June 27, 2022
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Fait Divers

Réseau de faux documents : Le cerveau déballe sa liste, plusieurs clients arrêtés

0 0
Read Time:3 Minute, 52 Second

C’est une affaire prise très au sérieux par les Casernes Centrales. Un réseau de fabrication de faux documents a été démantelé à Plaine Verte le mardi 17 mai. Le cerveau présumé a déballé sa liste de client et plusieurs personnes qui ont acheté des faux documents auprès du principal suspect ont été arrêtées durant ces deux derniers jours. D’autres arrestations sont à prévoir.

Mudasir Mohammad Gureebun, 32 ans, était sous surveillance depuis une semaine. De faux permis de conduire avaient été signalés dans différentes régions de l’île durant les deux derniers mois. Après un travail de fourmi sur le terrain, une équipe dirigée par le sergent Arnasala, sous la supervision de l’inspecteur Gunga de la Field Intelligence Office (FIO), a finalement localisé le cerveau.

Les enquêteurs sont passés à l’acte mardi dernier. Lors d’une perquisition au domicile de Mudasir Mohammad Gureebun, à la rue Canal Bathurst à Plaine Verte, des faux permis de conduire, fausses vignettes d’assurances, faux certificats de moralité et fausses cartes vaccinales ont été saisis. Le suspect a essayé de prendre la fuite lorsqu’il a aperçu les policiers mais il a vite été rattrapé.

D’autres attirails, équipements et matériaux, pour la publication de ces faux documents, ont aussi été saisis. Le suspect a avoué qu’il s’adonnait à la fabrication et la vente de faux documents. Hier jeudi 19 mai, Mudasir Mohammad Gureebun, a comparu en cour de district de Port-Louis sous d’accusations provisoires de fabrication de faux documents destinés à la vente. La police ayant objecté à sa remise en liberté sur fond qu’il pourrait «interfere with evidence», «interfere with witnesses» en plus du «risk of absconding» et «flight risk», il n’a pas obtenu la liberté conditionnelle et a été reconduit en cellule policière.

24 heures après son arrestation, Mudasir Mohammad Gureebun a déjà dévoilé une première liste de ces récents clients. Selon nos recoupements, la FIO a arrêté trois personnes âgées entre 26 et 58 ans. La police est actuellement à la recherche de 7 autres personnes dont les noms figuraient sur les documents saisis. Un deuxième groupe de personnes, dont le cerveau a balancé les noms, devrait être interpellé.

La NLTA a été informée de la circulation de faux permis de conduire et de fausses vignettes d’assurance, hier, par voie officielle. La police a recommandé aux inspecteurs de l’instance régulatrice d’augmenter le nombre de «stop and check exercise» dans le but de mettre la main sur les suspects en situation d’irrégularité concernant leur droit de conduire, entreautres. Du côté des Casernes Centrales, il y aura davantage de vérifications de routine sur les axes majeurs de l’île pendant les prochains deux mois. Les enquêteurs attendent aussi le rapport de l’IT Unit sur le téléphone portable et l’ordinateur de Mudasir Mohammad Gureebun pour en savoir plus sur son ‘modus operandi’.

Le marché noir en progression

Le 30 décembre dernier, un jeune de 27 ans a été arrêté à Mapou pour la fabrication de faux billets et de faux chèques bancaires. Le 15 janvier dernier, cinq jeunes âgés entre 19 et 31 ans ont été arrêtés pour la fabrication de faux billets dans la région de Quatre Bornes.

Début mai, un Camerounais a été arrêté à sa descente d’avion à l’aéroport SSR avec des papiers blancs contenant l’impression de faux billets du dollar et d’euro. Un faux passeport, un faux billet du dollar américain, une bouteille de colle, deux boîtes «d’Acid Fixing Salts» et une bouteille d’alcool, suspectée de servir dans la fabrication de faux billets et de passeports avaient été saisis. En mars, deux autres Camerounais ont été arrêtés à Grand Baie. Lors d’une perquisition de leur appartement, de faux billets de devises étrangères et des faux passeports ont été saisis.

L’an dernier, le député du PTr, Farad Aumeer, avait lors d’une question parlementaire, révélé l’existence d’un réseau de fabrication de cartes vaccinales. Tous ces cas, qui ne sont certes pas liés directement, ont donné l’alarme aux Casernes Centrales. Depuis son ascension au poste du commissaire de police, Anil Kumar Dip, a mis en place une nouvelle unité, la «policing strategy» pour justement démanteler les marchés noirs tels que la fabrication des faux documents.

La Crime Intelligence Unit, sous la supervision directe du patron de la MPF, abat un travail de fourmi pour retracer et démanteler les auteurs de ces actes illicites. « Ar mwa, pa pou ena kata kata », avait lancé Anil Kumar Dip après l’arrestation des faussaires camerounais dans une déclaration à la presse.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.