June 19, 2024
Hennessy Court 3rd floor Sir John Pope Hennessy street Port-Louis
News

Un dealer de Roche Brunes arrêté et placé en détention

Mukesh Moykoo est dans de sales draps. Drogues, argent et une balance électronique ont été retrouvés à son domicile. Une charge provisoire de trafic de drogue a été logée contre lui en cour de Rose-Hill. Le dealer a été placé en garde à vue et sera mis en examen dans le cadre d’une enquête policière.

Belle prise réalisée par les limiers de la Criminal Investigation Division (CID) de Stanley, jeudi soir, 26 août, dans le quartier de Roche Brunes. Des stupéfiants, des graines de cannabis et des psychotropes ont été saisis lors d’une perquisition.

Suivant des informations crédibles, les officiers de la CID sont passés à l’action. Compte tenu des circonstances et l’urgence de la situation dans ce cas précis, les agents n’ont pas voulu prendre de risques sachant qu’il est difficile de communiquer avec le juge pour un mandat de perquisition durant la nuit. Ainsi, les policiers ont sollicité l’intervention rapide du surintendant de police Bansoodeb, pour signer l’ordre d’instruction de perquisition.

Vers 20h30, les éléments de la CID ont débarqué chez le suspect. Mukesh Moykoo, 42 ans, était assis dans son salon. Il a été informé de la visite et il a coopéré avec la police. Le quadragénaire a été soumis à une fouille corporelle d’une dizaine de minutes en premier, mais rien d’incriminant n’a été retrouvé sur lui. Sa maison a été passée au peigne fin, puis, les limiers ont pris la direction des salles de bains. Ils ont découvert avec surprise un pot contenant de la drogue derrière un miroir encastré dans le mur.

L’équipe du sergent Botarrygadoo a retrouvé une certaine quantité de haschich, de cannabis, de la drogue synthétique, 1095 graines de gandia, de l’argent et des psychotropes.

Interrogé sur la présence des produits illicites, Mukesh Moykoo a confié ses transactions aux enquêteurs de la CID que : « Tousa bane la drogue la mo ti pe vende sa, mo pe vend ene gramme hashish Rs 1200, ene gramme gandia Rs 1000, ene gramme synthétique Rs 1000, et ene comprime Rs 50 ». Il a également affirmé que la somme de Rs 20 000 retrouvée en sa possession proviendrait de la recette de vente des stupéfiants. Une balance électronique a aussi été retrouvée sur place.

Le suspect a été placé en détention préventive en attendant son interrogatoire. L’opération s’est déroulée avec réussite sous la supervision du surintendant de police Bansoodeb.