December 3, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Le pire déjà derrière nous

0 0
Read Time:2 Minute, 51 Second

Enfin, nous pouvons recommencer à sortir de chez nous. On avait été contraint de nous enfermer chez nous, nous protéger des autres et protéger les autres de nous, mais l’ère post-covid s’installe petità-petit dans notre île. Les hommes et les femmes sortent de leurs maisons, saluent leurs voisins, amis et les enfants peuvent maintenant recommencer à jouer dans les rues, certains avec leurs cerfs-volants en mains. On sort de chez nous avec précaution, tellement nous avons perdu l’habitude de rester hors du confort de notre maison, tellement nous avions perdu l’habitude de rester aussi longtemps sous les lumières du soleil. Maintenant nous pouvons enfin sentir le vent caressant notre peau et profiter des joies de pouvoir enfin prendre une bouffé d’air frais en pleine nature.

Un nouveau départ

Regardant par nos fenêtres, nous voyons la vie sous un nouvel angle, voyant les choses qui retournent à la normal. Certainement, rien ne sera comme avant, ayant une cicatrice encore vive qui nous souviendra de cette période dont nous venons de traverser. Touchons-nous à une fin, la fin de cette période covid ? Seul le temps nous le dira, car la gravité de la crise que nous venons de faire face est indiquée par l’extrême incertitude quant à la manière ou à la fin de celle-ci. Des recherches en cours suggèrent que notre seule voie de sortie est un vaccin, qui pourrait ne pas être largement disponible avant un peu de temps.

Il est difficile d’imaginer réussir à surmonter une si longue épreuve si nous ne portons pas attentions à nos attitudes en public, d’autant que plusieurs autres lois sont maintenant en vigueur et il serait encore plus difficile de les mettre en œuvre si nous ne respectons pas les autres. Ce fut une guerre sans-merci contre un ennemi invisible à l’œil nu, microscopique, mais qui a causé trop de dégâts et nous continuons à ressentir les effets de cette guerre, même si l’ennemi s’en est allé. Heureusement que le gouvernement dirigé par le Premier ministre, Pravind Kumar Jugnauth, a la volonté, l’esprit et la main-d’œuvre nécessaires pour faire face à cet après-confinement si différente des épreuves qu’a connues le pays. Nous espérons seulement, que cette pandémie a changé certaines de nos attitudes ; à commencer par le respect que nous devons aux corps médicaux et à tous les efforts qu’ils ont fournis lors de la pandémie. Ces derniers ont dû faire avec les moyens du bord, car il manquait parfois des lits pour les patients et autres équipements.

Post-Covid

La période post-covid serait l’occasion en or de repenser aux structures médicales, et à améliorer les secteurs que nous avons vu s’effondrer. Le coronavirus nous a appris que le confinement n’a pas que changer nos habitudes, mais aussi les habitudes des animaux. La nature a repris ses droits. Les émissions de carbone et les niveaux de pollution ont plus que diminuer dû aux restrictions de voyages et de vols, et l’activité économique en général et les étoiles qu’on ne voyait plus sont devenus visibles à travers le monde. Tout cela amène certains à penser que la nature a repris ses droits, tout comme le conçoit l’écrivaine Khadidjah Sohbi : « La nature reprend ses droits, elle rejette l’homme et ses lois ».

Zuhayr DHUNNY

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %