February 24, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Politique

TANIA DIOLLE :

NOUVELLE CANDIDATE (NO. 18)

Candidate à la circonscription numéro 18, Tania Diolle a eu un riche parcours jusqu’ici. Après avoir effectué des études universitaires en science politique pendant 4 ans en France, elle a par la suite exercé comme chargée de cours à l’université de Maurice où elle a d’ailleurs enseigné la communication.

Elle ne s’est pas contentée de se réfugier dans sa tour d’ivoire En effet, elle s’est jetée dans l’arène politique depuis plusieurs années déjà. Pour elle, faire de la politique ne se limite pas à être ministre ou député. « La politique doit rimer avec engagement au niveau social et le politique doit aussi prêter une oreille attentive aux problèmes auxquels est confronté le peuple au quotidien ».

Elle s’est fait un nom grâce à ses nombreux blogs sur Facebook et la pertinence de ses opinions et analyses ont attiré l’attention des leaders politiques. Pour sa première expérience électorale au niveau national, à l’élection partielle au no.18, elle termine en 6ème position avec 1576 votes, soit 6,66 %. Dans le cadre de cette élection, Tania Diolle avait fait circuler un message à l’occasion de la fête Divali, sur sa page Facebook. La candidate du Mouvement Patriotique estimait qu’il y avait eu trop de négativité sur la scène politique durant la campagne de cette partielle.

Cependant, disait-elle, « c’est à nous de réagir, laissons la lumière pénétrer nos cœurs et cessons les chamailleries et les palabres en politique. Travaillons ensemble pour l’avancement du pays.» L’ex-chargée de cours à l’Université de Maurice se disait être en faveur d’un renouvellement politique. Rappelons qu’elle s’était fait élire aux municipales de 2012 et elle avait par la suite siégé comme conseillère municipale de la ville de Quatre- Bornes.

Tania Diolle a été active sur plusieurs fronts. Elle a agi comme vice-présidente d’une ONG connue précisément comme la < Sustainable Development Commission> et a aussi œuvré comme vice-présidente de la commission sur « l’inter-culturalité et vivre ensemble ». Elle a mené un combat concernant l’addiction des drogues. Féministe jusqu’au bout des ongles, elle rêve d’une société plus juste et équilibrée où la femme est mieux représentative dans la sphère publique.

Tania Diolle n’est pas une figure connue qu’à Maurice. En effet, elle est parvenue à faire entendre sa voix au niveau international. En tant que féministe, elle est parvenue à faire entendre sa voix au prince Saoudien, en lui envoyant une lettre, dans laquelle elle s’est exprimée contre le mariage des enfants.

Si elle se fait élire aux élections de 2019, elle ne se contentera pas uniquement d’être un bibelot pour la galerie. Pour elle, ce sera une occasion qui se présentera pour mieux faire entendre la voix féminine au parlement.

Nous savons déjà comment les femmes font face à plusieurs problèmes au quotidien et Tania Diolle dit espérer pouvoir mieux leur venir en aide, à travers sa position éventuelle au parlement. Pour cela, elle se dit très confiante, de par l’accueil qu’elle reçoit car les mentalités ont changé et les gens voient la présence féminine d’un meilleur œil.