May 17, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Sport International

Premier League : Liverpool n’abdique pas !

Mené après 3 minutes de jeu, Liverpool a trouvé les ressources pour renverser Aston Villa à Villa Park (2-1), mardi lors d’un match en retard de la 33e journée, revenant à égalité de points avec Manchester City en tête de la Premier League. Les Citizens restent devant les Reds à la différence de but (+68 contre +65) et joueront mercredi à Wolverhampton, eux aussi pour un match décalé de la 33e journée.

Emmenés par deux ex-Reds, Steven Gerrard sur le banc et Philip Coutinho en meneur de jeu, les Villans n’ont fait aucun cadeau aux hommes de Jürgen Klopp. Dès la 3e minute, sur un ballon aérien, Douglas Luiz avait bien suivi sa reprise de la tête, repoussée par Alisson, pour marquer de près (1-0, 3e).

Le gardien brésilien s’est d’ailleurs peu montré à son avantage en première période, cafouillant un ballon au pied hors de sa surface (22e), avant d’être devancé de la tête par Danny Ings (24e), le ballon filant au-dessus au plus grand soulagement des Reds.

Il s’est bien rattrapé en seconde période en préservant les trois points précieux, avec une bonne sortie dans les pieds du même Ings (69e), avant de repousser une frappe en angle fermé de l’attaquant, lui aussi un ancien des bords de la Mersey. Car entre-temps, Liverpool était repassé devant.

L’avantage du club de Birmingham n’avait d’ailleurs guère duré, puisque trois minutes seulement après l’ouverture du score, Joel Matip, après un ballon cafouillé dans la surface, avait remis les siens à hauteur (1-1, 6e).

Les Reds étaient même passés tout près de retourner au vestiaire avec l’avantage, une tête de Sadio Mané passant de peu à côté, alors que Naby Keita avait raté sa reprise à quelques mètres du but (36e). La délivrance est finalement venue d’une combinaison éclair du trio d’attaque, pour une fois sans Mohamed Salah, resté 70 minutes sur le banc. Sur une touche adverse au milieu du terrain, le ballon est parvenu à Diogo Jota qui a lancé Luis Diaz sur la gauche. Le centre sans élan du Colombien a été dévié tout en finesse de la tête par Mané (2-1, 65e). Il s’agit du 12e but du Sénégalais depuis début février et l’arrivée de Luis Diaz, un recrutement qui, loin de menacer sa place dans le onze de départ a au contraire donné une nouvelle facette à Mané, utilisé plus souvent et avec succès en « faux-neuf ».