Read Time:2 Minute, 38 Second

La tension était palpable devant les Casernes Centrales, à Port-Louis, dans la soirée du vendredi 22 avril. Les manifestants mécontents qui réclamaient la libération de Dominique Deeseeal, dit Darren l’activiste sur les réseaux sociaux, ont démontré leur soutient et aussi leur colère dans la capitale.

Alors que l’unité anti-émeutes essayait tant bien que mal de maintenir l’ordre, la situation a dégénéré quand un des manifestants a donné un coup de coude sur le bouclier d’un des policiers devant l’entrée des Casernes Centrales. C’est alors que les policiers ont donné la charge aux manifestants et utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Une foule qui scandait des slogans tels que «liber Darren» s’en est pris aux policiers qui étaient mobilisés à l’entrée pour assurer le bon déroulement de l’interrogatoire de ‘Darren l’activiste’ au CCID.

Yassar Irfan Maudhoo, 37 ans, un des manifestants, habitant à PetitVerger, St-Pierre a été interpellé pour avoir foncé sur les éléments de la Special Support Unit (SSU) après deux tentatives de pénétrer à l’intérieur des Casernes Centrales. Blessé lors des affrontements, le manifestant a été conduit au poste de police de Line Barracks avant d›être placé en détention au poste de police de Pope Hennessy,

« Sa rassembleman la li ilegal, la police pe dir zot disperse aller, sinon nous pou servi la force. Par la force veut dire la police pou servi, baton, gaz et mem fusil ». C’était un des plusieurs sommations lancées par l’ASP Sembhoo et le Sergent Ramjeet de la SSU un peu plus tôt aux manifestants. Mais face à une foule hostile qui ne voulait rien entendre, les officiers ont été contraints de tirer des aérosols de gaz lacrymogène sur les participants afin de disperser la foule. Mais les manifestants en colère ont répliqué avec des jets de pierres et des injures à l’encontre des policiers. Un group d’individus a mis le feu à des boîtes en carton et des déchets, dans les différentes artères de la capitale notamment, à la rue Jemmapes, John Kennedy, EdithCavelle, la Place d’Armes et ont même fini par obstrué l’autoroute avec des blocs de béton.

Durant la nuit, la nouvelle et les tensions se sont répandues dans les différents quartiers sensibles à travers l’île laissant les forces de l’ordre en alerte. Des policiers ont également été blessés lors des affrontements.

Autres incidents rapportés durant la nuit du 22 avril

Camp Levieux : Des Cocktails Molotov lancés sur le bâtiment du poste de police de Camp Levieux et les membres de la SSU. Des officiers ont été blessés, l’un d’eux a été transporté à la Burns Unit de l’hôpital Victoria, Candos.

Résidence Barkly : Deux manifestants ont été blessés par balles à Caoutchouc tirés par la police sur des fauteurs de troubles qui menaçaient de causer des incendies.

Pointe aux Sables : Deux caméras Safe City ont été endommagées par des manifestants à la rue Wagneur et Mozart. Des pneus usagés ont été incendiés à divers endroits notamment, à Trou D’eau Douce, Camp Levieux,

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Premier League : City imperturbable, Arsenal repasse devant Tottenham
Next post Pravind Jugnauth : « La polis ena mo soutien total pou maintenir lord ek la paix dan pei»
Close