Read Time:13 Minute, 51 Second

Lundi dernier, notre Assemblée nationale a retrouvé ses automatismes avec la reprise des travaux parlementaires. Cette séance avait été consacrée aux interventions des différents orateurs sur le discours programme du gouvernement lu par le président de la république lors de l’ouverture de l’hémicycle au début du mois de janvier. Les orateurs , dont parmi les nouveaux élus, étaient attendus au tournant vu qu’ils allaient effectuer leur « maiden speech ».

Force est de constater que l’opposition parlementaire, représentée par trois partis d’avant 1970 dont le Ptr, le PMSD et le MMM en a pris pour son grade. Il n’y en a pas eu un venant de la jeune garde du MSM, qui n’ait laissé passer l’opportunité de fustiger l’opposition pour son boycott du discours programme. Selon certains, l’opposition a choisi d’être présente pour les débats sur le discours programme pour faire entendre sa voix. Mais quelle voix ? L’opposition parlementaire n’a plus de voix. On n’a qu’à voir l’expression sur le visage de ceux qui occupent les sièges de l’opposition pour connaître leur état d ’âme. Pour reprendre une expression créole bien de chez nous : « bef dans disab, sakène guet lizié so kamarad ». Pour cette première séance, Nous avons choisi et donné priorité aux nouveaux « young shots » de l’hémicycle. Notre choix s’est porté sur les ministres Hurdoyal et Koonjoo-Shah et les députés Diolle, Rawoo, Ramdhany et Lutchmun Roy. Une chose est sûre, bien qu’il ne soit pas au Parlement, Navin Ramgoolam n’aura pas la vie tranquille.

Les « young shots » du MSM veulent montrer qu’ils sont faits d’un autre métal, pas celui qui se laisse manipuler, manier pour être des bénis oui-oui comme c’est le cas au PTr. Les adversaires du MSM n’ont qu’à bien se tenir. Déjà, les rapports sur la PNQ d’Arvin Boolell a montré que le Dr Jagutpal a renvoyé le « toubib » Boolell à ses études. Pour certains qui font l’amalgame entre le football et la politique, ils comparent sans retenue le MSM à Liverpool, un rouleau compresseur qui écrasera tout sur son passage. « Better you tangle with your fake lion than with US », est le message clair des « MSM Young Shots. The opposition will walk alone and We will walk with the people. ». En voici donc, des extraits des interventions de la jeune garde du MSM au Parlement.

Hon. Vikram Hurdoyal – No. 10

“The 07 of November 2019 marked a turning point in the history of our country. A young, dynamic and committed Prime Minister along with his team obtained a clear mandate to serve the country for the next five years. The signal sent by the population was clear and resounding progress should go on. Mr Speaker, Sir, we made history in Constituency No. 10 on the 07 of November despite vile and personal attacks from helpless, yet arrogant opponents who could not accept defeat. Never had the result of an election been proclaimed on such late hour. I have a particular thought to the hundreds of public officers  for  their  courage,  who  worked for long hours on the counting day. I would like to seize this opportunity to express my gratitude to the people of Constituency No. 10 to have cast their votes for l’Alliance Morisien and I wish to give them my word that I will serve them to the best of my ability. History will retain that the former Prime Minister got defeated by a margin of 5,716 votes by a new comer in Constituency No. 10. Mr Speaker, Sir, as Mahatma Gandhi said: ‘In a gentle way, you can shake the world’. The leader of the Labour Party refused to accept that « la voix du peuple est la voix de Dieu ». C’est en ces termes que le tombeur ou le bourreau de Navin Ramgoolam a tenu à marquer sa rentrée au Parlement.

Pour ce qui est de ses responsabilités ministérielles, Vikram Hurdoyal a declaré que pas plus tard que la semaine dernière, soit au tout début de 2020, il a lancé un système d’information sur la gestion pour permettre à l’ensemble des 39 comités de mise en œuvre de la transformation de gérer les initiatives de transformation des entreprises dans leurs ministères . En tout,son ministère a reçu quelque 211 initiatives de transformation des entreprises dans l’ensemble de la fonction publique. Il a ajouté que ce système sera également un outil pour le Bureau de transformation des entreprises du secteur public de son ministère afin d’aider les ministères à mettre en œuvre avec succès des initiatives et des projets de transformation tout en veillant à ce que Key Performa nce Indicateurs fixés soient à l’intérieur des objectifs. En outre, il a tenu à informer l›Assemblée que le mois prochain, son ministère lancera officiellement une plate-forme basée sur les SMS afin d’assurer une communication plus étroite et plus efficace entre son ministère et tous les agents publics de la fonction publique.

Toujours concernant son ministère, Vikram Hurdoyal a souligné que le projet de “Smart Process Framework that will be adopted across the public service with a view to revisiting and re-engineering existing processes and leverage on innovative technologies, to offer round the clock, customised and citizen-centric services to the population”. Ce qui laisse entendre que les services dans le secteur public avec l’appui des technologies innovantes seront revus et adaptés afin d’offrir des services 24 heures sur 24, personnalisés et axés sur les citoyens à la population ».

Hon. Tania Diolle – No. 18

La députée corrective de la circonscription no. 18 s’est, pendant 38 minutes, de 12h 13 à 12h 51, adressée à la chambre. Certains de la presse écrite lui ont collé le ton persifleur pour son discours. Mais, Tania Diolle a fait ce qu’elle sait faire au mieux. Se démarquer d’un discours politicaille qu’on a archi entendu lors des débats sur le discours programme pour dire le fond de sa pensée. Elle a trouvé les mots justes pour rendre hommage au Prime ministership de Pravind Jugnauth, en s’attardant des fois sur les projets réalisés et qui le seront sous le leadership du leader du MSM. Pour ce qui est de sa référence à l’opposition, Tania Diolle a raison de se demander : « Comment boycotter un discours programme puisqu’on dit que les résultats n’étaient pas valides? Mais comment se fait-il qu’on boycotte un discours programme mais qu’on continue à bénéficier des privilèges parlementaires alors qu’on estime que les élections n’étaient pas valides tout en dénonçant les privilèges des membres de la majorité? Cela me fait réfléchir ». L’autre aurait sûrement dit qu’il est perplexe. Sur le compte de Tania Diolle, on peut dire qu’elle a passé avec brio ses examens d’entrée à l’hémicycle.

Hon. Kalpana Koonjoo-Shah – No. 07

“Dr.   Ramgoolam, from 2005 to 2014, led this country to the brink of a catastrophic failure. We all know that. We all know how the situation was alarming already by the time the Government took over in 2014. The economic growth was on a declining trend; the prospects were gloomy, especially for the underprivileged; an increasing number of families was sliding into poverty; income inequality was widening everywhere. Our Prime Minister, Hon. Pravind Kumar Jugnauth, has achieved ever since he has taken over the leadership at the helm of this country. He has master minded a new era of development and put the country on a transformative journey. And the results, Mr Speaker, Sir, speak for themselves”. C’est là, un extrait du discours de la nouvelle ministre de l’Égalité des genres et du bien-être de la Famille. Coup d’essai, coup de maître pour la fille de l’ex ministre Koonjoo. « Dilo suive canal », sommes-nous tentés de dire. Sa déclaration de venir avec un plan d’engagement stratégique pour la période 2020-2024 est une preuve que la ministre ne compte pas faire de da la figuration au sein du conseil. Les quatre domaines d’intérêt stratégiques et les 39 priorités stratégiques identifiés seront une bonne chose. Le plan selon la ministre donnera un accent direct sur la dimension plus douce de notre stratégie de développement inclusive qui consiste à consolider la protection, le développement et le bien-être de nos enfants, à combler l’écart entre les sexes et à autonomiser nos femmes, à renforcer la résilience de nos familles et réduire la violence sexiste, et renforcer la cohésion sociale et le capital social pour améliorer davantage le développement communautaire. En tout cas, Kalpana Koonjoo-Shah a placé la barre très haut.

Hon. Anjiv Ramdhany – No. 06

Petit-fils d’un laboureur, fils d’un policier retraité, lui-même devenu médecin, on peut avancer qu’Anjiv Ramdhany, premier député de la circonscription no. 6 vient d’une famille qui a énormément contribué au développement du pays à trois niveaux différents. DE la terre à la bureaucratie. Or, il était tout à fait logique qu’il commence son discours par cette parenthèse à ses racines. D’où, il a su trouver les mots élogieux à l’égard du Premier ministre et de l’électorat no. 6.
En tant que médecin, je me retrouve sans paroles pour exprimer mes appréciations pour ce qui est prévu pour améliorer le bien-être et la qualité de vie de nos citoyens. La nécessité d’un ensemble complet de services de santé pour fournir un traitement et des soins de bonne qualité est certainement la principale priorité de ce gouvernement bienveillant. Nous sommes soucieux de nous assurer que chaque personne de ce pays, quelle que soit sa classe pour recevoir le meilleur traitement médical et toutes les mesures annoncées pour ce secteur est une véritable aubaine. Parmi les mesures annoncées dans le discours programme, il s’est dit très heureux avec l’entrée en service du nouvel hôpital ENT, les nouveaux pour le cancer et les yeux, le programme e-health, la promotion qui sera accordée aux médecines et aux pratiques traditionnelles liées à la santé telles les produits ayurvedic et le Yoga. Anjiv Ramdhony s’est aussi dit très satisfait que le gouvernement ait considéré d’augmenter l’assistance financière à hauteur de Rs 1 million pour les patients se rendant à l’étranger pour des interventions chirurgicales ou des traitements non disponibles à Maurice.

Hon. I. Rawoo – No. 13

Tout comme sa génération de politiciens qui est entrée au Parlement par la grande porte en novembre 2019, l’Hon. Rawoo n’a pas mâché ses mots à l’égard de l’opposition et du Dr. Navin Ramgoolam. Il a rappelé que c’est honteux et regrettable que les partis d’opposition soient opposés à la victoire de l’Alliance Morisien. Ils viennent avec quelques prétextes bon marché. Ils ont même déposé une plainte devant la Cour suprême pour contester les résultat des l’élections, mais ils siègent heureusement à la Chambre. Si cela ne s’appelle pas de la bassesse, je ne sais pas quel mot le dictionnaire Larousse devrait inventer spécialement pour eux. Cela se voit que ces personnes sont de mauvais perdants et n’acceptent pas la décision de la population. Monsieur, il est regrettable de voir, de l’autre côté de la Chambre, les jeunes députés de l’opposition nouvellement élus accepter d’être des yes men et se faire faire un lavage de cerveau de cette façon. Pour ne critiquer que les grands projets de développement, ne vous méprenez pas, le gouvernement, sous la direction du premier ministre de Pravind Kumar Jugnauth, a réalisé de nombreux projets en seulement deux ans. Dans la foulée, il a cité l’augmentation de la pension de vieillesse, l’introduction du salaire minimal, la lutte contre l’inégalité et l’injustice sociale, qui selon lui, demeure une priorité du gouvernement de Pravind Jugnauth. C’est ainsi qu’il a ajouté que « ce gouvernement ne vendra pas des rêves mais les réalisera au profit de chaque Mauricien indépendamment de sa croyance et de sa communauté ».
Un vœu du jeune député de Rivière des Anguilles/Souillac, c’est une île Maurice meilleure, une société inclusive pour que tout le monde ait des chances égales. Il insiste que le gouvernement met beaucoup d’emphase sur le green Mauritius, un environnement propice vert et ainsi meilleur pour le bien-être de nos enfants. Poursuivant sous ce même chapitre, il a dit que « nous souhaitons tous vivre dans une île Maurice paisible, et sûre. Ainsi, ce gouvernement, qui se soucie grandement de votre sécurité, s›est appuyé sur la mise en œuvre du projet ayant trait à la sécurité des villes. Le gouvernement fournira des technologies de pointe pour s›assurer que notre île demeure sûre et sécuritaire. M. le président, depuis qu’on a implémenté les caméras de Safe City, hormis de nombreux délits de vols à l’arraché, des crimes et même un cas de kidnapping, les officiers de police ont pu traquer  récemment  une  fillette  qui  a  été kidnappée par un présumé pédophile dans un faubourg de St. Pierre. Mais, malheureusement, certains, en l’occurrence les membres de l’Alliance national allaientenlever toutes les caméras de Safe City s’ils venaient au pouvoir. C’est honteux. Et dire que ces mêmes personnes sont maintenant en concubinage à trois pour créer une alliance contre nature pour les éventuelles élections municipales et villageoises. Le coq de la bassecour aurait-il sa place dans le cœur mauve qui cherche sa clé dans le bateau Titanic? Feuilletons à suivre!
Une chose est sûre. Le jeune médecin exerce certes dans son domaine de prédilection mais il aurait pu aussi faire carrière comme « script-writer » à Bollywood, Hollywood ou encore à Mauriwood.

Hon. Mrs Lutchmun Roy – No. 04

« Leur refus d’être présent à cette occasion démontre surtout le peu de considération et de respect qu’ils accordent à leurs propres serments en tant que parlementaires de cet auguste Assemblée. Leur absence démontre aussi le peu de respect qu’ils ont non seulement pour eux-mêmes mais aussi en même temps pour les institutions, mais aussi pour leurs propres mandants, ceux-là même qui leur ont confié la responsabilité de défendre leurs intérêts. La nouvelle représentante de la circonscription no. 4 a eu les mots faciles pour fustiger l’opposition en se demandant même : « Cette opposition que nous avons en face de nous de l’autre côté de cette Chambre, a-t-elle cette légitimité dont elle fait sienne, et pourtant, ils ont juré fidélité à cette même Chambre pas plus tard que le 12 novembre 2019. A mon sens, M. le président, tout n’est qu’une question de démagogie et de mauvais perdants. En tant que jeune et nouvelle élue dans cette Chambre et qui a encore tout à apprendre des pratiques et des règles, je suis persuadée que cette opposition a failli à son devoir, à son serment et à la confiance de son électorat et au peuple mauricien ». Pour ce qui est de la partie réservée au discours programme, l’Hon. Mme Lutchmun Roy a declaré que celui-ci n’est pas un exercice de propos d’intérêts. Or, le programme est avant tout “ a roadmap for the development of our human capital, our only asset in this country. But it reflects and encapsulates the vision of a caring Government under the leadership of the Hon. Prime Minister : For an inclusive society based on equality of opportunities, social justice, protection of the rights of our needy population, the elderly, women and children. For building a society that is environmentally sound and healthy that guarantees the safety of our citizens as a matter of utmost priority
That values the democratic fabric of our plural society, upholds civil liberties as a fundamental and unfettered right of our citizens. That empowers and values women as equal partners. That seeks to transform our youth as enlightened citizens of society, imbued with a capacity and capability to take leadership roles in various spheres of life. Quoi qu’il en soit, la route est encore longue et déjà, on peut avancer que, si les jeunes députés du MSM tiennent la route, l’opposition aura du mal à se faire entendre. Le calvaire vient de prendre son envol pour le PTr, le MMM et le PMSD.

Sen. Krisnah GOOJHA

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Coronavirus EN DIRECT : Le Coronavirus plus meurtrier que le Sras avec 717 décès
Next post Météo : Le soleil sera au rendez-vous ce dimanche
Close