Read Time:5 Minute, 0 Second

Le Premier ministre a procédé, samedi dernier au Bo’Valon Mall, au dévoilement d’une stèle en hommage à la policière Dimple Raghoo de l’ADSU qui avait perdu la vie à Beau-Vallon, le 24 novembre 2020, lors d’une opération pour arrêter des trafiquants de drogue. Plusieurs membres de la majorité gouvernementale et des proches de la victime ont assisté à cette cérémonie officielle en présence du commissaire de police p.i et des ex-collègues de la défunte. Répondant aux questions de la presse, Pravind Jugnauth s’est longuement expliqué sur l’actuelle grave crise sanitaire. Et à Paul Bérenger qui avait estimé que le chef du gouvernement n’assume pas ses responsabilités, il devait lancer : « Lor principes ek responsabilités, Paul Bérenger dernier dimoune ki kapav vinne donne leçon ».

« Paul Bérenger pé dir oune sové are ou responsabilités et Xavier Duval pé dir oune sové pou ‘lead the nation’, ou pa croire ou bizin adresse ou pli souvent à la population, Monsieur le Premier ministre, » lui a demandé Al-Khizr Ramdin, notre confrère de Radio Plus. Pravind Jugnauth a rétorqué: «Ou conné kan dir mone sové divan mo responsabilité, premièrement laisse mo pran l’exemple hier kot adresse ène PNQ à moi. Nou ine fini trouvé ki éna dan PNQ là et le Conseil des ministres fine pran décision ki c’est le Dr Jagutpal ki bizin réponne. Oune guetté tou bane questions supplémentaires kine posé dans sa PNQ là? Guette ène coup. Li relève de ki ministère sa? Li relève de la Santé. Tous questions, dépi kumanceman ziska la fin, tous questions relève de la Santé. Bé pa vine fer démagogie. Pa vine fer politik. Et fer poltik lor ène sujet kot dimounes pé passe par la peine, kot éna douleur, pé fer politik lor là? Et moi mo ène dimoune ki tant kine donne moi sa responsabilité là, zamé dan le passé et zamé à l’avenir osi, mo pou sové de mo responsabilités. Mo pou assume li pleinement, en mon âme et conscience. »

Dans la même foulée, le Premier ministre dira que « mo laisse Xavier ek ceki line kozé, mais c’est pa Paul Bérenger ki pou vine dir moi mo pa pé assume mo responsabilité. Mo pa croire li ène dimoune, li en particulier, ki kapav donne leçon. Lors responsabilité, plis ki lor responsabilité, lor principes, mo croire dernier dimoune ki kapav vine donne leçon. Mo pa bizin dir comié l’exemple éna. Mo kapav passe ène la journée, ène l’après-midi nou kapav passé kot mo donne l’exemple ki manière li ène dimoune ki franchement li pena… Ou conné kan ène dimoune dir ène zafer et après li fer le contraire de ceki li dir zis quelques secondes après, kuma appelle sa dimoune-là ? Ène bougre kumsa ti fer Sir Anerood Jugnauth manz gato et sa mem soir là, li alle fer lotte dimoune manz gato enkor. Ki manière ou décrire sa kalité dimoune là ? Eski c’est ène dimoune sincère ? Eski c’est sa kalité dimoune là ki ou kapav fer confiance ? Eski ou kapav croire dans so bane propos ? Alors, li pa vine donne leçon. »

La veille de ce déplacement à Beau-Vallon, Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste et ancien Premier ministre, avait déclaré à la radio que Pravind Jugnauth est mal conseillé. Qu’en pense le principal concerné ? « Li pensé mo mal conseillé, mais mo apprécié line dir mo pé fer mo travay, mo éna sa volonté pou fer mo travay. Guette sa, nou éna bane dimounes kip é donne nou conseils, mais nou pé guetté kip é arrivé dan lezot péi osi. Parski sa virus-là ine attaque le monde entier et donc ce kip é arrivé ailleurs, li bane leçons et li permette nou mieux kapav gérer. Donc li pa korek ki li dir mo mal conseillé. »

À la proposition de Navin Ramgoolam de dépolitiser le High Level Committee, le chef du gouvernement expliquera que « mo dakor bizin dépolitise tou. High Level Committee li pa politisé sa. Dan High Level Committee, tou ceki nou discuté, pena narien à faire ek politik. Nou koz le virus, bane traitements, nou koz kuma pou fer pou gagne médicaments. Tou ceki nou kozé, c’est kuma pou paré à sa pandémie là et ki manière pou aide la population. Mais malheuresement c’est dan l’Assemblée, pa zis dan l’Assemblée mais ailleurs osi ki nou trouve fer la politik lor la. » Les deux Premiers ministres se rencontreront-ils puisque l’ancien a dit qu’il peut aider avec ses contacts ? «Si li envie donne ène coup de main, si li éna contacts, si li éna pou fer bane propositions, mone touzour ouvert. Et pas zis selman à li, mais à tous dimounes, mem dimounes ki mone critiqué. Mem Xavier Duval et Paul Bérenger. Si zot éna bane propositions, mo ouvert, mo là, mo à l’écoute. Nou bizin agir et gagne collaboration tous dimounes. Fodré pas dimounes fer politik lor malheur lezot dimounes. Sa ki pa bizin. »

Pravind Jugnauth dira enfin, au sujet des travaux parlementaires, que tant qu’on respectera les Standing Orders et qu’on agit dans le respect et la discipline, il n’y aura pas de problème. « Le Deputy Speaker fait bien son travail. Il assume ses responsabilités. » Quant à l’absence du Speaker à l’Assemblée nationale lors des trois dernières séances, d’où l’intérim à la présidence de la Chambre assurée par Zahid Nazurally, le Premier ministre indiquera que Sooroojdev Phokeer est souffrant et « et qu’à ma connaissance il n’a pas contracté la Covid-19. À ma connaissance, mais je ne sais pas maintenant… » Après sa longue déclaration à la presse, le chef du gouvernement a demandé à tous les membres de la presse de prendre toutes les précautions et de respecter les consignes sanitaires lorsqu’on lui a fait remarquer que des ministres ont été positifs au coronavirus. « Akoz samem mo dir bizin pran bien précautions. »

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Question Time – Seize interpellations sur la Covid-19 adressées au Dr Kailesh Jagutpal
Next post Un dépôt de gerbes en mémoire des victimes de la route à Sorèze
Close