May 20, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
Actualités

Un centre d’exposition inaugurée au Blue Bay Marine Park Centre

Conservation et protection marine

Blue Bay Marine Park Centre est désormais équipé d’un centre d’exposition. Cette initiative revient au ministère de l’Économie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, en collaboration avec la Japanese International Cooperation Agency (JICA). 

Présent à la cérémonie d’inauguration de ce centre jeudi, le ministre de l’Économie bleue, des Ressources marines, de la Pêche et de la Navigation, Sudheer Maudhoo  a rappelé que le parc marin de Blue Bay, site Ramsar, abrite un écosystème marin d’une rare beauté, en termes de communautés diverses et riches de flore et de faune marines, en particulier les récifs coralliens qui ont été préservés pendant des années. « La JICA a mis en place un centre d’exposition au parc marin de Blue Bay pour sensibiliser et éduquer le grand public sur l’importance de l’écosystème côtier dans le sud-est de l’île Maurice », a déclaré le ministre.

En ce qui concerne le centre d’exposition, Sudheer Maudhoo  a indiqué qu’il se compose d’un certain nombre d’expositions informatives sous forme de panneaux explicatifs, d’affiches, de courtes vidéos, d’un coin livre, d’un coin interactif, d’un diorama et d’une vitrine en verre. « Des visites éducatives seront organisées au cours desquelles le public, y compris les étudiants et les touristes, recevra un exposé sur les écosystèmes marins de la côte sud-est et aura également l’occasion d’observer la vie marine dans le parc marin grâce à des visites à fond de verre », a expliqué le ministre Sudheer Maudhoo. 

Le ministère a également un projet de déblaiement et d’asphaltage de la route d’accès menant au centre du parc marin de Blue Bay afin d’assurer de meilleures installations pour les intervenants et les visiteurs. En outre, un panneau informatif sur l’environnement côtier de la côte sud-est a été mis en place par la JICA pour sensibiliser le grand public. Le ministre a ainsi lancé un appel à la collaboration de toutes les parties prenantes et du grand public pour s’assurer qu’aucune activité illégale ne s’y déroule et que ce magnifique parc marin soit durablement préservé.

Par ailleurs, Sudheer Maudhoo a fait ressortir que Maurice a bénéficié de plusieurs subventions et aides du gouvernement du Japon pour plusieurs installations telles que : la construction du centre de recherche halieutique d’Albion et de ses installations annexes ; le port de pêche de Trou Fanfaron et sa chambre froide ; et le Centre de formation et de vulgarisation halieutique (FiTEC) à Pointe aux Sables. Selon lui, au-delà des subventions et des projets d’aide financés par le Japon, une assistance technique a également été fournie au Centre de recherche d’Albion dans divers domaines, à savoir l’aquaculture, la conservation marine, les projets de planification et de développement, et actuellement la JICA met en œuvre le projet de développement d’un système de gestion intégrée des écosystèmes côtiers en vue de restaurer l’écosystème côtier dans la partie sud-est de l’île Maurice, qui a été en partie affectée par l’échouement du MV Wakashio.

Le ministre a aussi rappelé que pour surveiller l’environnement marin et mener des recherches sur la côte sud-est, y compris le parc marin, le gouvernement japonais a fait don d’un bateau de recherche pour permettre aux agents du Centre de recherche halieutique d’Albion de mettre en œuvre de nombreux projets en faveur de la conservation et protection de l’écosystème marin dans le parc marin de Blue Bay et également autour de l’île. Dans la même foulée, il a rappelé qu’un projet « Restoring Marine Ecosystem Services by Rehabilitating Coral Reefs to Meet a Changing Climate Future » est mis en œuvre par son ministère et l’Assemblée régionale de Rodrigues depuis 2018, et qui est financé par le Programme des Nations Unies pour le développement à hauteur de Rs 10 millions. « L’objectif du projet est de restaurer 3,2 hectares de récifs coralliens à l’île Maurice, y compris le parc marin de Blue Bay, et 1 hectare à l’île Rodrigues », a-t-il conclu.

Leave a Reply

Your email address will not be published.