September 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

Le Dr Anwar Husnoo vise un 3ème mandat

0 0
Read Time:4 Minute, 15 Second

La circonscription no.3 (Plaine-Verte/ Roche-Bois) retient toujours l’attention, à l`approche des élections. Pour des raisons évidentes : elle est la plus petite des 20, avec ..électeurs; elle constitue le baromètre de tendance de la communauté musulmane ( 65% de sa population en font partie) et depuis 1976 elle a symbolisé l’emprise du MMM dans la capitale (même si les mauves ne raflent plus les sièges comme avant). Depuis 2000 quand Siddick Chady s’intercala entre S. Lauthan et I. Nanhuck, le PTR a secoué la forteresse du MMM. Au point de prendre deux des trois sièges en 2005 (Dulull et Husnoo).

Mais, ce qui saute aux yeux est qu’au parti n’arrive depuis 2000 à dépasser 45% des suffrages. Ainsi, ceux qui se font élire voient toujours la majorité des électeurs voter contre eux. Quand le MMM gagnait à plate couture, c’était toujours plus de 65% de votes. D’ailleurs, Bashir Khodabux est entré dans l’histoire, en atteignant 82,5 % des votes en 1983. Un record absolu. La progression au no.3 du Dr. Anwar Husnoo doit être mentionnée. Candidat pour la première fois dans cette circonscription en 2000, il se classa 7ème avec 26% de votes.

En 2005, il terminait en deuxième position, grimpant jusqu’à 40%. Et, en 2014 il se faisait réélire sous la bannière du ML, quoiqu’il chuta en terme de pourcentage de votes (36,9). Les années passent très vite et revoilà A. Husnoo pour tenter un 3ème mandat. La perception et les faits font bon ménage pour indiquer que le bilan du ministre de la santé aura été assez efficace pour espérer demeurer l’un des trois représentants du no. 3 au parlement. Il s’est tant démené jusqu’à ce qu’il fasse paradoxalement l’objet de critiques. Pour être plus précis, le chef de file du PTR au parlement, Shakeel Mohamed avait tenté de soulever un tollé, en se demandant si les recrutements des mandants pour des emplois dans la fonction publique n’étaient pas suffisants pour que l’ICAC enquête. Après le coup, sentant un effet de boomerang, le député se montra discret.Il va de soi que Husnoo s’est positionné comme un postulant à l’un des trois sièges d’élus. Reste à savoir les deux candidats MSM qui l’encadreront.

En 2014, Raouf Gulbul son colistier échoua en 6ème position ; alors que son autre compagnon d’arme S. Abass Mamode arracha le siège de Best loser. Le MMM seul alignerait Adil Ameermeeah, Aslam Hossenally (candidats en 2014) et le troisième pourrait être le jeune Fawzi Allymun, activiste dynamique à Rose-Hill. Le MMM n’enverra pas de candidat musulman au no.19, ce qui fait qu’il pourrait être muté à Port-Louis maritime /Est. Quant au PTR, s’il s’engage sans partenaire Navin Ramgoolam aura à faire un choix entre 5 prétendants ; à savoir S. Mohamed, A. Dulull, A. Goolamallee et E. Juman. Dulull et Mohamed étant deux têtes fortes du parti (les deux ont été élus en tête de liste au no.3 en 2005 et 2014, respectivement), le leader pourrait opérer une permutation.

Au cas où le PTR entre en alliance avec le PMSD, Salim Abass Mamode s’octroierait le 3ème ticket. Il reste que DNR dans sa nature de promettre, aurait formulé son ‘wish’ à au moins 4 personnes pour l’investiture au no.3. On aurait fait comprendre que la caisse du parti est mal en point et la tactique adoptée serait que dans chaque circonscription, un potentiel candidat parmi la poignée (ayant reçu le feu vert pour arpenter le terrain) est financièrement bien loti. Du côté du MSM et du ML, peu d’informations ont filtré. Pravin Jugnauth a déjà en tête une sélection des femmes et hommes qui brigueront les suffrages et ferait appel à une bonne dizaine de nouveaux candidats.

Au cas où le PTR entre en alliance avec le PMSD, Salim Abass Mamode s’octroierait le 3ème ticket. Il reste que DNR dans sa nature de promettre, aurait formulé son ‘wish’ à au moins 4 personnes pour l’investiture au no.3. On aurait fait comprendre que la caisse du parti est mal en point et la tactique adoptée serait que dans chaque circonscription, un potentiel candidat parmi la poignée (ayant reçu le feu vert pour arpenter le terrain) est financièrement bien loti. Du côté du MSM et du ML, peu d’informations ont filtré. Pravin Jugnauth a déjà en tête une sélection des femmes et hommes qui brigueront les suffrages et ferait appel à une bonne dizaine de nouveaux candidats.

Pour citer un exemple, au no.1 Dorinne Chuckory première femme Lord-Maire en 2013-2014 s’est investie totalement dans cette circonscription et l’information qui en ressort est qu’elle serait bien placée pour être élue. Encore que dans cette même région, un jeune travailliste (fils d’un ancien diplomate) pressenti pour être candidat ferait l’objet de critiques acerbes, voire d’une campagne néfaste. Dans les semaines à venir, quelques documents à son détriment circuleraient.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %