Read Time:1 Minute, 53 Second

Le professeur Cyrus Tabatabay, président de la Teaching Eye Surgery (TES) Foundation basée en Suisse a rendu une visite de courtoisie au Premier ministre, M. Pravind Kumar Jugnauth, vendredi après-midi 14 janvier, au bâtiment du Trésor à Port-Louis.

À l›issue de la rencontre, le professeur Tabatabay a mis en lumière les discussions qu’il a eues avec le Premier ministre, lesquelles étaient centrées sur l’avenir de la formation des chirurgiens ophtalmologistes à Maurice. Il s’est appesanti sur le fait que Maurice a une population souffrant de diabète qui nécessite un traitement au laser ou un traitement chirur- gical plus complexe, ce qui exige une formation approfondie. À cet égard, il a ajouté que le nombre de chirurgiens formés est limité et que la prochaine génération de chirurgiens doit être formée afin qu’ils deviennent des spécialistes de haut niveau et puissent à leur tour transmettre leurs connaissances aux autres.

Les discussions étaient aussi portées sur la création d’un centre de formation à Maurice qui serait installé en partie à l’hôpital ophtalmologique de Souillac afin de permettre le traitement de la population de la région sud et de réduire la surcharge de patients à l’hôpital Subramania Bharathi de Moka.

En outre, il a indiqué que le Premier ministre, ainsi que le ministre de la Santé et du Bien-être, ont exprimé le souhait que ce centre de formation devienne un pôle de compétence international pour d’autres îles de l’océan Indien qui ne disposent pas nécessairement des mêmes équipements qu’à Maurice. « Des îles comme les Comores ou Madagascar pourront ainsi éventuellement venir observer comment le traitement est dispensé à Maurice et proposer la même chose dans leurs pays », a ajouté le professeur Tabatabay.

Le professeur a déclaré que les travaux débuteront le lundi 17 janvier 2022, ajoutant que la Fondation a déjà fourni des équipements au ministère de la Santé et du Bien-être et a fait venir des chirurgiens de New York et de Suisse notamment, qui ont procédé à des ajustements afin que le centre soit construit avec le même niveau d’exigence que celui de la Suisse. Ces travaux se poursuivront sur une période de trois à cinq ans, a-t-il conclu.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post L’hypocrisie, le bluff et le ridicule de Roshi Bhadain
Next post (PDF) KICKOFF du 16 Janvier 2022 – L'arbitrage sous les feux des projecteurs
Close