Read Time:4 Minute, 0 Second

On l’aurait aperçu en train de contacter des partisans du PTR, à Vallée Pitot le vendredi 11 octobre. Lui, c’est l’ancien DPM Rashid Beebeejaun. Les quelques partisans et participants à une réunion nocturne chez son agent le plus fidèle, se sont alors demandé ce qu’il pouvait bien venir faire là. Mais ils étaient plus intéressés encore de savoir ce que le Dr Beebeejaun espérait bien tirer de Navin Ramgoolam en retour pour son soutien.


Était-ce un ticket de dernière minute pour son fils Salim, qui aspire faire de la politique active depuis à bout de temps, mais qui n’a toujours pas trouvé le parti qui veut bien de lui? Était-ce le poste de Président de la République ? Ou était-ce encore par charité humaine pour un leader qui n’arrive toujours pas à se décider, à quelques semaines du scrutin, sur le choix de ses candidats ? Parce que l’indécision et le dilettantisme chez Ramgoolam sont légions et ce n’est surtout pas le Dr Beebeejaun qui nous dira le contraire, lui qui a été le second couteau au gouvernement. Par conséquent, on connaît la suite de comment il lui faisait voir de toutes les couleurs, et surtout de toutes les jaunisses subies durant leur union.


Quoiqu’il en soit c’est assez curieux, pour ne pas dire un tant soit peu déplacé, de le voir s’afficher avec NCR, surtout lorsqu’on se remémore comment il avait été froidement et bassement écarté en 2014 au moment de l’alliance biscornue entre le PTR et le MMM, par son leader que beaucoup avaient alors qualifié de « Nimak Haram. » Le Dr Beebeejaun fut totalement exclu des négociations et ne put même accéder à l’estrade des leaders et candidats, lors du meeting national, devant se contenter de se mêler à la foule. Quel traitement indigne!


Mais, finalement en politique, il faut vraiment s’attendre à tout et être prêt à accepter l’inacceptable puisqu’ici tout est négociable, comme le chante si bien Florent Pagny dans sa chanson culte «  ma liberté de penser » et vraiment « baisser leur froc »  ils en sont tous très capables. Du coup, on revoit le bonhomme, lui qu’on croyait à la retraite et engagé dans des actions humanitaires, spirituelles et nettement plus saines que la politique. En effet, Rashid Beebeejaun, malgré le poids de son âge, qui doit sûrement lui envoyer des piqûres de rappel pour ménager sa monture, n’échappe malheureusement pas lui aussi à l’hystérie de cette campagne électorale hors norme, puisque, une fois n’est pas coutume, nous aurons droit à une lutte à trois.

Se pourrait-il donc que Beebeejaun ait été appelé à la rescousse, pour sa maîtrise du mécanisme de fonctionnement du parti MMM où il a fait ses premières armes en politique, pour pouvoir déjouer le manifeste électoral mauve déjà fignolé. Et aussi neutraliser l’avance du parti de Bérenger sur le terrain, comparativement aux travaillistes dans sa circonscription de prédilection, soit au Numéro 2? Mais pour tout vous dire, il n’y qu’une seule phrase pour qualifier cette frénésie : «  Kan sa lanvi kess savon la pran ou sa… pli for ki mazavarou ça ! » Personne n’oubliera ce mardi 20 avril, à Plaine-Verte où Navin choisit de confirmer R. Beebeejaun à son poste de no.2, en cas de victoire. Le leader des rouges devait admettre que son dauphin devrait être un homme de confiance, en qui il pourrait laisser les affaires du pays pendant son absence.

« Ça ne sera personne d’autre que le Dr Beebeejaun, qui a toujours été loyal envers moi. »
Ainsi, l’image de Dr Beebeejaun sorti du tiroir des oubliettes en 2019, nous rappelle étrangement un autre triste épisode de Ramgoolam en 2005 où il avait emberlificoté la communauté musulmane en présentant le Dr Mosaheb comme le prochain ambassadeur au Pakistan. En retour pour son coup de main et pour ensuite lui administrer un coup de pied magistral après les élections.

Ramgoolam, tel qu’on le connaît, est en train de sortir la même ruse qui veut faire croire à Rashid Beebeejaun qu’il va lui donner un poste de premier plan. Puis comme tout cela est très hypothétique car le PTR n’est pas assuré d’une victoire, encore moins avec NCR en tant que PM, cette démarche est aussi pour ne pas avoir à donner un ticket à l’aspirant jeune politicien qu’est le fils de Beebeejaun. Comme ça, il pourra toujours arguer: «  Doc vous ne pouvez pas prétendre à avoir et le beurre, et l’argent du beurre aussi ». Quant à la ferme et la fermière, il ne faut même pas y penser, c’est une chasse gardée et privée ou il est bien écrit «  NO TRESPASSING ! » « PASSING » only.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post HUMEUR PTR/PMSD
Next post Rihanna est-elle barbadienne ou jamaïcaine?
Close