February 22, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités Local News Opinion Sports Turf

SHANROCCO: Le nul et l’escroc étalon de la décénnie

Chaque année, les “awards” pour mettre en valeur les accomplissements titillent la curiosité des mauriciens. Une fois n’est pas coutume, nous ferons aussi l’exercice à l’envers. Pourquoi? Parcequ’il convient de mettre au déshonneur le nul, l’escroc de l’année, voire même de la décénnie. Un délire assumé et très sérieux, sur fond de parodie des Oscars.Il n’y a pas photo, car le nullissisme, les magouilles et l’escroquerie de Shanrocco font le vide. Il n’a pas de concurrents. Le regret, quand on a été soi-même un vrai nul, de ne pas avoir rencontré un Monsieur bien et propre pour guérir. De « crabe ». Ce mot affreux désigne celui qui marche de travers et ne suit pas le même chemin que les autres. Par bonheur, cette façon de parler d’un mauvais personnage reste d’actualité…grâce à Shanrocco. De lui, on dit : « C’est un nul », degré zéro de quelque chose. Il faut réaliser la vie de ce nul qui oscille entre la honte, l’impression de ne jamais faire ce qu’il faut, d’être toujours pris en défaut… En plus, il doit jongler en permanence entre deux mensonges. Il lui faut mentir pour extorquer, quand il ne s’agit pas de trahir ou de magouiller. Ce nul sait utiliser une énergie mentale inouïe pour donner une pseudo-cohérence à ses mensonges. Il est souvent à l’ombre, mais quand il refait surface, une partie de lui est encore dans le coup précédent – l’arnaque– et, déjà, il mijote à l’idée de faire une nouvelle victime pour renflouer son compte bancaire…à sec. Voilà pourquoi, à ces manoeuvres infectes il n’a pas son pareil. Pour le dénoncer au niveau de ses nombreuses combines, conspirations, machinations, ruses, nous n’avons trouvé mieux qu’élaborer un sinistre abécédaire:

Shanrocco de A à Z

A comme… Alibaba ! Qui ne connait pas l’histoire du bûcheron connu comme le célèbre Alibaba, une histoire d’origine arabe. A Maurice, quand on colle l’étiquette de Alibaba à quelqu’un, c’est pour dire que c’est un…razoir. C’est la prostituée de luxe de la presse écrite!

B comme… Blue Tutuuuuu ! Demandez à n’importe quel turfiste s’il connaît Blue Tutu, il vous dira exactement qui et pourquoi ! Blue Tutu, c’est un cheval de son ancien maítre. Et il porte bien ce nom!

C comme… charlatan dont la définition simple est la suivante : “Personne habile qui trompe sur ses qualités réelles et exploite la crédulité d’autrui pour s’enrichir ou s’imposer.” Hmmm, faites un tour à Balaclava!

D comme Dr Miko. Vous avez sans doute entendu parler de Dr Miko, le violeur en série ? Shanrocco en est une autre version et les victimes en sont nombreuses. Pauvre Anji…! Et demandez à la belle Estelle, comment elle a dû jouer à la Brigade de feu à Voilà pour éviter que Blue Tutu soit pris dans la maille du filet lorsqu’il était en compagnie de sa conquête. Pauvre Madame à la maison, qui doit avaler toutes ses betises. Finalement, il a expédié la pauvre en France pour faire du baby-sitting.

E comme Esclave. L’abolition de l’esclavage n’a pas mis un terme pour autant à l’esclavagisme qui a pris une nouvelle dimension, plus moderne celle-là, grâce à Shanrocco, l’esclave de “ban missié la”.

F comme FUEL Youth. Il est temps de le lui rappeler. Il a joué au football au FUEL Youth et non pas au Dodo Club ! Lui qui voulait faire des leçons tactiques à Bye Ashok ou Bye Saoud. D’ailleurs, le premier nommé l’a giflé si fort dans la Gallerie Evershine, Rose Hille que le batîment de St Georges a fini par trembler.

G comme “Gourman kas”. Tous ceux qui l’ont cotoyé sont unanimes sur une chose. Shanrocco est “ene gourma larzan” et ce ne sont pas ces anciens collègues de rédaction qui diront le contraire. S’il faut poignarder un collègue dans le dos pour arriver à ses fins, il n’hésitera pas une seconde. Et ce n’est pas Stellio qui nous en contredira!

H comme Hypocrite. Plus hypocrite que Shanrocco, tu meurs. Il ne pense qu’à ses intérêts, qu’à ses poches. En face de vous, c’est un ange. Derrière votre dos, c’est le diable! DR Jekyll & Mr Hyde personifiés.

I comme Idiot. Le jour où il se rendra compte que “ban missié là” ne l’ont jamais aimé, qu’ils n’aiment que son rôle de lèche botte, ce sera trop tard. Saviez vous que ce grand défenseur du TOTE, où travaille sa femme d’ailleurs (une faveur obtenue de par sa proximité avec Zorro), avait du démissionner de son poste de rédacteur en chef alors que sa rédaction avait décidé de ‘back’ le dossier Tote Lepep. Il avait atterri où…au MTC de Zorro, son ami de longue date et pour qui il a beaucoup de respect. Ensuite, avec l’accord de Zorro, il a placé sa colonie au club avec des salaires mirobolants. Et il ose pointer le doigt à d’autres collègues. Quel idiot !

J comme Jaloux. Outre le fait que c’est quelqu’un de dangereux, un vrai metter choula et un vrai adepte de “sucerisme”, c’est aussi un sacré “leker sale”, jaloux du succès de ses amis. Demandez à Darma qui avait révolutionné le studio du club.

K comme KK. Non ! On ne parle pas de K.K. Ubheeram, comme le fait systématiquement et honteusement Shanrocco pour nuire, mais plutôt de ses écrits mensongers avec ses primo et secundo légendaires. Que du KK !

L comme Lump Sum. Alors que les ti travayers du club attendent toujours que leurs pensions soient versées, Shanrocco est lui parti avec son Lump Sum après avoir fauté grossièrement en deux occassions soit en divulguant des infos confidentielles à Ané Rama, à Rajesh et ensuite en
organisant une réunion entre employés sans avoir eu l’autorisation du Board dy MTC. Il a politiquement tué son employeur avec ces agissements tout en semant la zizanie parmi les membres. Et soi disant, il est là pour défendre les ti travayers. Quel sale hypocrite!

M comme menteur ou Mo Ici Do. Il excelle dans ce domaine et depuis l’arrivée de la PTP, il n’y a pas un seul dimanche qu’il n’a pas menti. Mais ses mensonges n’ont servi à rien. La PTP a relevé le défi. Bon on connaît déjà qu’il a toujours été allergique avec les fédérations sportives dirigées par des asiatiques. C’est connu au MJS.

N comme “Noir fam”. C’est un terme populaire dans notre patois créole. Il définit le caractère d’un homme qui ne fait pas honneur aux… hommes. Shanrocco en est un.

O comme Officiel… zougader. Tout un Champ de Mars l’avait entendu. Lui, en tant que commentateur “on course”, il ne savait pas que son micro était resté ouvert. Tout le monde l’avait entendu dire à Mr Coin and Recoin comment il avait raté un jackpot sur un outsider Mo Ichi Do sur lequel il avait misé beaucoup de “fonds” sur les conseils de son bon ami Preetam Noël !

P comme Prostitué hippique. Dépendant où ses intérêts vont primer, il change de bord comme un véritable prostitué hippique. A l’exception de Giromon à qui il est resté fidèle, il a toujours “asté vendé” avec tous les autres dirigeants du club. Tantôt pour Merven, tantôt contre. Tantôt pour Taposeea, tantôt contre. Idem pour Soobagrah et tant d’autres.

Q comme Trou du…. A le lire et le voir donner des leçons, on croirait qu’on a affaire à un véritable spécialiste hippique, mais en réalité c’est un véritable canasson qui n’a jamais su comment utiliser un chronomètre! Il a toujours envié les qualités de son ami Stellio, qui avait fini par le gifler un jour pour ses betises.

R comme Rocco évidemment ! C’est le nickname de Shanrocco au Champ de Mars et à la rue Shakespeare. Des propositions indécentes, il en a fait à la pelle auprès de ses cibles à qui il offrait déjeuners et cadeaux…obtenus des sponsors !

S comme Sadique. “Enleves ta culotte et mets la dans ma tiroir !” La fille lui demande : “Mais vous ferez quoi avec ?” Sa réponse : “Pou mo senti li kan mo envi!” Voilà ce que Kamal a nourri dans son club ! Un sadique hors pair ! Et dire qu’il n’a que des filles à la maison.

T comme Tonton. Le pauvre petit Ubhee le considère comme un Tonton, comme quelqu’un de sage. Du reste, il l’appelle affectueusement “Tonton S.” Mais lui, tel un bourreau sans coeur, il n’hésite pas à descendre le petit Ubhee avec des coups sous la ceinture.

U comme….suivez notre regard ! A-t-il déjà écrit une ligne contre son grand patron de St Jean ? Bien sûr que non ! Il n’y a pas plus fidèle que lui même quand l’affaire EPO faisat rage. Donc U comme… suivez notre regard. C’est là où il a eu ses matériaux de construction “pouna” pour son chateau à Balaclava ! Allô MRA ?
Le guignol oublie qu’il a été visé par des enquêtes par L’ICAC et la MRA – entre autres pour manipulations comptables, qui lui ont permis de faire l’acquisition de ce fameux pavillon à Balaclava, au coût d’un million d’euros (s’il vous plait, avec Shanrocco, on ne peut que parler de monnaie européenne, puisqu’il croit pouvoir berner la MRA et l’ICAC, à qui il croit pouvoir faire avaler l’explication banale que ses filles lui ont expédié, comme par enchantement).

V comme voiture. Au départ, il accordait tout son soutien à Taposeea, tombeur de Merven. Mais comme il n’a pu manipuler Kamal pour ses gains personnels, il a commencé à mener campagne contre lui. La goutte d’eau a été le refus de Kamal de lui offrir une nouvelle voiture de fonction. Voiture ? Get ladan !!!

W comme “Why Worry” (à ne pas confondre avec le cheval du regretté Serge Henry). Il veut faire croire qu’il a à coeur l’intérêt des ti travayers du MTC. “Why Worry” quand il est là, à leur côté. Mais le petit Nono avait tout lu dans ses intentions malveillantes et il lui avait dit ses quatre vérités en présence de Giromon. Et ce jour là, face à la colère des ti travayers, “li ti bizin galoupé rent dan loto !”

X comme croix de vote. Il est un des rares zournalis au vocabulaire limité qui se dit super indépendant, mais qui est membre votant aux élections du club. Plus indépendant que lui, tu meurs ! Pire, il a été le campaign manager dans plusieurs élections du CNOM et il avait toujours choisi…le mauvais cheval!

Y comme Yoyo. Il est prêt à tout pour faire tomber la PTP, mais peine perdue. Tel un Yoyo entre les mains de ses maîtres, il ne sait pas dans quelle direction il va être projeté pour faire chuter les projets de JMLS. Hier, il vilipendait Vincent Allet, aujourd’hui il le caresse dans le sens du poil. Ah oui, on n’a pas tort. Il a oublié ses propres propos tenus le 8 novembre 2021 par rapport à la qualité des courses organisées par son club.
C’est un prostitué hippique !

Z comme Zéro. Sa réputation chez ses proches collaborateurs est connue. C’est un “traser” et dans ses comptes, “ti zero touye gro zero”. Allez comprendre!

Leave a Reply

Your email address will not be published.