October 7, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion Politique

Le monde hippique est endeuillé

0 0
Read Time:2 Minute, 32 Second

Le monde hippique est endeuillé depuis samedi dernier, première journée de la saison 2021, par la perte tragique de Nooresh Juglall après sa chute spectaculaire sur Rule The Night. Nombreux sont ceux qui se sont exprimés, à tort ou à raison, sur ce tragique événement mais dans le concret très peu a été fait.

On ne présente plus Nooresh Juglall, ‘Champion jockey 2020’, mais avant d’être ce magnifique cavalier, il est avant tout un père de famille aimant. Il laisse derrière lui deux fils en bas âge et une veuve qui dépendaient de lui financièrement.

Et encore une fois, SMSPARIAZ se démarque par sa décision de remettre 1 % de son chiffre d’affaires de la 2e journée, ce samedi 22 mai, à la famille de Nooresh. Jean Michel Lee Shim (JMLS), avant d’être un homme d’affaires est avant tout un philanthrope, qu’on ne présente plus. Et dans sa grande sagesse, il a jugé bon d’offrir un soutien financier, non négligeable, à la famille Juglall. Ce geste est historique : c’est la première fois qu’un opérateur du monde hippique à Maurice offre un tel soutien publiquement à un jockey.

Beaucoup a été dit, mais qu’est-ce qui a été fait pour venir en aide à la famille du champion ? Ces mêmes personnes qui déversaient leur haine sur JMLS et SMSPARIAZ doivent se regarder dans une glace et en tirer de la graine. Quant aux politiques, qui roulent pour les bookmakers clandestins, les « roder bout » de l’opposition parlementaire et autres dirigeants-colons du MTC qu’ont-ils fait de concret pour les Juglall ? Rien, si ce n’est que de verser des larmes de crocodile.

‘Haters will hate’ et JMLS sera toujours l’homme de la situation, comme l’atteste ses actions. On se souviendra de sa décision historique de payer les parieurs dont leurs paris n’avaient pas été validés, la première journée de la saison hippique l’année dernière et son implication dans la relance de la saison l’année dernière, malgré la Covid-19. Ce qui dérange ses détracteurs ce n’est pas sa réussite insolente en affaires, mais bien son humanité, lui qui a connu des débuts modestes contrairement aux dirigeants-colons du MTC. Et c’est une honte de voir comment certains élus se servent de leur immunité parlementaire pour essayer de « Zet laboue » sur ce philanthrope. Sans parler des Avengers ou plutôt des ScAvengers, qui en manquent de combat, ont vu en JMLS une nouvelle cible.

La communauté des parieurs et les Mauriciens ne sont pas dupes. Ils savent que trop bien qui sont ceux qui militent pour la bonne cause et le bien-être des Mauriciens.

Le décès du jeune jockey mauricien est un ‘eye opener’ à plus d’un titre : le Champ-de Mars ne répond plus aux normes, ‘empty barrels make most noise’ et que Jean Michel Lee Shim luttera toujours pour l’avancement des courses hippiques d’une façon ou d’une autre, avec humilité, tout comme Nooresh Juglall.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %