April 13, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Sports Turf

TRAINING À PETIT GAMIN

Un coup d’accélérateur à partir de ce vendredi attendu

A six semaines du coup d’envoi, prévu pour le samedi 18 mars, on devrait s’attendre à ce que les chevaux, basés à Petit Gamin, le centre appartenant à Jean Michel Lee Shim, et qui vont courir les courses organisées par la People’s Turf Plc, passent à une autre étape dans leur préparation à partir de ce vendredi. Cela nous a été confirmé par les entraîneurs sur place.

Yannick Perdrau: “On rattrape pas mal en terme de fitness et ça c’est un gros avantage pour les entraîneurs basés à Petit Gamin”

Yannick Perdrau, qui a plusieurs années d’expérience, est vu régulièrement à ce centre d’entraînement. Ses chevaux résident à Le Goulet depuis la fin de saison. Cet entraîneur, qui s’est bien adapté aux conditions de cette piste en sable si on se base sur les résultats obtenus en fin de saison, est serein de pouvoir aligner ses coursiers le 18 mars. “On pu profiter d’un terrain à Balaclava, à l’exception de ce mardi (ndlr: 24 janvier) pour travailler. Au sein de l’écurie, on va miser les chevaux qui n’ont pas beaucoup couru la saison dernière pour démarrer et on va laisser les autres revenir graduellement. C’est clair que certains auront besoin de deux ou trois courses pour arriver à leur meilleur niveau.”

Pour cet entraîneur, la piste de Petit Gamin est un gros avantage: “Ce qui est interessant ici, ce qu’on rattrape pas mal en terme de fitness et ça c’est un gros avantage pour les entraîneurs basés ici. A notre niveau, si les conditions climatiques restent correctes, et ça personne ne peut le prévoir, l’écurie Perdrau sera bien représenté lors de la première journée du 18 mars.”

Au niveau de son effectif justement, les Night King et Courtroom Magic devront vite se mettre d’aplomb pour démarrer la saison 2023. “Nous allons accueillir quelques nouveaux qui sortiront de la quarantaine, dont un one time winner et quatre coursiers qui ont peu couru. On va les mettre au travail et à partir de là, j’aurais
une idée sur leurs qualités. J’espère qu’ils suivront les pas des Night King et Poetic Licence, deux victoires que j’ai bien aimé en fin de saison. D’ailleurs, je demanderais aux turfistes de surveiller ces deux là car ils ont de la qualité pour réaliser une belle saison 2023.”

Yannick Perdrau nous a indiqué le mardi 31 janvier qu’il s’attend à ce que les responsables rebattent la piste pour accélérer le rythme de travail.

Vinay Naiko: “On avait repris le 12 janvier et on devrait être à temps le 18 mars”

Profiter du beau temps pour bosser. C’est d’ailleurs ce qu’ont fait les chevaux de l’établissement Ramanah. Vinay Naiko, qui est l’assistant entraîneur, nous a indiqué qu’il faut maintenant activer la préparation en marge de la date arrêtée. “Après un court break, nous avons repris l’entraînement le 12 janvier avec le travail de base qui a été sur trois semaines.. La pluie de la semaine dernière nous a quelque peu ralenti. L’important ce que les chevaux sont en bonne santé. Maintenant que nous avons du date pour la repris, nous devrons être à temps pour aligner les chevaux le 18 mars. D’ailleurs, après ce week-end, on va hausser le rythme en marge de la première journée. Nous n’avons pas des ‘stars’ au sein de notre écurie qui n’a qu’une année d’existance et mon entraîneur, Vishal Ramanah devrait aussi accueillir quelques nouveaux. On va manoeuvrer pour remporter notre lot de victoire.”

Le mardi 31 janvier, Simon Jones était aussi sur place et il a suivi avec beaucoup d’attention ses coursiers qui ont été au canter. La présence de Swapneel Rama, Niven Marday et Jeannot Bardottier, qui pilote les chevaux de Simon Jones ne se sont passés inaperçus. Sachin Chowa, chez Perdrau et Mayeven Chinapiel chez Ramanah sont également à pied d’oeuvre.

Nicholas Dupavillon: “Les entraîneurs pourront faire ce qu’ils ont à faire pour emmener les chevaux en condition pour courir le 18 mars”

Le responsable du centre, Nicholas Dupavillon, qui a fait un détour au Champ de Mars avant de venir à Petit Gamin, ne cache pas sa satisfaction sur l’état de piste du Champ de Mars. “C’est presque parfait même si on concentrer nos efforts un peu plus entre le parcours entre le 1000m au 600m, qui a été bien abîmé. L’herbe a bien monté sur les autres parties. On a été béni par les averses car ce qu’il fallait de mieux à ce stade après les premiers travaux d’entretien. On aura une belle piste pour la
reprise. Ici, on a refait la piste légèrement après les averses de la semaine. Si le temps reste correcte, la piste retrouvera son état normal vendredi et les entraîneurs pourront faire ce qu’ils ont à faire pour emmener les chevaux en condition pour courir le 18 mars.” A Petit Gamin, trois fois la semaine, les chevaux peuvent travailler en sens inverse alors que cela n’est pas possible au Champ de Mars.

Le Centre de Petit Gamin est en train petit à petit de se transformer en un hippodrome. Si la piste en sable, qui fait plus de 1600m, est appelé à accueillir les courses dans quelques mois, on remarque que des bulldozers ont aplati le terrain à l’intérieur qui devrait être converti en une piste en gazon de 1400m. Un tour de piste nous a permis aussi de voir la construction d’un petit dam à l’intérieur de la piste, dont l’eau stocké sera utilisé pour arroser les deux pistes à l’avenir.

Sur le flanc gauche, soit au bout de la ligne droite, les travaux de construction des boxes et d’un bâtiment pour accueillir les jockey’s room, stipe room et trainers rooms ont atteint un stade très avancé de même que l’aménagement du paddock (voir photos)

Deux autres contingents attendus au mois de mars

Sans chevaux, il n’y a pas de courses. Après un premier batch qui nous est arrivé en début d’année, nous avons appris que deux autres contingents viendront en renfort pour étoffer les effectifs de huit établissements. Ce qui fait dire aux responsables de la People’s Turf que l’effectif des chevaux qui vont courir chez la People’s Turf Plc devrait tourner à plus de deux cent chevaux sans ajouter la participation des autres entraîneurs licenciés. “Avant pour tourner une saison entière, on avait un effectif de 350 à 400 chevaux. Donc on peut voir venir l’avenir sans crainte”, nous a déclaré un cadre de la People’s Turf Plc, qui est catégorique. “2023 sera l’année de la consolidation de notre présence au Champ de Mars et si on arrive à avoir Petit Gamin comme une deuxième piste de compétition, ce sera un gros plus pour nous.”

Les chevaux déjà sur place

IMPOSING ANGEL – jument de 3 ans par Captain of All et Captivating Party: 15 sorties- 3 victoires (1000m) – 5 placés
SILVER DUCAT- 3 ans par What A Winter et Tales of Silver (Silvano): 8 sorties – 1 victoire (1000m)- 5 placés
JET ORBIT – 3 ans – 4 sorties – 0 victoire – 0 placé par Oratorio et Jetano (Silvano)
ARMED FORCE – 3 ans – 4 sorties -1 victoire (1000) – 0 placé par Twice Over et Vareuse (Var)
BELLA FIORINO – 3 ans – 5 sorties – 0 victoire – 2 placés par Flower Alley et Exile
CAPTAIN PERSIA – 4 ans – 8 sorties – 1 victoire (1200) et 2 placés par Captain of All et Orooj (Galileo)
DIVERGENT – 5 ans – 9 sorties – 1 victoire 2 placés par Frankel et Hadarama (Sinndar)
ROYAL VIRTUE – 4 ans – 5 sorties – 3 placés par Ashaawes et Flawless Facet (Var)
SONNENSTRAHL- 3 ans – 4 sorties – 0 victoire – 0 placé par Var et Sommermarchen
MAYENNE – jument – 7 sorties – 0 victoire 5 placés par Rafeef et La Normandie (American Chance USA)

Les autres unités:
• WILLIAMSHAKESPEARE
• RAVISHING RAMBO
• BATTERY PATH
• TOMMOROWS VISION
• CARINO BELLO
• CHRISTMAS ICECREAM
• EPISTOLA
• HUDSON RIVER
• ISLAND LOVER
• LEAD DRUMMER
• LITTLE PAL
• LITTLE PASSIDOUNE
• PETE THE PILOT
• PROTECTIVE LIGHT
• SEATTLE WEST
• SUN TIGER
• TOM QUARTZ

Straight Forward: Patrick Merven fera mieux de la boucler!

L’entraîneur Patrick Merven continue à se battre contre la Horse Racing Division sur le début de la saison. Pourtant, ceux qui ont signé sa lettre ont déjà fait un choix intelligent…soit préparer leurs chevaux en marge de la date arrêtée. Comme Samraj Mahadia dont les chevaux sont déjà sur trois tours au Centre Guy Desmarais.

Patrick Merven n’a jamais caché son appartenance au MTC et il est souvent monté au créneau la saison dernière pour protéger son club. Mais cela ne l’a pas empêché de venir aligner des chevaux dans les courses organisées par la People’s Turf Plc. Les turfistes ne sont pas dupes.

Nous sommes étonnés qu’en tant que président de l’Association des entraîneurs, il n’a pas jugé important de demander à son club et au comité directeur de la MTCSL d’ouvrir les portes du paddock pour permettre aux entraîneurs qui ont accepté de rester à la rue Shakespeare, et qui paient une location mensuelle, d’envoyer leurs chevaux sur la piste à Port Louis?

Leave a Reply

Your email address will not be published.