August 8, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

La Source Illaignar Kourttam lance son école d’ici la fin de l’année

0 0
Read Time:1 Minute, 56 Second

Au départ, ils étaient 19. Aujourd’hui, la troupe La Source Illaignar Kourttam (LSIK), créée officiellement en 2016, compte 28 membres. Il s’agit de jeunes Mauriciens de foi tamoule, tous issus de Quatre-Bornes, qui promeuvent leur culture à travers des chants et danses religieux. Ayant bâti leur renommée, les membres de LSIK ont un objectif cette année : ouvrir une école.

Le fondateur de la troupe, Keshaven Moorghen, indique que ce projet devrait se concrétiser d’ici la fin de l’année. Grâce à l’aide des députés de la circonscription n˚18, Belle-Rose — Quatre-Bornes, un endroit dans la localité a pu être trouvé pour abriter l’école, explique ce jeune de 23 ans. Celle-ci aura pour mission d’enseigner le chant, la langue tamoule ainsi que la danse religieuse. «LSIK se concentre davantage sur les prières que la musique. Nous avons les musiciens professionnels et certifiés pour enseigner.» Il précise, dans la foulée, que cette formation est gratuite et que les Mauriciens de tous âges peuvent s’y inscrire. Son but ultime est de combattre la délinquance dans la localité.

Ce combat est d’ailleurs à l’origine de la création de LSIK. L’idée lui est venue à une période très sombre, dit-il. «Ladrog sintetik ti pe donn bal lerla. C’est là que le groupe LSIK a pris forme. Mes amis et moi, nous nous étions dit que nous devions faire quelque chose pour aider ces jeunes à ne pas sombrer et résister à la tentation», fait comprendre Keshaven Moorghen.

Au fil du temps, il raconte qu’effectivement les jeunes se sont intéressés et les ont approchés. De fil en aiguille, la troupe a eu l’opportunité de performer sur plusieurs scènes et a même participé au Cultural Show organisé par la municipalité de Quatre-Bornes en 2015. «Boukou dimounn inn kontan.» La troupe ne se contente pas de chanter et danser comme elle le fait chaque année spécialement pour le Govinden Tiruvizha ; elle emmène aussi des décorations fait main pour créer une ambiance particulière. Aujourd’hui, la troupe a évolué. LSIK a débuté avec des personnes très jeunes, fait remarquer Keshaven Moorghen.

«Aujourd’hui, nous avons mûri et gagné en expérience surtout.» Et c’est forte de cette expérience que LSIK a des projets plein la tête.

About Post Author

Charlene Hippolyte

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %