February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités News

Quand Delaitre parlait de… Gujadhur Regulatory Authority (GRA)!

Mazavaroo a cette semaine déshabillé Bernard Delaitre, le Mr Clean, donneur de leçons en matière de courses hippiques et de la gestion d’entreprise, oubliant qu’il a lui-même, en raison de sa gestion catastrophique des affaires, mené le groupe Mauricien/Week-End, grande fierté de la presse mauricienne à l’époque, à la banqueroute. Ce groupe de presse, méconnaissable et pitoyable, plus que jamais à genoux devant le grand capital, le MMM de Bérenger et le Ptr de Ramgoolam, ne doit sa survie qu’à des emprunts. Demandez-lui le tirage de Le Mauricien, journal qui n’est plus lu ! Rien qu’avec un net recul au niveau des ventes, Bernard Delaître aurait dû avoir la décence de se retirer pour son incompétence au lieu de précipiter encore plus la mort financière de ce journal, un peu à la manière du club de ses amis, le MTC, qui n’a plus rien dans les caisses ! Mais l’ego de ce type, qui croit fermement qu’il n’a pas d’égal dans la presse locale surtout quand il s’agit de principe et de rigueur, est surdimensionné, en tout cas bien plus gros que son ventre.

Principe, rigueur, constance ? Ça, c’est ce qu’il prétend détenir comme qualités dans ses écrits, lui qui demande systématiquement à ses serviteurs-journalistes de monter régulièrement des histoires contre Jean-Michel Lee Shim. Mais c’est que le public ne sait pas, c’est qu’il ment comme un soutien-gorge, frustré de ne pouvoir influencer que sa petite clique des beni oui-oui autour de lui tant Jean-Michel Lee Shim le devance nettement en termes de leadership, d’intelligence et de créativité. Quand un éternel frustré et incompétent – en sus d’être un journaliste qui ne respecte pas les règles du métier en ne vérifiant jamais les informations qu’il publie, car l’objectif est de nuire à tout prix à JMLS,- et un visionnaire s’affrontent, il ne peut qu’y avoir un vainqueur. Et ça le fait très mal puisque la réussite de JMLS, malgré les garanties que Delaitre a données à son entourage pour avoir la peau de celui qui n’a pas eu de peur d’affronter Ramnarain et Giraud en l’espace de quatre heures sur deux radios privées, constitue pour lui un échec personnel.

Bernard Delaître est un “loser”, mais par respect pour la famille Rivet, on ne s’arrête qu’au qualificatif “loser”. Il est bien plus que ça ! Mazavaroo a révélé cette semaine comment ses commentaires avaient choqué les journalistes, tant il savourait la victoire de Maingard sur Gujadhur dans le Maiden en 2012. Suivez notre regard…. Ça c’est le vrai Bernard Delaitre, qui pourtant avait soutenu les Gujadhur des années plus tôt contre le MTC, les Hardy et Giraud non pas par principe ou par amour pour les Gujadhur (détrompez-vous), mais pour bénéficier “plenty plenty” des revenus publicitaires de Tote Lepep ! A cette époque, dans la presse mauricienne, seul Bernard Delaitre et ses journalistes militaient pour un second Tote alors qu’il n’y avait aucune raison pour qu’une autre famille, après les Hardy, “tape jackpot”. Mais pour une question de sous, il fallait trouver mille raisons pour “back” les Gujadhur et justifier l’injustifiable !

Ces mêmes Gujadhur que Delaître, ne voulant sans doute pas voir se réaliser l’ambitieux projet des Gujadhur de mettre fin à la domination des écuries Henry et Rousset sur le turf local, va cibler dans ses critiques, les accusant de fausser la compétition de connivence avec la GRA. allant même jusqu’à parler de la GRA comme la Gujadhur Regulatory Authority ! Ce misérable personnage a détruit nombre de familles à travers ses écrits mensongers, ses hallucinations et ses inventions. Ses journalistes, qui n’ont pas le droit d’avoir une opinion contraire, se permettent même, avec sa bénédiction ou sur ses instructions, de porter sur la place publique la vie privée de quelques acteurs du turf. Alors que lui ne parle jamais des larmes de son “ami” Jacques !

Bernard Delaître est maître de la traitrise, mais il affectionne également le jeu de la séduction quand cela sert ses intérêts ou plaisir. En ce moment, il est prêt d’accepter de signer un pacte avec le diable si cela lui garantit des points sur JMLS. C’est la raison pour laquelle il a ravalé son vomi l’année dernière en devenant le plus grand admirateur des Gujadhur, dont l’écurie restait ultra-fidèle au MTC et anti-JMLS/PTP (cela n’empechait pas les Gujadhur à prendre des paris sur les courses de PTP). Après avoir dénoncé les Gujadhur, père et fils, qu’il a traités de tous les noms, il n’a pas trouvé mieux que de saluer Ramapatee Gujadhur fin 2022 en parlant de… homme de conviction et de principe, pour sa haine contre JMLS, homme dont le nom n’a figuré dans aucun rapport sur les courses et dont la présence est toujours appréciée sur les hippodromes à travers le monde. Quel sale hypocrite !

Leave a Reply

Your email address will not be published.