April 18, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Prison de Beau-Bassin : le tout nouveau complexe médical fin prêt

Le complexe médical Florence Nightingale a été inauguré mercredi 30 septembre.

Le Florence Nightingale Medical Complex. Il s’agit du tout nouveau complexe médical érigé dans l’enceinte de la prison de Beau-Bassin. L’inauguration a eu lieu mercredi 30 septembre, en présence du commissaire des prisons, Mario Nobin, et d’autres hauts gradés de la police.

Ce complexe médical comprendra de nouveaux bureaux administratifs, un espace d’écoute, une salle de conférences, une pharmacie et un cabinet dentaire. Dans son allocution, Mario Nobin a fait comprendre que le Florence Nightingale Medical Complex viendra redynamiser le service des soins médicaux auprès des détenus ainsi que du personnel pénitentiaire.

De son côté, Cadressa Rungen, le chef du département hospitalier de la prison, s’est appesanti sur l’importance d’avoir des équipements médicaux adéquats, qui sont à la pointe de la technologie. Ces équipements permettront d’offrir un meilleur service de santé à la prison.

Il devait, dans la foulée, ajouter qu’il est également impératif d’avoir le sens de l’accueil de nos malades et de la compassion envers eux.

« La dame à la lampe »

Florence Nightingale, «la dame à la lampe».

Les infirmières présentes à l’inauguration ont allumé une lampe en hommage à Florence Nightingale. Dans son discours, Mario Nobin est revenu sur la vie de l’infirmière Florence Nightingale, qui a sauvé de nombreuses vies au XIXe siècle. Elle doit son nom à la ville de Florence, en Italie, où ses parents se sont installés après leur mariage en 1818.

Florence était une jeune femme inhabituelle pour son époque car elle ne voulait pas aller à des fêtes et ne voulait surtout pas se marier. Elle voulait être infirmière et aider les gens. Sa famille était contre ce choix car à l’époque, les hôpitaux étaient des endroits sales et horribles. En 1851, Florence se rend en Allemagne et apprend tout sur les soins infirmiers. En 1854, de nombreux soldats britanniques sont allés se battre dans la guerre de Crimée.

Les hôpitaux de l’armée étaient remplis de blessés, mais il n’y avait pas d’infirmières et beaucoup d’hommes sont morts. Florence et une équipe d’infirmières sont allées aider. Florence travaillait 20 heures par jour pour faire de l’hôpital militaire un endroit plus propre et plus sûr. Elle apportait aux hommes de la nourriture fraîche, nettoyait les lits d’hôpitaux et utilisait des bandages propres sur les blessés soldats. La nuit, Florence se promenait dans l’hôpital. Elle parlait aux soldats blessés et aidait les hommes à écrire des lettres à leurs familles. Elle portait une lampe et les soldats l’appelaient «La dame à la lampe».

Lorsque Florence est rentrée en Angleterre, les gens l’ont appelée une héroïne en raison de son travail extraordinaire dans la guerre de Crimée. La reine Victoria lui a écrit une lettre pour la remercier. Elle a continué à travailler dur en Grande-Bretagne pour améliorer les hôpitaux et a reçu une médaille appelée «Order of Merit». Elle a été la première femme à recevoir cet honneur.

Zuhayr DHUNNY