April 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Parlement: La séance marquée par un walk-out de l’Opposition

Comme pour ne pas changer, l’opposition a effectué un enième walk-out du Parlement hier au moment où le ministre des Affaires étrangères, Allan Ganoo, allait prendre la parole sur le Supplementary Appropriation (2022-2023) Bill. Ce walk-out était en signe de solidarité avec la chanteuse Jasmine Toulouse, attaquée lors de la dernière séance de l’Assemblée nationale après que le ministre Ganoo eut remis une photo de l’artiste au Premier ministre qui l’a brandie dans l’hémicycle en citant le nom de la chanteuse, ce qui est contraire à l’esprit et aux dispositions des Standing Orders.

Le walk-out de l’ensemble de l’opposition a été précédé par l’expulsion de Paul Bérenger et de Rajesh Bhagwan de l’hémicycle. C’est un échange de propos entre le leader du MMM et le Speaker de l’Assemblée qui a mis le feu aux poudres juste après une intervention du député Reza Uteem. Dans le brouhaha qui s’en est suivi on a entendu Bérenger lancer «making noises couma ène zako» alors que le Speaker lui lançait «look at you» et lui ordonnait de quitter la Chambre. Le Speaker devait par la suite  «name» la députée Joanna Bérenger pour avoir utilisé le mot lâche qu’elle a refusé de retirer. Au moment où les membres de l’Opposition se  retiraient, le Speaker lançait à leur égard «This walk-out was planned. This walk-out was pre-planned. You are defying the President. The population can see it on TV».

XLD parle d’opacité

L’ordre du jour de la séance ne contenant aucune question parlementaire, c’est le Supplementary Appropriation (2022-2023) Bill qui a suscité les commentaires de du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval, et du député Reza Uteem avant que n’intervienne lewallk-out. D’entrée, le ministre des Finances a expliqué que le budget supplémentaire porte sur un montant de Rs 5,4 milliards dont cinq milliards serviront à financer le projet de construction de 12 000 logements sociaux par la New Social Living Development Company (NSLDC) et Rs 417 millions pour le projet de waterfront du village de Deux Frères. Cette somme, a-t-il précisé, servira de contribution au National Environment and Climate Change Fund.

Evoquant la politique du gouvernement en matière de logements, le ministre a rappelé les mesures incitatives  accordées à ceux qui souhaitent faire l’acquisition d’une maison. Il a expliqué que la première phase du projet de la NSLDC consiste à construire 8 000 logements à l’intention des personnes dont les salaires ne dépassent pas Rs 30 000 par mois. Le coût de construction d’une unité de logement est estimé à Rs 2 millions mais le gouvernement accordera une subvention équivalant à 67% du coût de la maison.

Le leader de l’Opposition a pour sa part dénoncé l’opacité qui existe, selon lui, autour de la NSLDC et a posé une série de questions au ministre de tutelle, Steeven Obeegadoo, demandant, entre autres, pourquoi ce projet n’a pas été confié à la NHDC qui a été écarté au profit de la NSLDC. Il a demandé au gouvernement de ne pas créer ce qu’il a qualifié de ghetto. Quant à Reza Uteem il a également réclamé des éclaircissements au ministre Obeegadoo et s’est demandé où sont passés les Rs 12 milliards initialement prévus pour ce projet. Mis aux voix le projet de loi a été adopté.

Leave a Reply

Your email address will not be published.