September 26, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Meurtre à Camp-De-Masque

0 0
Read Time:10 Minute, 30 Second

La famille de Ganeshwaree Buleeram réagit : “Nun decide pou donn nou version, nou pas pu reste trankil quand nu zenfant pas entort”. Après que différentes versions concernant le meurtre de Sheena Buleeram ont été publiées par divers médias, la famille de la défunte a pris l’initiative de faire éclater la vérité.
La famille Buleeram, nous a rencontrés à Sébastopol lors des funérailles de Ganeshwaree Buleeram alias Sheena, 24 ans. Une modeste maison habitée par la belle sœur de la défunte, un père maladif et la maman atteinte de cancer. Les frères aînés de Sheena viennent juste de rentrer d’Australie pour les funérailles de la Benjamine. «Nou pas d’accord ki média coz n’importe quoi lor Sheena», s’exclame la famille Buleeram de Sébastopol.

Sheena Buleeram a été poignardée à plusieurs reprises par son ex-époux Mamode Nubeebuccus, 28 ans, dans à Camp de Masque dans la soirée vendredi dernier. Selon la police, une dispute a éclaté entre les deux après que l’ex-époux a appris que son ex-femme envoyait des textos à un ami. Par jalousie Mamode l’a poignardée à plusieurs reprises avec un couteau de cuisine.“ Je l’ ai emmenée dans un champ de canne à Camp-de-Masque avant de la poignarder”, a déclaré Mamode. Des policiers en patrouille ont retrouvé le corps de cette dernière vendredi soir.

“Une fille idéale pour sa famille….”
Après avoir terminé son diplôme en Health and Safety management, à l’Université de Technologie de Maurice (UTM), Sheena a été embauchée comme manager dans un hôtel à Belle-Mare. “Ma sœur voulait faire un masters en Australie et n’était pas intéressée à se réconcilier avec Mamode”, dit Vishan, le frère ainée de la défunte. Sa belle-soeur Neha affirme que Sheena était une fille idéale pour sa famille, “Elle avait assumé les responsabilités de sa mère atteinte de cancer et de son père malade, ainsi elle était ‘le pilier de la maison’ ”, pleure Neha. Mais tout a basculé.

“Sheena était une femme battue……”
Sheena avait épousé Mamode Nubeebuccus alors qu’elle n’avait que 18 ans. Ils habitaient tous deux le village de Sébastopol. L’union n’a pas marché et le couple s’est séparé après quelques mois. Selon Anju la sœur aînée, Sheena avait beaucoup subi et elle avait peur de dénoncer son bourreau, “ Sheena était femme battue ”, affirme Anju.L’infidélité de Mamode a également été révélé par la famille. “Nous n’étions pas raciste, ni mécontent de l’union de Sheena et Mamode”, a déclaré le frère aîné, avant d’ajouter que Sheena n’en pouvait plus encore souffrir de ce mariage. Elle s’est divorcé et chacun avait refait sa vie.

Des harcèlements
Vishan Buleeram, le frère aîné du de la ajoute que Mamode était qu’un ‘stalker’ dans le passé, et la famille Buleeram affirme ainsi que l’ex-époux de Sheena ne cessait de la harceler y compris le jour du drame, “Sheena avait déjà porté plainte à plusieurs reprises contre son ex-époux, la plus récente date de cinq jours avant le meurtre de Sheena, ce que m’a confié la police de Montagne Blanche”, a expliqué, Neha, la belle-soeur de Sheena.Mamode lui a téléphoné sans cesse et essayait de la rencontrer. Paniquée, Sheena a téléphoné à sa sœur aînée Anju, pour lui dire que Mamode suivait le transport du travail. “ Mamode a suivi Sheena ce jour-là, alors qu’elle se rendait au travail. Il voulait l’empêcher de monter dans le van , venue la récupérer”, dit Anju.

Mamode avait menacé Sheena ce jour-là, “Lin dire Sheena, si to pas pou mwa, to pa pu vinn pu personne”, relate Anju. L’ex-mari voulait à tout prix que Sheena retourne vivre avec lui. Il a ainsi accepté de travailler comme serveur dans l’hôtel où Sheena était health and safety manager, croyant qu’il pourrait la convaincre.

Quant à Sheena, elle avait déjà tourné la page. Ce vendredi, par mesure de précaution, Sheena avait confié à sa sœur aînée, qu’elle était harcelée par son présumé agresseur qui lui a proposé de la déposer chez elle à Sébastopol, après ses heures de travail. La sœur Aînée, Anju a ensuite contacté ce dernier pour qu’il cesse de tourmenter Sheena, «Je lui ai dit que Sheena n’a pas l’intention de retourner vivre avec lui et de laisser ma sœur tranquille. Mamode m’a simplement répondu ‘OK’ et c’est tout“, se confie Anju.

Le ‘kidnapping’ de Sheena, “Di, line vini..”

Ce vendredi, vers 15hr55, Anju a appelé sa soeur pour prendre ses nouvelles car Sheena l’a déjà mise au courant de la menace de Mamode. “Kan Sheena ine sorti pu ale prend transport lotel, lin choqué pu trouve Mamode pé atan li ”, raconte la soeur aînée qui était au téléphone avec Sheena. “Elle a refusé, pour prendre le van de l’hôtel”.

Encore une fois, Anju a contacté l’ex-époux pour demander des explications, ce dernier lui a répondu qu’il va partir après avoir quitté un pamphlet avec Sheena. “ Je n’ai pas raccroché le téléphone pour savoir plus sur ce problème, ma soeur m’a dit que Mamode suivait le van de travail en voiture”, confie cette dernière. Avant de raccrocher l’appel, Anju a conseillé à sa petite sœur, si elle se sentait menacée, de se rendre directement au poste de police de Montagne Blanche avant de rentrer chez elle.
Après quelques minutes, Sheena rappelle Anju, “Di, line vini..”, ce sont ces mots qu’elle a pu dire avant de raccrocher le téléphone. “ Il semble que quelqu’un lui ait arraché son téléphone portable”, souligne-t-elle. Toutefois,
d’après un membre de la famille, il se peut que Mamode Nubeebuccus aurait tellement insisté que la victime a cédé.

Les recherches
Paniquée, sa sœur Anju l’a appelée à plusieurs reprises sur son téléphone, mais en vain. Bizarrement, c’est l’ex-époux qui a décroché. Il a prétendu qu’ils étaient en route et qu’ils rentrer dans une quinzaine de minutes.

Douteuse après cette conversation, la famille s’est mise à la recherche de Sheena en ne la voyant pas rentrer “Je suis sortie de Piton pour la chercher avec mes proches», soupire Anju. Neha, la belle-sœur de sa part, a téléphoné à la victime et son ex-époux mais ils ne répondaient pas l’appel. Finalement, après plusieurs appels, Neha a pu être en contact avec Mamode, “ Mamode m’a rassurée que Sheena est saine et sauve avec lui, mais quand j’ai demandé à parler avec Sheena, il a raccroché le téléphone”, se confie la belle sœur. La famille a ensuite contacté la police pour demander de l’aide.

Le chauffeur du van du travail a été sollicité par la police, ce dernier affirme que Sheena était la dernière staff à descendre du van, et il l’a déposée à la croisée de Sébastopol. “Nous avons essayé de contacter avec Sheena à plusieurs reprises, mais c’était toujours Mamode qui répondait à l’appel.

Le dernier appel de Sheena “Mo anvi vine lacaz!”
La belle soeur, Neha, nous a confié que Sheena l’a appelée avec un numéro inconnu, “Elle était comme si elle pleurait de douleur, elle m’a dit Neha, Mo Anvi vine lacaz! ”, pleure Neha, avant d’ajouter, “Sheena m’a confié que ses vêtements sont sales et qu’elle va rentrer dans cinq minutes”. La famille Buleeram n’a pas baissé bras, ils ont continué à contacter la victime sur ce numéro inconnu, ainsi Neha avance qu’elle donnait tous renseignements à la police pour l’ aider à retrouver Sheena.

Après une heure temps, la famille aurait téléphoné l’ex-époux de nouveau, et ce dernier a affirmé qu’ils se retrouvaient à Bel-Étang. Sheena à son tour après quelques minutes aurait appelé sa belle-soeur, “ J’ai mis mon téléphone sur ‘loudspeaker’ quand Sheena m’a dit que Mamode conduisait lentement sous prétexte de lui parler”, ainsi le dernier mot qu’a dit victime était “Neha”, le nom de sa belle-soeur, “Elle prononcé mon nom avec souffrance”, pleure sa belle-sœur.

Selon Neha, la belle-soeur, l’agresseur aurait pris le téléphone de Sheena, et avait contacté un ‘repeated number’ sur le portable de Sheena. D’ajouter, qu’il s’agisse de V. C, un ami commun de Sheena et le neveu de Neha. Pendant une discussion sur téléphone entre l’ex-époux et V. C, la victime aurait profité l’occasion de donner un ‘hint’ en disant “Clémencia”. Sans perdre de temps, V. C a contacté le neveu de Neha pour l’informer que Sheena se trouve à Clémentia.

Selon le neveu de Neha, Il a reçu l’apel de V. C à 21:41 et le rapport d’autopsie de Sheena indiquent qu’elle est décédée aux alentours de 21: 50 le même jour.

La mauvaise nouvelle
La famille Buleeram n’avait qu’une seule option et c’était d’attendre. “La police nous a dits attendre, mais nous avons préféré d’ chercher d’autres moyens pour rechercher Sheena”, à déclarer la belle-soeur. C’était en défilant en arrière à remontant messages précédent de Sheena, qu’Anju, la sœur aînée, a pu retrouver le numéro de téléphone du père de Mahmode que Sheena lui a envoyé plutôt ce matin.

Le beau-frère de la victime, a ensuite contacté le père de l’agresseur, qui semblait perturbé et n’était pas dans un état où il pouvait répondre aux questions du beau-frère. C’ était la maman de l’agresseur qui a annoncé la mauvaise nouvelle à la famille Buleeram. “La maman de Mamode m’a dit que son fils est en détention, j’ai été choqué, elle m’a ensuite appris la nouvelle en que Sheena fine décédée”, souligne-t-il.

Meurtre maquillé en accident
Lors d’une patrouille policière, la police a remarqué la Toyota de Mamode Nubeebuccus sur la route principale de Camp-de-Masque-Pavé vers 21h20. L’agresseur se trouvait à une cinquantaine de mètres plus loin et il traversait la route. Interrogé par les policiers, Mamode a confirmé que la Toyota lui appartient et que ‘sa copine’ a fait un accident, « Mo copine apel Ganeshwaree Buleeram ki ress mem ladres ki mwa ti pe kondir sa loto la. Lin blessé et li dan caro canne”.

Cependant, la police n’a pas vu de débris ni remarqué d’accident sur la route. Le véhicule était vide et dans un caniveau.

Le corps de la jeune femme retrouvée
Face à la pression, c’était Mamode Nubeebuccus lui-même qui a conduit les policiers un plus loin dans un champ de canne à Camp-de-Masque où il avait agressé la victime.

Au même moment, la police a vu le corps de la jeune femme par terre, où la victime était inconsciente et couverte de sang. C’était le beau-frère qui a identifié le corps de Sheena.

Le détective inspecteur Appadoo, a conduit Mamode Nubeebuccus au poste de police pour un interrogatoire. Il a affirmé avoir poignardé la victime qu’avec trois coups de couteau au cou, la hanche et à l’abdomen lors d’un conflit. Cependant, le rapport d’autopsie a révélé qu’elle a reçu 22 coups de couteau.

L’autopsie a été pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, qui a attribué le décès de Sheena, à une «stab wound to the heart».

La famille de la défunte réclame la justice et ainsi elle demande que la loi soit plus sévère pour ce genre de cas, afin que cela ne se répète plus avec d’autres filles. “Mo réclame la zistis pou mo ser ek pou tout madam dans nou pays”, a lancé Anju la sœur aînée de la victime.

L’enquête est placée sous la supervision de l’assistant surintendant de police Babajee et de l’assistant commissaire de police Mannaram, Divisional Commander Eastern.

“Le troisième numéro est inconnu”: un mystère?
Les proches de Sheena ont tenté de contacter la victime et ont remarqué que son dernier appel provenait d’un numéro inconnu.“ J’ai eu des appels provenant de trois numéros, le premier était celle de Sheena, le deuxième était de son ex-époux et le troisième provenant d’un ‘unknown number’, a constaté la belle-sœur de la victime.Les proches de Sheena ont confirmé qu’ils ne connaissent pas ce troisième numéro.“Pas conner put kisanla, mais pas pou Sheena sa numéro là”, a confirmé la famille Buleeram.

Yashmeeta Jugoo Rughoobur

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %