May 22, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Pravin Jugnauth: “Les enregistrements du Pen drive Vimen Leaks ne portent que sur des allégations…”

Private Notice Question

L’enquête confiée à la MCIT

L’ADSU et la Special Striking Team (SST) de l’inspecteur Jagai ne seront pas démantelés malgré les révélations faites dans l’enregistrement contenu dans une clé USB rendu public, vendredi dernier, lors d’une émission spéciale de Télé Plus. Ces révélations ne sont, à ce stade, que des allégations et c’est la Major Crime Investigating Team (MCIT) qui enquêtera sur le bien-fondé de ces allégations. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre à l’Assemblée nationale, hier, en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’Opposition.

Dans sa PNQ, Xavier-Luc Duval a demandé au Premier ministre s’il a pris connaissance de l’enregistrement diffusé par les médias, vendredi dernier, contenant de graves allégations contre des policiers et des hauts gradés de la force policière. En cas de réponse positive, le leader de l’Opposition souhaitait savoir si le Premier ministre sollicitera l’aide de pays amis pour enquêter sur ces allégations en vue de recommander, éventuellement, la création d’une nouvelle structure qui remplacerait l’ADSU, comme recommandé dans le rapport de la commission d’enquête sur la drogue, ainsi que la Special Striking Team.

En guise d’introduction à sa réponse, le Premier ministre a tout d’abord évoqué les circonstances ayant mené à l’arrestation de Vimlen Sabapati, l’auteur des enregistrements contenus sur la clé USB, ainsi que les accusations de possession de drogue et de blanchiment d’argent portées contre ce dernier. Réaffirmant la détermination de son gouvernement à lutter contre le fléau de la drogue, Pravind Jugnauth a rappelé les nombreuses saisies de drogues, valant plusieurs dizaines de millions de roupies, effectuées par ces deux unités de la force policière, ainsi que les arrestations qui s’en sont suivies. Il a trouvé dommage que les médias et l’opposition tentent de jeter le discrédit sur la police en prétendant à chaque arrestation pour possession de drogue qu’il s’agit de «planting», un terme devenu à la mode, depuis peu.

Complémentarité entre SST et ADSU

Quant à la SST, elle a été créée, l’année dernière, pour complémenter le travail que fait l’ADSU sur le terrain. Cette unité a donné des résultats probants et elle collabore de manière efficace avec l’ADSU, a dit le Premier ministre. Il a cité, à ce propos, les déclarations de Sam Lauthan, un des assesseurs de la commission d’enquête sur la drogue, qui avait affirmé dans une interview de presse, récemment, qu’il faudrait une dizaine de Special Striking Team à travers le pays pour lutter efficacement contre le trafic de drogue. Le Premier ministre a déclaré que le démantèlement de l’ADSU, comme réclamé par le leader de l’Opposition, n’est pas souhaitable car cela créerait un vacuum au sein de la force policière et n’aiderait aucunement à lutter de manière efficace contre la drogue.

Le Premier ministre a maintenu que le contenu des enregistrements repose uniquement sur des allégations ce qui ne constitue en aucune façon des preuves contre les policiers prétendument complices de trafiquants de drogue. Il a ajouté que c’est la MCIT qui a été chargée de mener une enquête approfondie sur ces allégations. Le Premier ministre a également rappelé que la lutte contre la drogue est un problème qui touche plusieurs pays, d’autant qu’il s’agit d’un trafic transfrontalier, et que les allégations contre l’implication de policiers dans ce trafic n’est pas le propre de Maurice. Il a cité à ce propos de nombreux articles de la presse étrangère montrant que des policiers sont les complices de trafiquants, à Paris, à Marseille, en Grande Bretagne et aux Etats Unis entre autres,

Invité par le leader de l’Opposition à emboîter le pas aux Seychelles où le gouvernement de ce pays a sollicité l’aide des Etats unis pour combattre le problème de la drogue sur son territoire, le Premier ministre a rappelé que Maurice a signé des accords de coopération avec de nombreux pays dont la France, la Grande Bretagne, les Etats Unis, le Canada et même avec une agence des Nations unies pour l’aider dans son combat contre la drogue.

Leave a Reply

Your email address will not be published.