August 14, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Khulwant Ubeeram mérite indulgence !

0 0
Read Time:4 Minute, 27 Second

La tête du patron de People’s Turf PLC(PTP) a été réclamée par ceux-là mêmes qui tiennent à tout prix au statuquo au Champ de Mars. De ce fait, ils ont sauté sur l’occasion pour littéralement démolir Khulwant Ubeeram, ne lui donnant aucune chance pour défendre son point de vue. Et ce qui est encore plus cruel, c’est que des personnes employées de sa propre compagnie lui ont également fait des croche-pieds. Ce qui est inconcevable, et mérite châtiment au plus vite !

Car, quoi que l’on puisse reprocher au CEO de PTP, Khulwant Ubeeram est un nouveau venu dans le monde hippique. Et à ce titre, il méritait une certaine indulgence de la part de tous ceux qui l’ont férocement critiqué. Il ne devait pas se trouver dans la salle des commissaires,- soit. L’erreur est humaine, et il a compris qu’il ne devait pas être dans cette salle. Mais pourquoi en faire tout un chafouin ? Et par ailleurs, qui l’a fait entrer dans cette salle ? Et si la salle des commissaires est un « sanctuaire », selon les mots utilisés par un journaliste sur une radio privée, qu’est-ce que cela aurait coûté à ceux qui veillent sur ce lieu de dire à la personne concernée qu’il ne devait pas y être ? Pourquoi l’avoir laissé entrer, pour ensuite le crucifier, comme s’il avait commis le pire des péchés ?

Et même si Khulwant Ubeeram s’est effectivement retrouvé dans cette salle interdite, rien ne dit qu’il allait empêcher les commissaires de faire leur travail. D’ailleurs, dès qu’on lui a signifié qu’il ne devait pas se trouver dans cette salle, Khulwant Ubeeram l’a immédiatement évacué. Il est donc incroyable qu’on fasse monter autant de mayonnaise pour si peu !

Bien entendu, les tenants du MTC ont tout de suite sauté sur l’occasion pour tomber à bras raccourcis sur lui. Mais, les passéistes savent très bien que si Khulwant Ubeeram a fait un impair, c’est qu’il a été trop naïf. Naïf d’avoir cru que ceux qui l’entouraient,- certains en tout cas, allaient lui expliquer le BA-ba des lieux, mais il n’en a rien été. Il est clair qu’il a été piégé. Tout comme il est clair qu’il y a eu complicité venant de son propre camp, pour qu’il soit ridiculisé. Et c’est ce qui s’est effectivement passé. Tout une machination avait été mise en branle, pour donner l’impression que PTP et son CEO sont incapables d’organiser les courses. Or, même s’il y a eu des couacs, ce qui est normal pour une nouvelle compagnie, force est aussi de reconnaître que PTP s’en est bien tiré. Malgré les innombrables coups de Jarnac qui ont jalonné ses sorties.

Une chose est en tout cas claire : Khulwant Ubeeram doit au plus vite faire le ménage autour de lui. Car, il y a des Judas dans son propre camp. Et le plus vite il se sera débarrassé de ces traîtres, le mieux PTP se portera. Il est d’ailleurs inconcevable que le responsable des relations publiques de People’s Turf Plc ne soit jamais venu de l’avant pour défendre son CEO. C’est du jamais vu ! Pourquoi avoir employé un responsable des relations publiques s’il ne conseille pas son CEO sur la marche à suivre, tant avec les médias qu’avec ceux tournant autour du monde hippique ?

Pour son malheur, le CEO de PTP n’a pas 210 ans d’expérience à son actif, et ses détracteurs ont vite fait de l’enterrer. Ce qui est on ne peut plus cruel. Khulwant Ubeeram mérite une certaine indulgence, car que l’on sache il n’a commis aucun crime au Champ de Mars. Pourquoi donc le piétiner à ce point ? Et comment une personne employée par sa propre compagnie ait pu se permettre de lui donner un coup de poignard dans le dos ? Il est certain que les tenants du statuquo se frottent déjà les mains, et prédisent sûrement la fin de PTP et de son CEO. Mais Khulwant Ubeeram doit au contraire rebondir. Et montrer à ceux qui veulent sa perte qu’ils ne perdent rien pour attendre. On apprend toujours de ses erreurs, et avec le temps, ce jeune responsable d’une toute nouvelle compagnie,- montrera qu’il est apte à mener People’s Turf Plc à bon port. Nous n’avons aucun doute là-dessus. Pour peu que Khulwant Ubeeram fasse une grande lessive, et fasse partir la saleté qui s’est immiscée sur le parcours de PTP, pour l’empêcher d’avancer.

Il doit rester confiant, et ne pas perdre de vue la mission qui lui a été confiée. A savoir que le Champ de Mars pouvait donner la chance à d’autres de faire leurs preuves sur sa piste. PTP est parti du bon pied, n’en déplaise aux mauvaises langues. Il y a certainement du « fine tuning » à faire. Ce qui est normal pour toute nouvelle compagnie. Mais nous ne nous joindrons jamais aux loups qui hurlent à la défaite de Khulwant Ubeeram et de sa compagnie. Il faut, au contraire, lui souhaiter bonne chance dans son entreprise. C’est le seul mal que nous pouvons lui souhaiter !

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.