August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

HUMEUR PTR/PMSD

0 0
Read Time:2 Minute, 56 Second

Y a-t-il encore dans le camp du PTR et du PMSD la volonté politique de parvenir à un accord électoral élargi, indispensable pour empêcher une victoire du MSM/ML? La question est maintenant ouvertement posée, à la suite des échecs successifs des aspirants partenaires, tel Alan Ganoo, à rencontrer, Navin Ramgoolam pour élaborer un compromis acceptable par tous. Xavier Duval qui a martelé la population avec son leitmotiv de « seul contre tous », c’est-à-dire qu’il ira seul aux élections et qu`aucune négociation ne sera engagée avec toute autre parti.


Le PTR lui-même a pris conscience que durant les démêlés de Navin Ramgoolam avec la Justice, surtout l’arrestation de Navin Ramgoolam dans l’affaire des coffres forts, XLD s’était réfugié dans un silence décevant, pour quelqu’un qui a souvent été en alliance avec les rouges. Mais, entretemps, Le PMSD qui a gagné en appétit (d’ogre) depuis les élections de 2014, XLD réussit encore une fois ses négociations avec Navin, étant pour les élections de 2019, propulsé au rang de Vice-Premier ministre et ministre des Finances. Comme quoi, se comporter en caméléon a des avantages pour ceux qui n’ont que faire de leur dignité et de leur crédibilité. Cela ne surprend guère, lui qui a su apprendre à compter sur son camouflage artificiel pour soustraire des alliances.


XLD joue dans la cour des grands et cette fois il se défait de son casque de marionnette. En effet, il faut être très fort pour extraire des négociations le poste de Grand Argentier, tant convoité par Rama Sithanen. Cette attribution au PMSD confirme que l’association PTR-PMSD est au détriment de Sithanen et c’est pourquoi la docilité de l’ancien ministre des Finances (à accepter un ticket pour un poste moins que les Finances) est déroutante. Surtout de la part d’un professionnel, expert en réformes électorales et l’offshore. On s’interroge sur la réaction éventuelle des masses des circonscriptions villageoises, qui verraient cette promotion de XLD aux dépens de R. Sithanen.


Il va sans dire que le PTR est déchiré entre ceux qui ont foi dans l’apport des voix bleus pour être élus dans les villes et par extension gagner les élections et ceux qui sont convaincus que, sous la campagne agressive du MSM dans les régions rurales, ce partenariat gênerait les candidats en circonscriptions rurales. Ainsi quand Xavier Duval affirme qu’il n’est pas « demandeur d’accord », qu’il se prépare à aller seul si nécessaire aux élections ; et que c’est Navin Ramgoolam qui a le plus besoin que lui de cet accord « indispensable » pour sa survie politique, il faut comprendre l’attitude du leader du PMSD.


En tant que leader de l’opposition, avec des questions pertinentes autant sur le PTR que sur le MMM, XLD serait convaincu que le Parti Travailliste n’ait plus la même force de percussion, depuis que son leader a été atomisé en 2014. Celui qui aurait le plus à perdre est le PTR. Avec toutes les conditions du PMSD, le PTR deviendrait-il l’otage pour les prochaines cinq années ? D’ailleurs, le PTR dispose depuis 2000 d’une assise au sein de la communauté musulmane et joue avec le feu en lui privant ce poste de Vice-Premier ministre. À la lecture des chiffres du passé, il est clair que le vote musulman a toujours pesé plus lourd que le soutien chiffré des bleus. Le temps confirmera ou infirmera cette thèse.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %