October 6, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Quand je t’aime, moi non plus se sirote au « J’oublie Tout » Detox Tea

0 0
Read Time:3 Minute, 20 Second

Avant-hier soir, apparaissait, après une très longue absence de la scène publique, l’épouse de l’ancien PM, tel un bonbon rose, aux côtés de son mari, sirotant une tasse d’un quelconque breuvage, en toute intimité. On a tendance à penser que ce ne peut être que ce fameux « Detox Tea » nommé « J’oublie Tout » de la marque « Hanky Panky » acheté chez « Delicatessens » et conseillé en thérapie de couple. C’est une boisson qui, selon les dires de ceux qui l’ont testé, fait des merveilles sur les testostérones et répare les couples rongés par le cancer de l’infidélité, en une gorgée.

Puis on voit Mme Ramgoolam s’esquisser à une autre délicatesse, qui est celle d’ajuster la cravate de son époux, comme pour bien montrer qu’elle ait toujours l’autorité légitime pour le faire. Enfin, joignant le geste à l’acte, Veena Ramgoolam écrit sur FBK qu’elle a fait le choix de parler après cinq ans parce que son couple s’est renforcé et qu’elle voit de la sincérité et une entente mutuelle entre son mari et elle. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, très sincèrement.

Comprenez donc que c’est par amour pour son mari et ensuite pour le pays qu’elle se prête à ce show à l’américaine, un peu du style Hilary Clinton après l’affaire Monica Lewinsky, pour dire qu’elle va soutenir la candidature de son époux. L’ex Première Dame du pays pèse ses mots, s’agissant de sa motivation ultime: « The highest form of love is patriotism » écrit-elle. On voit bien, cependant, que la sortie publique de Mme Ramgoolam tranche singulièrement avec sa personnalité effacée et passive.

C’est pathétique de voir une femme de sa trempe se laisser utiliser par un homme qui l’a couverte de ridicule, de honte et du plus grand mépris, des années durant. On est très loin d’une Cécilia Attias, ex épouse de Nicolas Sarkozy qui elle, respectant sa dignité de femme plus que l’attrait du pouvoir, a eu le cran de se retirer de la vie publique au faîte de la gloire de son ex-mari.

Mme Attias dans une interview accordée à la journaliste américaine, Christiane Amanpour de la chaine ABC en 2011, admet que les femmes dans le giron politique sont «très attirées par le pouvoir» et ses attributs. Elle ne cache pas d’ailleurs le fait que beaucoup ont tenté de séduire son mari alors qu’elle se trouvait juste à côté.

Revenant sur la période où elle vivait avec le président français Nicolas Sarkozy, elle a raconté que «des femmes» l’approchaient pour «lui donner leur numéro de téléphone même si je me trouvais juste à côté». «Ne croyez-vous pas que ça pose problème, ça ?» a-t-elle demandé en s’exprimant en anglais. En effet, ça pose de gros problèmes, surtout quand l’homme a du mal à retenir ses pulsions et se laisse aller à la dérive comme on l’a vu pendant les 14 ans de règne de NCR.

Pourquoi et comment donc Navin Ramgoolam ose-t-il descendre à un tel niveau de caniveau s’il est vraiment aussi fort qu’il ne le prétend pour faire revenir au-devant de la scène sa femme qui a été éclipsée durant tout son règne par une aventureuse nommée « Miss Cotomili. » Tout cela dans l’unique but de s’agglutiner au pouvoir. Ne serait-il pas plus classe de sa part de se retirer tout bonnement de la course et de laisser la place à une nouvelle génération au sein de son parti ? En tout cas, c’est le vœu pieux de beaucoup de partisans travaillistes.

Mais non, Navin Ramgoolam croit toujours qu’il est le grand manitou et qu’il manie tout, même l’opinion. Il se compare même à Napoléon Bonaparte ces jours-ci. Sauf que, dans son cas précis, ce serait plus ‘Naplilion Bonarien.’

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %