Read Time:3 Minute, 41 Second

La saison des pluies augmente les risques de maladies, dont la grippe et les infections gastro-intestinales, toutes causée par la contamination de l’eau et des produits alimentaires. 653 cas de la gastro-entérite ont été enregistrés du 23 mars au 3 avril dernier. Selon le ministère de la Santé,  ces chiffres augmentent de semaine en semaine. Les averses favorisent aussi la prolifération des moustiques. Ceci dit, le public est exposé au risque de la dengue.

Les Mauriciens courent davantage un risque des infections gastro-intestinales après les grosses averses au rendez-vous depuis plusieurs semaines. Le ministère de la Santé a enregistré 653 cas de la gastroentérite dans les centres de santé publics, du 23 mars au 3 avril dernier, contre 657 la semaine précédente et 594 il y a deux semaines. « Les chiffres démontrent une hausse dans les cas de la gastroentérite, qui est une maladie plus courante pendant et après la saison des pluies. Elle se manifeste en forme d’une inflammation du tube digestif. Atteinte de la gastroentérite, un patient peut présenter plusieurs symptômes, à savoir la diarrhée, le vomissement, la douleur abdominale, la fièvre, entre autres », explique Dr Fazil Khodabaccus, médecin de la Santé publique. Et de faire ressortir que les personnes les plus à risque sont les personnes âgées, les enfants en bas âge et les femmes enceintes. Mais, les adultes ne sont pas à l’abri non plus. Le médecin soutient que les adultes sont appelés à prendre les précautions nécessaires.

« Quand une personne tombe malade, elle opte pour l’automédication au lieu de se rendre à l’hôpital ou chez un médecin du privé. L’automédi- cation n’est pas recommandée. Il faut s’hydrater régulièrement », fait ressortir notre source. Quelques pratiques à domicile sont aussi préconisées. Il est recommandé de faire bouillir l’eau avant de la consommer surtout pendant et après les grosses averses. Il faut aussi se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon avant de toucher de la nourriture. Il est conseillé de consommer des repas fraîchement cuisinés; de laver les fruits et les légumes convenablement et protéger les aliments contre la contamination par insectes, en les couvrant. Il est strictement déconseillé de consommer des fruits tombés par terre. De plus, la chaleur et l’humidité favorise une augmentation des bactéries qui peuvent affecter des produits alimentaires. Selon notre source, les produits les plus exposés aux risques de contamination sont la viande, le volaille et les œufs, entre autres. Il nous revient qu’à la suite des grosses averses, des inspecteurs de la santé publique font régulièrement des descentes dans les endroits où de la nourriture est vendue. Des échantillons sont pris à fin d’analyse dans nos laboratoires. Le public est conseillé de respecter les consignes du ministère.

Le mauvais temps favorise aussi la grippe. « Nous passons en ce moment par une transition de la saison estivale à la saison hivernale. Plusieurs virus sont en circulation en cette période, pouvant causer la grippe. Il est donc nécessaire de prendre les précautions nécessaires à ce stade, à savoir porter correctement les masques et maintenir la distance sociale », soutient Dr Khodabaccus.

Après  les  périodes  de  gros ses  averses, le  public  est  également  conseillé  de  maintenir  des précautions, notamment ne pas s’aventurer près des endroits à risque (rivières et cours d’eau, entre autres). Même si aucun cas de la dengue n’a été recensé à Maurice depuis le début de l’année, le risque est toujours présent. « Qui dit pluies, dit aussi moustiques. Par conséquent, nous sommes constamment exposés au risque de la dengue pendant et après les averses. D’où l’importance de maintenir les précautions, à titre d’exemple, dès que la météo le permet, il faut évacuer l’eau accumulée sur le toit des maisons. Il faut couvrir convenablement les réservoirs d’eau de sorte à ce que les insectes n’y ont pas accès. Il faut aussi se débarrasser de tout objet propice à la rétention d’eau (pneus usagés, boites de conserve et déchets ménagers, entre autres). Il est recommandé de dormir, autant que possible, sous la protection d’une moustiquaire et utiliser des serpentins ou diffuseurs anti-moustiques tout en suivant les instructions sur les emballages.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous post Violences conjugales : il étrangle son épouse et gifle sa belle-fille
Next post Ligue des champions : Chelsea à la croisée des chemins
Close