Read Time:2 Minute, 49 Second

C’est avec une profonde tristesse que le Conseil syndical a appris le trépas d’Yves St Flour, le grand doyen de regency square, qui devait atteindre ses 99 ans dans quelque trois mois. Sa disparition est vivement ressentie par tous ceux qui l’ont connu et côtoyé au regency square et laisse un grand vide, difficile à combler. De plus, Y. St Flour laisse sa marque et sa personnalité sur la fonction de membres exécutifs au sein du conseil.

Nous retiendrons ses manières formelles et son côté pragmatique, qui sont restés des caractéristiques de l’homme au cours de toutes ses années passées dans l’immeuble. Sans oublier sa personnalité rigide sur les manières et les principes. Son immense contribution est auréolée par la pépinière qu’il fit construire et les plantes d’intérieur; et démontre le sens de générosité et de l’esthétique qui l’habitait. Et, grâce à ces innombrables plantes qu’il fit installer et entretenir, il n’y a pas un coin, une place qui ne soit pas embellie, rehaussée dans l’immeuble et son enceinte.

Son enthousiasme et sa passion pour les plantes l’amenèrent à ne rien négliger et par l’intermédiaire d’Assoo, le jardinier par excellence, il s’assura de faire vérifier les exigences de culture des plantes choisies.

Grâce à leurs impressionnantes propriétés purificatrices, les plantes d’intérieur sont de véritables écosystèmes qui contribuent à améliorer la qualité de l’air de notre immeuble, en plus de favoriser la détente et réduire le stress. De surcroît, dans ce registre, c’est avec une grande fierté que nous pouvons affirmer que notre immeuble n’a pas son pareil.

Il faut mettre en évidence l’éducation stricte que Y. St Flour a bénéficié et sa conscience professionnelle bien enracinée, laquelle lui donnaient une apparence retenue en public, tout en conservant un air naturellement digne.

Il avait un esprit vif et incisif. Jeune, au cœur d’une époque de fusées, de puissances atomiques et de satellites, il tenait à l’œil les innovations scientifiques et était excessivement bien informé sur une vaste gamme de sujets. Il n’y a pas un jour où il manqua d’éplucher les journaux et autres magazines, pour être au diapason de l’actualité. Et, lorsqu’il fallait affronter, à un âge avancé, l’ère digitale et les métamorphoses dominées par l’internet, il s’est ajusté à ce monde vivant de grands changements avec une vivacité d’esprit remarquable.

Le désir de faire connaître le fond de sa pensée et son esprit impromptu l’a amené à exercer ce côté formel de sa personne et à afficher sa maîtrise naturelle. C’est quelqu’un qui n’acceptait pas facilement les compliments et il avait bel et bien ses propres opinions. À ce titre, il ne cachait pas son impatience à l’égard du syndic, pour le bien-être des copropriétaires et la valorisation de l’immeuble. Quoiqu’on en fasse, sans Yves St Flour, Regency square ne sera plus le même.

Au plan personnel, quand il lui fallait surmonter la perte de son épouse, qui a été, tout simplement, sa force et son soutien toutes ces années, il le fit avec un courage exemplaire.

Le deuil est une tristesse difficile à apprivoiser et le Conseil tient à présenter ses condoléances les plus affligées à sa famille, sa fille en particulier.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
100 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Shakinah Ramjane: « Le Ramadan est vraiment spécial »
Next post Recyclage : James, d’éboueur au ramassage de bouteilles en plastique
Close