October 7, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

QUARANTAINE- AU HOLIDAY INN : L’équipe médico-sanitaire reconnait l’épreuve psychologique des résidents en isolation

0 0
Read Time:2 Minute, 12 Second

Après notre article sur les conditions qui prévalent au Holiday Inn de Plaisance (où des dizaines de passagers en provenance de la France sont en isolation surveillée de 14 jours depuis le dimanche 4 octobre), l’excès de zèle de certains laisse la place à une compassion évidente. Il ressort de quelques témoignages que les membres de cette escouade du ministère de la Santé, infirmiers.ères, médecins et inspecteurs sanitaires confondus, ont pris conscience de l’épreuve psychologique intense à laquelle font face les occupants et reconnaissent leur état d’esprit précaire. Ils se montrent calmes et très compréhensifs, ce qui est réconfortant dans ces moments pénibles.

Ainsi, le courant passe désormais très bien entre les résidents et les employés du ministère, le temps des tests et de la prise quotidienne de la température. Et, même avec les employés de l’hôtel, qui vont servir les repas ou ceux qui assurent la bonne marche et l’entretien des accessoires, tels les climatiseurs, les conduits des salles de bain.

Alors qu’il a été prévu que ceux.celles qui ont surmonté les tests de dépistage avec un label négatif parfait, soit trois, seront autorisés à quitter l’hôtel lundi après-midi; il a été transmis mercredi dernier, à certains, que le dernier test de prélèvement serait effectué dimanche matin à 5 a.m. Pour que le résultat puisse être obtenu le même jour, dans l’après-midi. Le seul hic est que si un nouveau contingent de passagers débarque à l’hôtel très tôt le même jour, l’équipe du ministère de la Santé sera confrontée à une situation difficilement réglée en peu de temps.

Nous avons évoqué le surprenant test nasal auquel un nourisson de 8 mois a été soumis lundi. Le père nous a confié que le pédiatre du bébé en France a été choqué par cette mesure sanitaire. << En France, aucun enfant de moins de 6 ans ne subit ce test nasal, à moins dans des conditions exceptionnelles telles une fièvre, une toux et une grippe persistantes. Car, le risque de traumatisme irréversible existe.>>, a expliqué le médecin français. Donc, les parents feront comprendre à la personne qui reviendrait pour un second test qu’ils ne souhaitent pas que leur bébé refasse le prélèvement. Rappelons que ce dernier fut exempté du test lors de son arrivée à Plaisance le 4 octobre.

Pour la petite histoire, soulignons qu’un incendie assez vaste a éclaté à quelques centaines de mètres de Holiday Inn, mercredi, et les résidents ont suivi l’évolution du foyer avec inquiétude. Finalement, le feu a pu être maîtrisé après une bonne heure.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %