December 4, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Quand une fête des mères ressemble au premier jour de l’an.

0 0
Read Time:3 Minute, 45 Second
Des photos qui illustrent les différentes façon que chacun a vécu le dé-confinement.

Les mauriciens ont été nombreux à attendre l’annonce du premier ministre Pravind Jugnauth, vendredi dernier pour connaître le sort du pays si dé-confinement sera ou pas? La nouvelle est tombée comme un grand ouf de soulagement pour une grande partie de la population, mais pour d’autres cette nouvelle a retenti comme un deuxième nouvel an.

Sur la toile il y a eu des émissions prévu avec un décompte comme pour changer d’année. Certains mauriciens ont pris le temps de faire des achats de pétard pour marquer le coup. Les images de ces réjouissances sont visibles sur tous les réseaux sociaux, ce qui prouve que le simple bonheur pour un sentiment de liberté fait oublier le covid-19 et ses victimes. 

Un 31 mai qui a connu beaucoup de sorties et ceux dès 00:01, certains ont répondu à un désir psychologique d’être présent dans des lieux publics sans la crainte d’être inquiété par la police, d’autres uniquement pour dire “j’étais de sortie à 00:01” et d’autres ont répondu à des promotions de certains magasins postés sur Facebook. Dans tous les cas, le 31 mai n’a jamais été vécu de cette façon. C’est un virus qui fait et fera parler de lui pendant longtemps. La seule chose qui est certain, chacun aura sa version des faits. 

Le Coronavirus est désormais un fait divers qui a chamboulé nos vies, changé nos habitudes et aussi le choix des tenues vestimentaires. Changement survenu avec le fait de ne plus faire la bise, de ne plus se serrer les mains et le changement qui a le plus affecté nos vies ,c’est le port du masque dans les lieux et les transports publics. Le port du masque est devenu un automatisme pour les “frontliners” et les employées qui ont travaillé durant le couvre-feu sanitaire. Mais pour les personnes qui redécouvrent le fait de pouvoir circuler librement, cela est un automatisme à découvrir et cela rapidement, car c’est un oubli qui peut vous coûter la modique somme de Rs 50 000. Voilà donc cinquantes milles raisons de ne pas oublier son masque sur la table de la cuisine. 

Le premier jour de déconfinement a permis à bon nombre d’entre nous, d’aller voir leurs mamans et aussi de revoir les proches qui n’étaient visible que sur les écrans des réseaux sociaux. Avec la reprise du travail pour beaucoup, ce dimanche ressemblait à un jour férié survoler par un soleil de plomb,ce qui a contribué à aider les mauriciens à vivre pleinement ce premier jour de lever du couvre-feu sanitaire. Un phénomène surprenant à été constaté sur une partie de la population, c’est la peur de sortir, de peur que le covid-19 guette leur moindre fait et geste. Beaucoup sont encore sous le choc et n’ont toujours pas réalisé que le covid rôde toujours et que le simple fait de porter son masque est un mal nécessaire pour prévenir d’éventuel contaminations et surtout pour éviter une deuxième vague de ce virus sur notre mère patrie l’île Maurice. Qui veut dire que la population est divisée entre la peur de sortir, l’insouciance dans les sorties et l’oubli du covid-19. 

Le pays a eu la chance de ne pas avoir connu des effets du nouveaux Coronavirus, comme dans d’autres pays où des morts sont annoncés chaque jour et dévastaient des familles chaque jour. Malgré cela le Covid-19 laisse des séquelles sur la population mauricienne derrière lui. Des familles qui ont perdu des proches, des amis qui n’ont pas eu l’occasion de faire les apéros hebdomadaires surtout le vendredi soir en début de week-end, des couples qui ont connu une intimité longtemps impossible, du fait que le temps était le seul défaut. Positif ou négatif les traces laissées par la maladie reste dans la mémoire de chacun à sa façon. 

L’heure n’est plus au mot d’ordre “restez chez vous”, mais d’éviter de faire des sorties inutiles et des contacts physiques trop proches. Personne ne peut vous obliger à vous protéger si votre propre vie n’a pas de valeur à vos yeux, mais songer à ceux que vous chérissez et à leur bien être, cela suffira pour prendre les précautions nécessaires pour leurs protections et dans la foulée la votre.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %