July 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Turf

Réunion MTCSL – Entraîneurs : La saison 2022 prise en otage, Giraud annonce des actions légales !

Deux réunions étaient prévues mardi matin dans l’enceinte du Mauritius Turf Club. La première avec des hommes de loi ne s’est pas tenue. La deuxième a bien eu lieu entre les dirigeants de la MTC Sports and Leisure Ltd et les entraîneurs en présence du président du Mauritius Turf Club, Jean Michel Giraud. Ce dernier a été direct. La saison ne peut débuter sans avoir obtenu des garanties des autorités pour assurer la survie financière de la MTCSL, sans que ses propositions pour un retour des bookmakers « off course » et sans une ouverture du Champ de Mars au public.

Le Mauritius Turf Club en tant qu’actionnaire à 100% est prêt à soutenir la MTCSL pour qu’elle obtienne sa licence de Racing Organiser mais le club n’a pas de sous! Le message a été donc clair. Le saison ne va débuter le 9 avril comme le prévoyait la Horse Racing Division. Les entraîneurs sont arrivés à cette conclusion après le langage tenu par le président du MTC ce mardi matin. Jean Michel Giraud, au lieu de permettre aux membres du board de la MTCSL de discuter avec la HRD et le gouvernement, fait tout pour froisser l’hôtel du gouvernement avec ses prises de position.

L’homme de Rivière Noire exige haut et fort que la saison ne débutera que si l’Etat et la HRD acceptent leurs conditions. Giraud insiste qu’il faut un retour des bookmakers off course, car cela permettra à la MTCSL d’encaisser Rs 40 millions en redevances. Mais le président du club ne pipe mot que les dus de deux compagnies du Tote et leur refus de payer les frais sur l’utilisation des terminaux off-course lors de la saison 2021. Un véritable manque à gagner qui aurait pu être salutaire pour les finances du club. Autre manque à gagner, c’est la décision de deux compagnies du TOTE de respecter leur engagement moral de contribuer 2% supplémentaire sur leur turnover en guise de soutien à l’industrie en fin de saison 2021.

Autre revendication du club de la rue Eugène Laurent, c’est un engagement officiel de la HRD pour prendre en charge les frais de tests de dopage à hauteur de Rs 25 millions pour la saison. Jean Michel Giraud a aussi fait comprendre aux entraîneurs que la saison 2022 ne peut se tenir à huis clos et que les autorités doivent s’engager sur ce plan également.

Même s’il y a la volonté de bon nombre des dirigeants de la MTCSL de tout faire pour démarrer à la date prévue, il est clair que la position de Jean Michel Giraud mardi prend en otage toutes les démarches de ces dernières semaines au niveau de la HRD pour que la première journée se tienne le 9 avril.

Action déguisée: JMG annonce une contestation en Cour des certaines clauses de la HRD Rules of Racing

Autant, il cherche le soutien des autorités, autant il veut la bagarre! Jean Michel Giraud et son petit groupe de collaborateurs semblent avoir le sens du raisonnement. Après avoir indiqué dans son journal de communication dimanche que la HRD a violé le Copy Right Act en s’appropriant des Rules of Racing de la MTCSL, Giraud a dû avaler sa langue, conseillé probablement par des hommes de loi plus compétents que celui qui est intervenu sur une radio durant le week-end. Effectivement, il n’existe pas de copy right sur les Rules of Racing de la MTCSL, car ces deux dernières années, et la GRA et les représentants du MTC et MTCSL après ont travaillé sur les amendements et inclure des directives. Donc, les deux instances ont leur intellectuel ‘effort and input’ dans la production de deux derniers Rules of Racing.

Toutefois, Jean Michel Giraud a confirmé les intentions de la MTCSL de contester légalement certaines clauses de la HRD Rules of Racing, gazetted la semaine dernière. Cette démarche est une action déguisée évidente pour tenir en otage toute l’industrie hippique.

La cruelle vérité est que les 96% des investisseurs dans l’industrie hippique vont encore être pénalisés par les actions et les réflexes d’un homme, Jean Michel Giraud.

Avec une MTCSL au bord du crash, le salut de l’industrie hippique pourrait bien venir d’une autre association regroupant des gens de bonne volonté. Il faut tout simplement oser!

AG du MTC : Vers un renvoi !

La question est sur toutes les lèvres. L’Assemblée générale du Mauritius Turf Club va-t-elle se tenir le 25 mars comme annoncé. En coulisses, on dit que les comptes ne sont pas encore finalisés que ce soit du côté du MTC et de la MTCSL. Cet exercice doit d’abord se terminer avant que les comptes soient audités. Par la suite, ils devraient être communiqués aux membres du club une semaine avant la tenue de l’Assemblée générale.

C’est clair que le temps joue contre le MTC et comme Giraud peut attendre jusqu’au mois de juin, un renvoi est d’actualité. Car, Giraud est conscient qu’une partie de l’électorat est en train de basculer dans l’autre camp pour sauver l’industrie. A ce stade, il n’y a pas eu véritablement de campagne et c’est une indication claire que Giraud ne va pas prendre le risque de tenir ces élections où quatre nouveaux administrateurs seront élus.

Leave a Reply

Your email address will not be published.