Read Time:3 Minute, 55 Second

Issu d’une famille pauvre de la capitale, dont le père était un travailleur dans le port, Nilen Vencadasamy s’est toujours battu pour une société juste et égalitaire. Après avoir été sur plusieurs fronts, il se retrouve finalement être candidat au sein de l’Alliance Morisien sous la bannière du MSM. Il trouve que Pravind Jugnauth « incarne les valeurs de vrai militantisme dans la justice sociale ». Un choix d’ailleurs qu’il affirme n’a pas été difficile.

« Je suis fier aujourd’hui de pouvoir me présenter à une élection pour servir mon pays », dit-il d’emblée lors de cette rencontre à son bureau au Chancery House. Avocat de formation, Nilen Vencadasamy souligne qu’il n’a pas eu une enfance facile car ses parents étaient pauvres. Il souligne qu’il a dû faire d’énormes sacrifices pour arriver jusque-là. Il ne cache pas sa satisfaction pour être membre de la Global Law Firm, une des plus grandes au monde. Cette misère il l’a connue aussi dans son environnement social où il a grandi. « J’ai grandi dans une grande cour où toutes les familles de différentes cultures et de différentes religions étaient pauvres ». « Nous ti pe partage nous repas et a l’occasion chaque fête nous ti p celebrer chacun so fete ensemble… », ajoute-t-il. Notre interlocuteur rappelle qu’il a toujours œuvré vers le social. « D’ailleurs j’offrais bénévolement mes services d’avocat au niveau du port », a-t-il fait ressortir.

A 42 ans Nilen Vencadasamy a voulu concrétiser son idéologie politique. Il a voulu, après 15 ans de lutte, se stabiliser politiquement. Et ce même s’il avait un penchant autre que de favoriser les partis dits « traditionnels ». Cependant, la rencontre avec Pravind Jugnauth
allait tout basculer. « Quand j’ai rencontré le leader du MSM, j’ai vu qu’il est quel qu’un d’humble, terre à terre et il est à l’écoute quand on lui parle. Il s’engage dans la conversation. Toutes ses qualités m’ont aidé à faire le choix et ce n’était nullement un choix difficile », a indiqué notre invité. Poursuivant sur sa lancée, il affirme : « la rencontre avec Pravind Jugnauth m’a permis de comprendre qu’il a une ouverture d’esprit et j’ai été étonné de constater qu’il épouse les mêmes valeurs que j’ai toujours combattu ». Dans cette optique, il ajoute : « de l’autre côté, c’est impensable, voire inimaginable, de s’asseoir à côté de Navin Ramgoolam pour ce qu’il représente. D’ailleurs je me fais un devoir de s’assurer qu’il ne redevienne jamais à la tête de ce pays ». Pour Nilen Vencadasamy le MMM est autant coupable que le Ptr quand en 2014 Paul Bérenger avait demandé aux militants de voter en faveur de Navin Ramgoolam.

Qu’est-ce qui l’inspire dans ces actions ? « Ma famille m’inspire dans mes décisions », nous dit-il. Mes deux filles, âgées respectivement de 9 et d’un an, ainsi que mon épouse. Ma famille me guide dans mes décisions politiques car je dois savoir quel type de pays je dois les léguer. Ma femme m’est comme un pilier dans ma vie et sans son soutient je n’aurais pas pu prendre cette décision ».

Sur le plan politique, si sur le niveau international Emmanuel Macron et Barack Obama l’inspire dans sa vision, à Maurice c’est Pravind Jugnauth qui est sa source d’inspiration. Il avoue toutefois qu’il a beaucoup de respect pour Paul Bérenger mais aujourd’hui celui-ci ne symbolise nullement les valeurs de militantisme. « C’est Pravind Jugnauth qui incarne le vrai militantisme dans la justice sociale et le partage de la richesse », ajoute-t-il. Il trouve qu’à l’opposé du MMM qui n’a rien fait en faveur du petit peuple quand il était au pouvoir, le MSM sous Pravind Jugnauth, a réalisé beaucoup de projets de développements pour le bien-être de la population dans son ensemble.

Quant à son appréciation comment se déroule la campagne sur le terrain, Nilen Vencadasamy trouve que tout se passe bien et l’accueil est favorable. « C’est à peine croyable que là où nous allons, les gens nous encouragent et ils disent reconnaître que Pravind Jugnauth a un bilan positif », souligne-t-il avant d’ajouter : « à mon humble avis, je pense que nous marquerons l’histoire pour la première fois dans cette circonscription No 1, reconnue comme « lacaze mama MMM », trois candidats du MSM seront élus ».
Notre invité lance enfin un appel aux habitants de cette circonscription leur demandant de voter bloc mais de ne pas s’adonner à des votes panachés.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post CONSTATS de Bérenger- 2008
Next post Navin Ramgoolam et Anil Bachoo en danger ?
Close