July 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Lifestyle

Sweets O’Clock – La pâtisserie fine dans la peau

Depuis l’enfance, le monde de la sucrerie et de la pâtisserie l’obnubile. En grandissant sa lubie devient sa passion. Une passion qui est aujourd’hui son gagne-pain.

« Quand j’ai eu l’occasion de me lancer à mon propre compte, je n’ai pas hésité. J’ai saisi immédiatement l’occasion », laisse entendre d’emblée Zainab Atchia. Plus qu’une passion pour l’entrepreneuriat, ce qui persuade la jeune femme à se lancer à son propre compte, c’est son amour pour la pâtisserie. Il faut dire que rien ne prédestinait celle-ci à faire carrière dans l’univers culinaire. En effet, elle a entrepris des études supérieures dans le domaine de la comptabilité. « J’ai complété un ‘Accounting Minor Finance’ à l’université de Maurice. » Elle devient détentrice en 2019 d’un ‘first degree’.

Comme tous détenteurs d’un diplôme dans ce domaine, elle entame sa carrière professionnelle dans un des plus grands cabinets d’audit. Cependant, Zainab Atchia ne se sent pas sereine dans ce milieu. Elle éprouve une sensation, celle de ne pas être à sa place, voire que cet univers ne lui convient pas. Bien qu’elle fût une employée exemplaire, elle n’éprouvait aucune satisfaction personnelle. Au bout de 4 mois, elle décide de donner sa démission et prend une décision audacieuse, celle de se lancer dans la pâtisserie.

Une autodidacte perfectionniste

Afin d’apprendre plus sur la pâtisserie et de maîtriser ses techniques, Zainab Atchia visionne des vidéos des pâtissiers populaires sur YouTube. Dès lors, sa cuisine devient son laboratoire, où elle teste diverses recettes et apprend à maîtriser l’art de la décoration de la crème au beurre ou encore, de la pâte à sucre. En puisant son inspiration sur YouTube, Instagram et Pinterest, la jeune pâtissière en herbe réinvente les recettes, tout en ajoutant sa touche personnelle voire son propre style. Avec la pratique, elle arrive à frôler la perfection et donne vie à des gâteaux aux saveurs envoûtants, arborant des décorations artistiques et très raffinées.

Elle commence par poster ses créations sur Instagram. Bingo ! Les ‘followers’ adhèrent à son compte et les premières commandes commencent à pleuvoir. Du coup, l’entreprise Sweets O’Clock voit le jour en décembre 2019. Elle explique pourquoi avoir choisi Sweets O’Clock. « Sweets fait référence à l’univers du sucre. L’idée derrière O’Clock est qu’il ne faut pas avoir un moment précis de faire et de consommer des sucreries », explique-t-elle.

Le succès est au rendez-vous. Du coup, alors que Maurice et les entreprises font face à la première vague de la pandémie COVID-19, Sweets O’Clock ne ressent pas les impacts du premier confinement. Alors que tous les points de ventes sont dû fermés leurs portes à cause de la crise sanitaire, les Mauriciens, confinés chez eux, rêvent de délicieuses pâtisseries. Justement, les photos publiées de Sweets O’Clock sur son compte Instagram, leur donnent l’eau à la bouche. Encore une fois, les commandes fusent de toutes les parties de l’île.

Une pâtissière à l’écoute de ses clients

Le succès de Sweets O’Clock réside également dans le fait que Zainab Atchia se tient à être à l’écoute de ses clients. En effet, la jeune femme donne vie aux désirs de ses clients afin d’émerveiller leurs papilles gustatives, mais leurs yeux, avec ses décorations imaginatives, époustouflantes, méticuleuses et artistiques. Et ceux qui ont des difficultés de choisir, elle leur propose gentiment ses idées. Il faut également souligner qu’alors que Maurice foisonne de pâtissiers, qui se sont fait connaître par le biais des réseaux sociaux, Zainab Atchia se démarque d’eux, en choisissant les ingrédients de bonne qualité, et qui sauront mettre en éveil les papilles gustatives de ses clients.

Cette jeune femme entrepreneur avoue également que son expérience dans le domaine de la finance, l’aide énormément à maintenir son business à flot. Polyvalente, elle est à la fois derrière les fourneaux et gère en même temps, la comptabilité.

Si aujourd’hui, son chez soi est son atelier de travail, elle caresse l’ambition de pouvoir à l’avenir, créer sa propre entreprise, où chaque mauricien aura l’occasion de découvrir et goûter à ses merveilleuses pâtisseries.