin en a décidé autrement « c’est la décision divine, on n’y peut rien ».

Jacques d’Unienville : « SAJ avait un sens profond du devoir »

Le Chief Executive Offier d’Omnicane a tenu à rendre un dernier hommage à ce « visionnaire ». Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, M. Jacques d’Unienville a rappelé le dévouement de SAJ pour mettre en place toute une réforme pour moderniser l’industrie sucrière. « Li ti ene visionere et grâce a so impilsyon, li fine engage bane mesure courageuse pour booster l’industrie sucrière ». Il s’est dit reconnaissant envers Sir Anerood Jugnauth pour sa contribution au développement socio-économique du pays et s’est remémoré que SAJ « a toujours travaillé dur avec un sens profond du devoir et un sens du patriotisme très prononcé ». M. d’Unienville gardera le souvenir d’un homme généreux qui a beaucoup donné de sa personne. Il se rappellera aussi de sa fidélité promise à son épouse, Lady Jugnauth et de sa loyauté envers sa famille. « Li ti ene dimoune très généreux ki fine donne bokou de sa personne et li ti tenir a so bane valeur et so bane princip ». Il a, en outre, présenté ses plus vives sympathies à la famille, à Lady Jugnauth, au Premier ministre et ses proches.

« Le MSM pleure la disparition d’un homme politique irremplaçable »

Son parti, le MSM, se retrouve orphelin de père. Profondément attristé par le départ de SAJ, un communiqué a été émis le jeudi 3 juin par la direction du parti pour présenter leurs sympathies à la famille endeuillée.

« Père fondateur du parti MSM, Sir Anerood Jugnauth, ancien président de la République et ancien Premier ministre, a été un homme d’État hors du commun qui a marqué nos vies durant ces 60 années consacrées au service de la patrie. Le décès de Sir Anerood Jugnauth est une grande perte pour le parti, mais surtout pour le pays. Le MSM pleure la disparition d’un homme politique irremplaçable, à l’intelligence remarquable et au légendaire franc-parler.

Homme de caractère au leadership charismatique, Sir Anerood Jugnauth était doté d’une extraordinaire faculté d’anticipation et pouvait trancher aux moments-clefs et prendre des décisions difficiles. Le MSM présente ses plus sincères condoléances à Lady Sarojini, à notre Premier ministre et leader, Pravind, à la famille et à tous nos partisans ».

« SAJ, mo mentor »

C’est en ces termes que la ministre de l’Égalité des Genres et du Bien-être de la Famille, Mme Kalpana Koonjoo-Shah, a rendu hommage à Sir Anerood Jugnauth sur sa page Facebook. « Enn veritab legende finn kitt nou, mai li pou res touzour dan nou leker. Mersi SAJ, mo mentor, pou tou seki ou finn fer pou le pei…pou nasion ek repiblik moris. SAJ pou toujours reste enn legende ».

Eddy Boissezon : « Derrière chaque grand homme, il y a une dame »

Le vice-président de la République, M. Eddy Boissezon s’est également rendu à la résidence de SAJ pour lui rendre un dernier hommage.

« C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le départ de Sir Anerood Jugnauth. Je l’ai d’abord connu étant moi-même un habitant de Vacoas puis nos liens se sont renforcés quand j’ai rejoint la municipalité de Vacoas – Phoenix en tant que conseiller. J’ai su reconnaitre en lui un modèle et aujourd’hui je pense qu’il est l’homme providentiel qui a répondu présent au bon moment. D’ailleurs, si Maurice a un prestige international, c’est grâce à la contribution de SAJ. Je salue également sa lutte pour la souveraineté de Maurice et en ce jour, nous devrions lui rendre un bel hommage. Pour ma part, je lui dirai simplement Aurevoir ».

Il s’est également rappelé de l’optimisme avec laquelle SAJ s’était engagé lors des élections de 2014. « Je me souviens être venu à sa rencontre en 2014 pour les négociations en vue de la formation de l’Alliance Lepep. On se demandait si on atteindrait notre objectif de gagner les élections et c’est SAJ qui nous a motivés à aller jusqu’à cette victoire. Je dois d’ailleurs rappeler que ce fut l’une des plus belles victoires après celle des Chagos ».

De plus, il a eu une pensée spéciale pour Lady Sarojini Jugnauth qui, après 63 ans de vie commune, a perdu sa moitié avec qui elle avait tout partagé. D’ailleurs, après que la dépouille de l’ancien Premier ministre et président de la République ait quitté son domicile à La Caverne, des images touchantes de Lady Jugnauth ont témoigné de la douleur profonde que ressent cette grande dame, séparée de son époux par la mort. Inconsolable, elle ressassait ces mots déchirants « Sa kalite dimoune pas ti bizin mort. Je me retrouve seule, ki mo pou fer dan sa lakaz la tousel ».

« Mes pensées vont surtout à Lady Sarojini Jugnauth. Derrière chaque grand homme, il y a une dame et Lady Jugnauth a aussi apporté son lot d’encouragement pour faire avancer le pays. A mon humble avis, la famille Jugnauth mérite toute notre reconnaissance aujourd’hui », a déclaré M. Boissezon.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %