July 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Opinion

Regard : Le pari fou réussi du maître Kung fu

Regardez-le, aux aguets et le regard fixe et pénétrant, mais esquissant un sourire sans fausse modestie. Jean-Michel Lee Shim a réussi un véritable coup de maître pour un coup d’essai. C’est la formule consacrée, mais il faut des mots plus forts pour décrire l’immensité du succès: coup de génie. C’est le pari fou réussi du maître Kung fu. Ce coup de maître marque l’avènement des courses hippiques nouvelles prôné par un homme de bien, un passionné irréductible : Jean-Michel Lee Shim.

Il y a eu un contretemps, dimanche, mais c’est propre aux courses partout ailleurs. Car, l’organisation d’une journée requiert surveillance et vigilance; non pas précipitation. Rarement aura-t-on vu des courses propres, comme si une nouvelle mentalité et un nouveau réflexe se sont installés dans la structure mentale et psychique de tous, jockeys en premier lieu. On sait que ces courses sont une émanation d’un nouveau système dirigé par des hommes dont la finalité est de réformer en mieux l’hippisme. Le compromis, la compromission, la connivence et la complicité du passé ne passeront pas.

JM Lee Shim sait que celui qui avance avec confiance dans la direction de sa passion et de ses convictions et idées connaîtra la réussite. Son premier opus a fait mouche et la notoriété lui est tombée dessus. Alors que ces dernières années, les politiques véreux le vouaient aux gémonies, le vilipendaient. En pure perte. En une journée de courses, les Mauriciens ont découvert le savoir-faire et les nobles intentions de JMLS. Certes, le public sceptique, puisque manipulé depuis longtemps dans sa façon de voir les choses, a tout de suite crié au succès, au génie… alors que les détracteurs se morfondent, se cachent. Leur “wishful thinking” et leur conspiration se sont éteintes dans l’échec.

La presse n’avait pas cru, ne comprenant que peu de choses. Certains à l’image du mauvais et éternel perdant qu’est Bernard Delaître avait perdu leur temps à encenser le MTC de critiques dithyrambiques et porté l’œuvre magistrale de JMLS au pilori. Jean-Michel Lee Shim a su les surprendre. Il reste presque rien aux oiseaux de mauvais augure pour revenir à la charge. Si la honte est contagieuse, ils devraient en être imbus et se sauver. M. Lee Shim est un homme digne et mesuré, il ne se juge pas “victime de malhonnêteté intellectuelle”. Ceux qui ont fait son procès en ont aujourd’hui pour leur grade.

Ce qui importe est que demain se prépare aujourd’hui et que l’avenir des courses (hypothéqué par des passéistes immoraux) se construit présentement.

Quelle puisse être la faiblesse du Club et sa cohorte confortée dans leur immobilisme et incapacité, pour qu’ils résistent à ce déferlement du progrès, des métamorphoses? Qu’ils saisissent une fois pour toute la portée exceptionnelle du mécanisme révolutionnaire mis en place par JM Lee Shim. En plus du fait implacable que cet homme qui a choisi la vie simple à l’opulence, est au-dessus du lot, a des idées en avance sur sa décennie et laisse ses concurrents-détracteurs se contenter du niveau pour lequel ils sont fait. Cette première hier au Champ de Mars s’inscrit dans la lignée de ces évènements d’éclat qui marquent l’histoire de notre pays. Ceux qui soumettaient leurs artères à rude épreuve et rongeaient leurs ongles jusqu’a la chair, en souhaitant que la journée subisse des couacs, ont fini leur dimanche à la gloire de Bacchus.

Bref, tout le monde n’est pas JMLS, or aujourd’hui on a besoin de son génie pour expliquer, nuancer, développer des solutions collectives, innovantes et sereines. Bon nombre d’adjectif peuvent enorgueillir la carrière de JMLS. Certains verront en lui le Leader d’hommes ou un doué qui transforme le charbon en or ou simplement le philanthrope qui ne calcule pas. Ce que l’on oublie c’est que JM Lee Shim est aussi un visionnaire. Depuis des décennies, des projets liés à la race chevaline et à son bien-être dans sa tête. Aujourd’hui ils se concrétisent simultanément. Son charisme naturel couplé à son intelligence; son sens aigu de professionnalisme et sa patience à toute épreuve : voilà les ingrédients de leur aboutissement.

Pour se faire il fallait un homme avec un tempérament bien trempé, qui vous amène un groupe le plus loin possible, un homme que l’on suit jusqu’à la mort ou que l’on quitte dans le fracas. Il fallait un homme comme J. Michel Lee Shim.

JM Lee Shim va révolutionner les courses, qu’on ne s’y méprenne pas. C’est l’instigateur des courses du futur. Pourtant ce qu’a fait JMLS, c’était simplement doser le bon côté de l’héritage du passé en le mixant avec les courses du futur. Ça les dirigeants du MTC l’ont oublié s’arc-boutant seulement sur des structures archaïques et manœuvrant sur leurs insuffisances et qui n’ont laissé aucune trace indélébile dans l’histoire de ce sport.

Leave a Reply

Your email address will not be published.